Le Spa Tribute Festival 2012 (Music)

Hello les gens!

Alors, dimanche après-midi, et parce que mes parents (pour une fois, je ne me plains pas) n’ont aucune compréhension de la phrase « Je me lève tôt demain », je suis allée au Spa Tribute Festival, un festival basé sur les groupes cover (si, vous savez).

Et, ma foi, la journée était full of surprises! Alors venez découvrir quels groupes j’ai entendus et aimés! 🙂

Tout d’abord, et parce qu’il faut pas déconner, je suis fan de Coldplay jusqu’au bout des cuticules, nous avons « admiré » le groupe Coverplay, composé d’éphèbes bizarroïdes mais ma foi très au point, même si le concert était trop court pour être réellement apprécié. En tout cas, le chanteur, dans son infinie latinité de Louviérois, arrive quand même pas mal à rendre la voix fluetto-aigüe de Sir Chris Martin, ce qui n’était pas pour me déplaire.

En fin d’après-midi, place à Museum, un tout frais groupe qui imite presque à la perfection ce bon vieux Muse et les accords trop délirants de Matthew Bellamy sur sa guitare à deux manches. Quand le batteur et le bassiste sont tous deux d’énormes klets qui s’y croient jusqu’au tréfonds, le chanteur-guitariste-claviériste, Ludo, en plus d’être très agréable à regarder, a tapé une de ces classes que j’ai eu du mal à m’en remettre.

Mais, là où ce festival s’est rendu réellement utile, c’est vers 15h30, quand il a fallu choisir entre Police et les Beatles. Moi, j’aime les deux. Même si je préférais Sting avant de poser mes oreilles sur Penny Lane. Nan, mais sérieusement, la moitié des chansons que j’ai entendues hier, je savais même pas que c’était d’eux! La honte phénoménale, nan?

Abbey Road, c’est le plus vieux groupe cover belge. Yves, le chanteur-bassiste, est le dernier rescapé de la formation initiale, qui a 25 ans cette année. Un groupe qui a vendu plus de 10.000 albums, quand même, et qui a un niveau de professionnalisme que je n’avais jamais vu avant. C’est dingo.

Le tout, c’est de se dire que oui, au premier rang, il y avait une fille de 21 ans, son ptit frère de 18 ans, et qu’ils ont chanté Baby you can drive my car à tue-tête, même s’ils n’avaient aucune idée que cette chanson trop bien était des Fab Four. Et apparemment, les musiciens ont apprécié cette présence, puisque je me suis ramassé deux tonnes de sourires complices avec Didier, le claviériste-guitariste rythmique, qui était planté devant nous.

Nan mais, le mieux, quand même, c’est quand j’ai vu qui jouait le rôle de guitariste solo, et de voix principale du machin. Oui, parce que je le connais, le Alain Pire. Il est presque pas professeur d’informatique dans mon école. Et oui, j’ai failli défaillir en me rendant compte que c’est non seulement un super chanteur, mais en plus un guitariste de fou. Et maintenant, il le sait, puisqu’on a passé une heure à en débattre hier soir par mail. Inutile de vous dire que je suis impatiente d’être en dernière année pour l’avoir en cours! ^^ J’vais l’appeler Mr Harrison maintenant…

Bref, un super festival, qui pour moi va se prolonger à St Hubert le 18 aout, puisque je vais réviser mon twist et être au top pour Abbey Road once again. Je pense avoir trouvé MON cover fétiche. Nan, je ne frotte-manche pas. :p

Et pour vous donner envie de venir, vous aussi qui n’étiez pas nés quand Paul et ses copains ont décidé d’expérimenter, na, voilà les deux meilleures! 🙂

 

2 réflexions sur “Le Spa Tribute Festival 2012 (Music)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s