Anna Karenina (Ciné)

Bonjour la blogo! Alors, hier soir, pour bien fêter Nowel, avec Môman nous nous sommes offert un ptit ciné en langue ENGLISH. De plus en plus de beaux films sont ainsi proposés en VOSTFR, et j’adore l’idée…

Bref, les enfants, hier, c’était le tour de Keira et Mister Jude Law de me faire rêver… Ou pas, quand j’y pense. Anna Karenina, c’est quand même vachement violent comme histoire d’amour. Wouf!

Pas de spoil les gens!

Anna Karenina est l’épouse malheureuse d’un politicien qui la délaisse. Lorsqu’elle rencontre Vronsky, la passion les consume tous les deux…

a1

L’idée de Joe Wright de construire le film sous forme de pièce de théâtre déroute au début, puis on s’y habitue. Le truc, c’est que…ben…ça empêche aussi de vraiment entrer dedans quoi. Ce qui, dans mon cas, ne m’a pas trop dérangée, vu qu’à la fin, cette histoire m’avait franchement foutu les boules…

Keira est sublime. J’ai toujours adoré son jeu depuis Pirates, en passant par les incontournables Pride and Prejudice (avec un Matthew qui ici joue son frère, et c’est tordant quand on y pense), Atonement et The Duchess. Je l’aime. Ici on ne fait pas exception.

Jude Law… Mon dream on legs incarné. Espèce de ptit merdeux va! Même avec des lunettes et un costume qui le fait paraitre plus gros qu’il n’est je le mange tout cru… En même temps, c’est Jude quoi.

a1

Aaron Taylor-Johnson, un nom que je ne connaissais pas et qui ne restera pas gravé dans ma mémoire des bonnes choses. J’ai détesté son Vronsky (ptêt aussi parce que quand on est mariée à Jude on va pas le tromper, pétasse) et en plus, physiquement, il m’a pas du tout frappé comme étant un sex-symbol. Du tout.

a1

Et, je vous ai pas dit? Ce film est une avalanche d’acteurs ou actrices connus Outre-Manche grâce à leurs séries respectives. Ainsi, Olivia Williams, Miss Jane Austen herself, joue la mère Vronskaia, mais surtout, Michelle Dockery, our one and only Mary Crawley dans Downton Abbey, fait elle aussi une apparition très remarquée auditivement (parce qu’elle a une de ces voix hyper reconnaissables).

a1

Et je ferai un ptit bi gup à Ruth Wilson en passant, ma Jane Eyre presque préférée… 🙂

Alert! Scenes stealers spotted! Alert!

Eh oui, Anna Karenina n’est pas en reste quand il s’agit de produire des personnages qui bouffent chaque scène dans laquelle ils se produisent.

Premier spécimen, Stiva Oblonski, j’ai nommé Mister Matthew MacFadyen himself, notre indétrônable Darcy-qui-parle-avec-les-yeux, qui même s’il a pris un peu – beaucoup – de poids, reste adorable au possible. Et tordant. Oh bordel qu’il m’a fait rire cet imbécile!

a1

Deuxième et dernier scene stealer, Kostya Levin, joué magistralement par le seul et l’unique Domhnall Gleeson, aka Bill Weasley pour les intimes. J’ai déjà fangirlisé méchamment quand j’ai su qu’il jouait dedans, mais là, avec le personnage devant les yeux pendant presque deux heures, j’ai crushé un tit peu. Domhnall, vous l’avouerez, a un charme de malade. Et c’est pas seulement parce qu’il est roux. 😛

a1

Bref, les amis, à boire et à manger dans ce film, mais je vous le conseillerais si vous avez apprécié l’histoire. Moi, j’aimais déjà pas, et là, j’ai calé…

Note: 7,75/10 (scénario: 8/10 (pour autant que je puisse en juger, c’est une belle adaptation du bouquin)jeu: 9/10BO: 7/10 (répétitif, bordel!)idée décors: 7/10)

a1

7 réflexions sur “Anna Karenina (Ciné)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s