Tim Burton et moi (Ciné)

Good morning everyone!

Bon, aujourd’hui, comme je suis d’une nature gentille, généreuse et tout le toutim, j’ai envie de pas écouter mon prof de diversité (tu m’étonnes, il est super raciste le mec!), et de vous faire mon fameux article sur mon dieu n°3, aka Tim Burton.

Enjoy the bandes annonce, bande de nouilles!

Tiiiiim(othy, parce que c’est trop mainstream) est né le 25 aout 1958. Avant d’être un génie incontesté, ou en tout cas avant d’être reconnu comme tel, notre Tim d’amour était animateur de figurines chez Disney. Trop fort, nan? En tout cas, ça explique pas mal de choses, dont le fait que Mr Jack ressemble étrangement à un prince Disney…mort depuis 50 ans, en décomposition précoce et toussa.

En voici donc une liliste toute fraiche, des oeuvres de notre Burton préféré, avant Richard, parce que Marc Antoine est un boulet.

Beetlejuice:

Come to Daddy!

I just love Beetlejuice. Pour ceux et celles qui auraient oublié l’existence de ce petit bijou de n’importe quoi (y en a pas mal chez Tim), foncez sur vos VHS de l’an 80 et criez trois fois « Beetlejuice! » et sûrement que Michael Keaton himself apparaitra dans votre téléviseur. Le monde méconnait ce film. Je hais le monde.

Batman:

Comment ça, mon costume est naze?

Y a pas à dire, j’aime Michael Keaton. Faut quand même avouer, chers confrères et consoeurs, que son Batman est resté le meilleur by far jusqu’à l’arrivée providentielle de Christopher Nolan et de son Bruce Wayne plus vrai que nature. Moi, de toute façon, je trouve que rien n’est mieux qu’un Jack Nicholson névrosé (ouais, je sais, Heath Ledger l’a battu à plates coutures) et qu’une Kim Basinger qui, pour une fois, sert à quelque chose.

Edward Scissorhands (ou aux mains d’argent pour les incultes):

I’m so cute it hurts!!!

Edward est vraiment un chef-d’oeuvre. Genre, je ne suis pas subjective pour un sou. Mais je vous assure que c’est le film que je préfère dans la liste Tim. Sisi, promis. Faut quand même avouer qu’avec ce film, Tim a trouvé sa muse en la personne complètement martelée de Johnny Depp (qui n’est apparemment foutu de bien jouer que chez Tim, voyez plutôt le dernier Pirates, ou plutôt non, c’était trop affligeant). Et en plus, y a Wynona Ryder. Alors on se tait et on déguste.

Batman returns:

Meooooow!

Et voilou que Tim refrappe fort. Okay, j’ai préféré le premier. Mais l’apparition toute de cuir vêtue de Michelle Pfeiffer est quand même mythique. Danny de Vito, par contre, j’ai toujours adoré le Pingouin dans les dessins animés, mais en vrai, bof bof. J’ai quand même noté que le Maire de Gotham est joué par nul autre que Lando Calrissian. Kif intégral.

L’étrange Noël de Mr Jack (The nightmare before Christmas):

This flower is so lame…

Mr Jack. De ce film d’animation pourtant irréprochable, je ne me souviens que de la chanson phare, Halloween. Mais c’est quand même l’un des meilleurs… 😉

Mars Attacks!:

On a l’air gentils mais on va vous mettre une PATATE!

J’adore ce film. Genre, de tout mon coeur d’artichaut. Sauf que mes acteurs préférés des années belles et gentilles meurent dedans. RIP Michael J. Fox, assassiné de façon barbare, Pierce Brosnan, horriblement mutilé, ou encore Jack Black, qui meurt dans la classe, son squelette faisant un magistral fuck au monde. Inutile de préciser que Jack Nicholson décédant pour cause de chute de lustre en cristal est une bête. J’adore ce gars.

Sleepy Hollow:

You shall not pass!

Sleepy Hollow, aka le film qui est tellement naze qu’on en rit. A croire que c’était fait exprès. Johnny est magistralement pathétique, Christina Ricci, loin de sa famille Addams, ne sert à rien, et Christopher Walken est aussi inquiétant qu’une boite de Kleenex. Le seul truc que je surkiffe dans ce film, c’est que c’est mon Ray Park préféré (allez mourir si vous savez pas qui c’est) double le Cavalier Sans Tête. I love that man. I love that movie. Je sais, je suis difficile, mais que voulez-vous, dans les années 90, j’étais encore gentillette.

La planète des singes:

Mes sourcils jouent mieux que James Franco. 😛

La planète des singes. J’avais déjà bien aimé la version 1968 avec ses effets spéciaux douteux. Mais Tim en a fait un truc magistral. Mark Walhberg, avec qui j’ai du mal sauf dans Braquage à l’italienne (rapport Edward Norton, cherchez pas plus loin), est plutôt bon, Helena Bonham Carter, pour sa première collaboration avec son amoureux, est génialissime et accessoirement aussi canon en singe qu’en femme, et je déteste Tim Roth depuis. Like, je le hais. I don’t lie to you!

Big Fish:

Vite, mon sabre laser!!!

Bon, à l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai toujours pas vu Big Fish. Je sais, je devrais. Promis, je vais régler ça dans les deux heures. En plus, y a Ewan, alors je ne devrais pas me faire prier… ^^

Charlie et la chocolaterie:

Tu crois que c’est un ticket pour aller chez les Minimoys?

Probablement le film de Tim que je déteste le plus. Je suis écoeurée rien que d’en parler. Seigneur, un film qui parle de bouffe, ça ne peut qu’apporter malheur et dégénération. ^^ Nan, mais quand même, j’ai préféré la parodie dans Epic movie, là où mon Crispin Glover préféré fait un Wonka meilleur (alerte) que Johnny. Ça promet!

Les noces funèbres:

J’adore les Noces funèbres. Genre. Je ne l’ai pourtant vu qu’une fois. L’histoire est dégueulasse parce qu’Helena repart toute seule à la fin, mais j’adore découvrir les talents de chanteur de Johnny, même si on a un peu triché en le doublant… ^^

Sweeney Todd le diabolique barbier de Fleet Street:

Page 394… 😛

Bon, j’avoue, Johnny m’énerve dans c’film-là. D’abord, parce qu’il chante comme un dieu (as does Alan Rickman, in fact), ensuite parce qu’il tue Snape. No one kills Snape. En tout cas, bleeding, the movie. Sacha Baron Cohen, aussi marteau que d’habitude, Helena qui crame sa belle robe en lambeaux et en cloque jusqu’aux yeux, Timothy Spall, toujours aussi canon (eurk), Jamie Campbell Bower, le gentil ptit amoureux transi. Bref, génialissime. Probablement mon second préféré après Edward.

Bref, darlings, gotta watch them all! 🙂

7 commentaires sur “Tim Burton et moi (Ciné)

  1. Ping : La rétro: les films fantastiques «

  2. Ping : Top Five Movies Addiction: Go go gadgeto-Super-Bigregirl! «

  3. Ping : Top Five Movies Addiction: Ô toi, grand manitou de la chaise Director! «

  4. Ping : TFMA #5 « Si ze dis que ze veux, ZE VEUX!  | Bigreblog «

  5. Ping : Tag: Allons donc au cinéma! | Bigreblog

  6. Ping : 30 Day Movie Challenge: Jour 11 | Bigreblog

  7. Ping : On fait peau neuve! [10] – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :