Oz the Great and Powerful (Ciné)

Hello les gens!

Alors, de retour du ciné où je pensais aller me marrer devant un bon ptit Dave kidnappé par Fabrizio Rongione (Belgium power all the way, bitches), mais ai en fait passé deux heures à planter mes griffes dans les accoudoirs.

La faute à qui? James bloody Franco. Qui me prouve une fois de plus que s’il n’était pas là, ses films seraient juste des tueries. Rise of the Planet of the Apes, c’est à toi que je parle…

Pas de spoilers!

The great powerful Oz raconte l’histoire d’un minable du nom de Oscar Diggs, magicien minable de cirque, qui passe son temps à draguer les minettes, et qui se retrouve projeté dans le monde d’Oz par un cyclone (chez moi, les cyclones, c’est dans l’eau, nan? bref). Et voilà qu’on le catapulte Magicien Sauveur de Monde.

Si vous saviez… *frottage de tempes*

Oz, ce bon vieil imbécile en chef, se voit déjà roi de la bourgade, ayant à sa disposition tout plein de piépièces de nonor, jusqu’à ce que cette bonne vieille Evadora lui annonce qu’en fait, Seigneur Boulet doit d’abord tuer Grosse Vilaine Sorcière avant d’être couronné. Et là, c’est le drame…

James Franco est juste incapable de jouer autre chose que les gros cons butés. Sérieux, entre Harry Osborn et Will I-don’t-remember-what dans Rise, j’avais déjà ma dose. Mais ici? Pfiou… J’ai dû me retenir de ne pas hurler!!!

a1

Michelle Williams est belle. Les fans de Dawson’s creek le savaient, les inconditionnels de Brokeback Mountain aussi. Eh bien, Mrs Ledger confirme l’adage selon lequel elle est belle ET sait jouer. Glinda, loin d’être une nunuche qui ne sert à rien, est aussi pas mal intelligente, et puis badass aussi…

a1

Mila Kunis, elle, s’amuse comme une folle. D’abord dans son rôle de naïve gentille fée manipulée par sa grande soeur, ensuite comme vilaine sorcière n°2.

a1
Oui, c’est bien elle, la canon, la sublime Mila Kunis…

Et Rachel Weisz? Ben, elle confirme son talent dans les registres de la gentille de service ET dans celui de la connasse internationale. Mais moi, je la préfère en Mrs O’Connell. 😛

Et coup de coeur perso pour Finley et China Girl, les deux personnages les plus attachants.

Voilà pour le cast. Question visuel, on se retrouve en plein Alice in Wonderland de Burton, en légèrement moins chtarbé, dommage, mais tout aussi fantasque et coloré.

a1

Et l’idée magistrale de commencer en noir et blanc et demi écran pour ensuite faire péter la palette et élargir en 16/9, je suis juste fana. Well done Sam.

Bref, les gens, un beau film, qui se laisse apprécier malgré sa longueur (2h07, quand même), mais qui définitivement vous donne des envies de meurtre.

Francooo! *shakes fist*

Note: 8,5/10 (scénario: 8/10 jeu: 8/10BO: 9/10 (Danny Elfman, toujours parfait)adaptation: 9/10 (dans la continuité du Wizard of Oz, c’est bien))

a1

3 commentaires sur “Oz the Great and Powerful (Ciné)

  1. Ping : Le défi des 100 films: avril |

  2. Ping : Ma review 2013 | Bigreblog

  3. Ping : On fait peau neuve! [27] – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :