La rétro: Back to the future (Ciné)

Eh oui! Il suffit d’un weekend pour se rendre compte qu’on n’a pas encore parlé d’une de ses sagas préférées, blasphème!

Back to the Future est définitivement une saga que je n’arriverai jamais à critiquer en mal (un peu comme les Tim Burton quoi).

Calmez-vous un peu, amateurs de bile déversée, je reviendrai avec du mauvais, juré! Mais là, pardonnez-moi, c’est trop bon pour être mauvais (ouah la phrase qui a du sens!).

Et c’est spoilers-filled, of course!

1985. Marty McFly est un adolescent comme les autres, ou presque. Ami avec l’excentrique Doc Emmett Brown, il participe bien malgré lui à une expérience de voyage dans le temps qui tourne très mal. Marty est envoyé en 1955, sans aucune idée de comment il peut retourner dans son époque. Pire: sans le savoir, il change le cours des choses et fait en sorte que ses parents ne tombent jamais amoureux…

a1

Marty McFly, aka le plus choupinet des héros de films des années 80. J’en suis folle (et encore aujourd’hui je trouve Michael sublime c’est dire). Son gilet « de sauvetage », son addiction au skate-board, le fait qu’il se fait draguer par sa propre mère (pardonnez du peu), j’adore tout ce qui touche à ce personnage complètement déjanté qui joue du rock sur une scène de 1955. Je surkiffe je vous dis!

Emmett Brown, aka le professeur Tournesol couplé avec Einstein (pour les cheveux bien sûr). Il appelle son chien Copernic, il construit une machine à voyager dans le temps avec une bagnole pourrie, il revient de 2015 avec une parka jaune, tout va bien, je vous assure que c’est un génie, NOM DE ZEUS!

Le seul effet spécial dégueu.
Le seul effet spécial dégueu.

Crispin Glover dans ses débuts, ça peut faire peur. George McFly est pire qu’un boulet, c’est juste pas possible d’être aussi benêt. « Dark Vador est venu de la planète Vulcain pour me dire de sortir avec Lauren« . Mais bien sûr! Et ton psy, il va bien? 😀

Lauren aussi, elle est pas en reste. Elle a le syndrome de l’infirmière en plein, la maman! Elle tombe amoureuse de son fils parce qu’il est tombé d’un arbre, croit qu’il s’appelle Calvin Klein parce que son slip s’appelle comme ça, et après elle épouse George. Si c’est pas de la folie, ça, j’y connais rien!

Un premier opus qui lance les bases de ce que sera la saga: une putain de tuerie! A grands coups d’humour et de moments badass (George against Biff: mythique); elle arrive à nous faire carrément oublier qu’elle a presque 30 ans…

Bref, ce premier opus est et restera mon préféré, bien que le troisième soit pas mal non plus. Mais excusez-moi toujours, personne ne me dit que je suis une mauviette! 🙂

Note: 8,5/10 (scénario: 9/10 – jeu: 10/10 – BO: 8/10 – effets spéciaux: 7/10)

a1

 

5 commentaires sur “La rétro: Back to the future (Ciné)

  1. Ping : Ces voix qui m’enchantent: 2: en VF | Bigreblog

  2. Ping : On fait peau neuve! [5] | Bigreblog

  3. Ping : TFMA #105 « One hundred percent love… » – Bigreblog

  4. Ping : What’s your name? Richard Darbois – Bigreblog

  5. Ping : TFMA #210 « One hundred percent love…2.0. » – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :