Valar dohaeris (3×01)

Game of Thrones is back bitches, brace yourselves, winter is definitely coming.

Après un an (365 foutus jours, bordel!), la saison trois nous est enfin apparue dans sa splendeur…

‘Fin, la splendeur de Dany et de ses bébés, parce que pour le reste… Tyrion et sa balafre, Mufasa Tywin le vilain… C’était pas joli tout plein de Bisounours, cette affaire.

Allez, do yourselves a favour, click.

Mais attention. Spoilers attack.

La saison s’ouvre sur les bruits très adorablement ragoutants des Walkers massacrant de la Nightwatch en veux-tu en-voilà. Et puis le bruit adorable toujours de Sam, courant pour sauver ses fesses de trouillard sans son Jon qu’il est parti loin loin se taper une rousse.

Sam, qui donc se retrouve nez-à-nez avec le cadavre gelé d’un de ses frères jurés, et qui manque de servir de souper pour Walker. Sauf que là, tadadaa! Qui arrive au galop, blanc comme neige et crocs acérés? Ben Ghost évidemment. Notre loup préféré ayant été gentiment éconduit par son débile profond de maitre a donc préféré suivre une personne plus sensée, Jeor Mormont, daddy de Jorah, mon Bear Knight préféré, pas touche.

Du coup, Ser Mormont décide de retourner au Mur prévenir le reste du monde que, ouhlà, y a des vilains zombies qui attaquent tout le monde par ici, et franchement les gars, cette expédition en elle-même a servi à QUOI si vous rentrez maison au moindre souci???

Après notre générique préféré (ne mentez pas, cette musique pourrait vous rendre autiste en deux minutes), voilà que se pointe l’adepte du shampooing que j’ai appris à ignorer tellement il m’énerve, le Jon Snow himself, toujours flanqué de sa rousse, Ygrid, qui est bien décidée à le dépuceler… XD

a1

Et v’là que nous arrive Mance Rayder, King Beyond The Wall, played by none other than Ciarìan Hinds et son putain de sale accent. Et qui bizarrement prend le ptit con en amitié.

Et là, mes lèvres s’étirent subitement dans un sourire que je ne réserve qu’à mes personnages préférés. Et oui, Bronn en fait partie. Même quand il s’apprête à déshabiller une pute avec ses dents. Parce que quand son Mini-Tyrion-Pote l’appelle, il accourt. Avec Pod, mais on s’en fout. Team Tyronn all the way.

a1

Tyrion, tiens, a maintenant une balafre le faisant bizarrement ressembler à Kevin McKidd dans The Last Legion, mais heureusement pour lui, il est toujours aussi intelligent, et sait toujours faire peur à sa connasse de soeur. Je lui en sied gré.

Ensuite, mon sourire s’élargit. Parce que Davos is back, bitches. Et sans une égratignure, ce qui, après l’explosion violente de son bateau, aurait pu être fatal. Mais non, Liam Cunningham et sa main gauche sont toujours là, et Stannis aussi.

Seigneur, le jour où Stephen Dillane sourit dans cette série, je l’épouse. Ce gars a un sex appeal monstrueux quand il daigne sourire.

Sauf que je vous rappelle que Stannis Barathéon est un râleur fini.

Et qu’il n’apprécie pas trop que son meilleur ami essaie de buter l’espèce d’Adolf Hitler hollandaise qu’il se trimballe depuis The North Remembers. 😉

Pendant ce temps, Robbinou King of the North arrive à Harrenhall, gentiment abandonné et full of corpses par Mufasa. Et pas d’Arya en vue dis-donc. Déjà un Arya-less épisode me tue, mais alors un Gendry-less…. Haaaan…

Mufasa tiens, on le retrouve avec Simba dans son bureau, et il vénère le daddy lion. Parce que son fiston a fucking sauvé la ville, je vous rappelle, et qu’il a failli mourir fendu en deux parce que sa soeurette adorée le voulait mort, Tywin Lannister se la joue connard. « Moi j’ai jamais pleurniché pour être récompensé à chaque fois que j’ai vaincu ». Charles, you fail.

« Et puis, tant qu’on y est, soyons clair, vu que t’es petit, que t’es badass et plus intelligent que la moitié de Westeros, t’es sûrement pas mon fils. Na. » Celle-là, j’aurais apprécié que Tyrion la reformule.

Sur ce, grâce à une habile transition à base de « Si je revois Shae the Funny Whore dans ton lit je la pends », voilà que la-dite Shae s’amuse telle une gamine de cinq ans avec Sansa à deviner la destination des bateaux quittant King’s Landing.

Et Petyr-chouchou accourt, flanqué de Roz qui n’est toujours pas décédée dis-donc.

Le tout en proposant que Sansa l’accompagne no matter where dès qu’il aura l’opportunité de se barrer de ce trou à rats. Bien joué. J’peux pas avoir la mère, j’aurai la fille. Gros dégueulasse.

a1

C’est alors que voilà qu’un cri d’animal que l’on a connu bébé et très chiant nous annonce l’apparition de Drogon-qui-crâne, le dragon chouchou à sa maman.

La-dite maman était canonissime, comme toujours, et comme toujours flanquée de son Knight-In-Shining-Armour, Jorah. Sur un bateau. Full of Dothrakis. Qui ont le mal de mer. Fail.

a1

Et pendant ce temps, Joffrey se promène (et n’est toujours pas empalé sur les remparts de King’s Landing, je remarque), et Margaery, sa nouvelle amoureuse, va s’occuper des orphelins de la ville. Et se fait engueuler par Joffrey et Cercei. C’est vrai que, franchement, la cote de cet imbécile consanguin n’a pas besoin d’être revigorée, tout le monde l’aime tellement…

Et enfin, alors que Dany, cette adorable presque maman de Rhaego, suit une petite fille dans le port d’Amsterdam d’Astapor, elle manque de se faire buter par un vilain scorpion. Sauf que voilà, elle est sauvée, par nul autre que Ser Barristan. Si, vous vous en souvenez, ce brave homme honteusement viré de son poste par Joffrey et Cercei, en a profité pour chercher the rightful Queen, et se met à son service.

Et bizarrement, Jorah n’a pas l’air d’apprécier… 😀

Eh bé voilà mes chatons! Un bel épisode encore, mais auquel il manquait mes deux Stark préférés: Arya et Bran. Mais je ne me fais pas de soucis. Dimanche sera le bon. 😉

6 commentaires sur “Valar dohaeris (3×01)

  1. Je l’ai enfin vu !!! (après avoir perdu qq jours à revoir les 20 épisodes précédents, puis à télécharger des versions mal enregistrées) Je me gardais ton article au chaud ! Moi aussi j’attendais Arya avec impatience, mais qu’importe c’était un chouette épisode ! Avec la joie de constater que Davos est vivant. Avec le bonheur de découvrir César en Mace Rayder. Et des frissons au moment où la capuche tombe et que l’on retrouve Ser Barristan ! Je kiffais ce bonhomme ! (et arrête tes conneries, Stannis est juste un gros con frigide, il n’a pas de sex appeal !)

    J’aime

  2. Ping : Game of thrones series 3 | Bigreblog

  3. Ping : On fait peau neuve! [27] – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :