And now his watch is ended (3×04)

Les gens, l’heure est grave. Pour ceux et celles qui n’ont toujours pas zieuté l’épisode de cette semaine de Game of Thrones, préparez les coussins. Utiles pour éviter de tomber sur le cul.

Car oui, les amis, après trois épisodes efficaces mais fort lents, la saison trois s’est ENFIN installée, les choses vont et viennent, et cette semaine, on a eu droit à TRENTE SECONDES DE JOJEN!

Je m’égare.

Cliquez donc, gentes personnes. Mais y a des spoils.

Après un quick reminder des épisodes précédents (oh seigneur, Bran s’est trouvé un ami canonissime, j’avais oublié…), nous retrouvons notre générique préféré.

La première scène du jour étant consacrée à nous retourner les tripes. Jaime a eu droit à un droit autrefois réservé à Davos Seaworth: celui de porter sa main coupée autour de son cou. Sauf que je ne suis pas bien certaine qu’il apprécie…

Brienne, toujours attentive, se la joue Mère Thérésa et oublie un instant qu’elle est entourée de péquenots, et prévient que le Régicide, plus très Cidant du coup, va tomber de canasson. Comme il n’a toujours pas retrouvé son cerveau depuis la dernière fois (se faire couper la main n’était pas encore une punition assez dure, apparemment), cet imbécile se saisit du premier coupe-chair qui passe, et se fait mandaler gentiment, vu que gaucher, il l’est pas.

a1

Ce qui me fait penser que Jaime n’a vraiment pas de bol, cette saison-ci. On l’interrompt pendant qu’il flirte avec Brienne, on lui coupe la main, et maintenant, il est encore plus crado que du temps où il voyait encore Vent Gris se promener devant sa cage perso.

Un Lannister appelle un Lannister, c’est bien connu. Voici donc que mon Simba préféré se retrouve pour sa première vraie confrontation avec l’Araignée depuis la seconde saison. Varys et ses couilles manquantes m’avaient bien manqué…

Tyrion, qui est toujours parano (j’en serais à moins, si ma frangine voulait me tuer…mais j’ai pas de frangine, heureusement, et mon frangin n’est pas assez machiavélique que pour…shut up!), demande donc à Varys de lui donner des preuves qui pourront l’aider à se venger de Cercei.

Varys, lui, décide de faire causette, et au lieu de lui dire « Mais bien sûr, nigga, je vais t’aider », lui raconte comment il s’est fait castrer, le tout par un chouette sorcier d’Asshai. Et bien évidemment, pun totally intended, puisque le-dit sorcier se trouve dans un boite, lèvres cousues et accessoirement bien dégueu.

a1

Bref, Tyrion, mon pote, tu l’auras ta vengeance. Attends juste un peu…

De retour dans le Grand Nord et chez les consanguins, y a de l’eau dans le gaz. Depuis que ce petit enfoiré de Burn a rejoint l’équipe, je sentais qu’il n’allait pas tourner rond, le sale mioche.

a1
Regardez-les bien, vous les verrez plus de si tôt…

Et tant qu’on parle de bébés qui pleurent et tout, voici que se pointe celui que je ne reconnaitrais presque plus tellement il a poussé, Bran.

Qui, comme d’habitude, a des hallus concernant une corneille de Springfield (qui me suit?). Il grimpouille à un arbre pour lui faire sa fête, et voilà qu’arrive Cat-l’Emmerdeuse qui le pousse façon Jaime.

Bran se réveille donc, gazant dans le regard vert de Jojen (un Jojen à la lumière du feu, yum yum), et puis…rien.

Ce fut la minute Bran. Histoire de vérifier qu’il est pas mort. Voilà.

Et bon, brodons un peu, donc pourquoi ne pas faire en sorte que Varys et Ros parlent des exploits sexuels de Pod? Quelle poésie…

Le retour des consanguins, cette fois accompagnés des taupes les plus efficientes, Olenna et Margaery, qui se fend la poire avec son luuuuuv Joffrey en visitant les tombes des Targaryen tombés, tous dans des morts débiles en plus.

a1

Et comme ce ptit con est fiancé à quelqu’un qui sait où se trouve sa cervelle, il se rend compte qu’elle fait des prouesses, comme le rendrez bon aux yeux de son peuple (ils ont la mémoire courte, dis-donc). Ce qui, en bonus, fait passer Cercei pour une grognasse. Ce qu’elle est, au demeurant.

Ptit arrêt par la case Theon, qui se fait encore plumer par Ramsay qui le ramène à ses geôliers après une petite balade de quelques jours. Sympa la balade. Merci fieu.

Retour à la case Jaime, et Brienne qui lui gueule dessus, en gros pour lui dire que ça devrait être elle, la pleurnicheuse.

Cercei va donc pleurnicher chez Daddy Mufasa. 1: Je pense que je suis la plus futée de tes trois enfants, kiffe-moi Papa. 2: Margaery elle fait rien qu’à m’embêter. 3: Dare: essaie de faire taire ton petit-fils consanguin.

Ce à quoi Tywin répond: « T’es qu’une conne, mais je vais le faire. Juste pour le plais’ de te prouver que tu es une mère ignoble et alcoolique. »

Varys et Olenna deviennent copains comme cochons, et moi, je ris. Je ris parce qu’elle est excellente, je ris parce qu’il fait d’abord semblant d’être intimidé puis PAF mange mes infos!

a1

Du coup, Margaery, pleine des intentions de sa grand-mère, accourt vers Sansa, qui entretemps prie comme une gamine, mouche ses gardes, et nous offre la scène de « Je suis ta BFF » la plus mirifique de la série. Parce que Sansa est une douille et que je sentais l’ognion depuis cinquante piges, et que, tu m’excuseras, tu es sans doute la SEULE in King’s Landing qui ne sait pas encore que Loras est gay…

Retour à Petit Cons Land. Et en effet. « Tiens, si je butais Craster? » « Tiens, si je butais Jeor Mormont? » « Tiens, si je butais tous les potes à Jon Snow? » Et bien sûr, du côté de Sam, « Tiens, si j’embarquais Gilly et son mouflet de deux jours pour une randonnée? »

a1
Consanguins – 1

N’empêche, de vous y méprenez pas, cette scène m’a scié le trognon.

Jeor Mormont. Mort.

Jorah, mes condoléances my love.

Tant qu’on parle de papas morts, voilà que notre Lady-who’s-not-a-lady, Arya, se pointe, son prêtre d’Asshai perso la conduisant chez le chef des Frères sans Bannières, Beric Dondarrion, qui doit bin connaitre Nick Fury.

a1

Et j’en ai juste ma claque d’entendre parler du Lord of Light.

Par contre, Sandor qui fait pipi culotte, ça me fait stresser. Doesn’t it you?

Et voilà que, pour le final de l’épisode, on a droit à du lourd. Du très lourd.

Daenerys amène Drogon à Master Kraznys. Sauf que cet imbécile ne se rend pas compte que, as soon as she has the whip, elle commence à parler valyrien.

a1

Je le savais. Cette fille, je l’aime. Dany Présidente.

« Je suis Dany Mommy of Lizards, et je parle valyrien, c’est ma langue maternelle, trou de balle. » Et PAF, un Drakkaris plus tard, les maitres de Astapor sont tous tués, les Unsullied libérés, et Dany a son armée. Je pense que ça va chier.

Les enfants, vivement dimanche.

11 commentaires sur “And now his watch is ended (3×04)

  1. Oh oui vivement dimanche ! Comme toi j’ai adoré cet épisode et comme toi j’ai été sciée que the last watch of Mormont is ended ! Je kiffais ce personnage et bam encore un qui s’en va ! Pour Dany, je m’attendais à quelque chose du genre, mais pas quelle lui rétorque en valyrien que ça fait 3 épisodes qu’elle se fait insulter et que ça commence à bien faire !
    Bref j’ai hâte de voir la suite ! 😀 (par contre je sais pas toi, mais je comprends rien à l’histoire de Theon…)

    J’aime

  2. Moi aussi je suis fan ultime de Daenerys et je sentais venir cette scène à dix mille, éviemment qu’elle n’allait pas abandonner un de ses dragons. Et quand elle gardait la machoire serrée à chaque foisd que l’autre plouc la traitait de pute en valéryen, c’était évident que vengeance il y aurait car elle captait. Bref, pendant qu’à Westeros ils font des petites batailles pour savoir qui c’est qui commande, ils ne savent pas encore que celles qui a les plus grosses couilles n’est pas encore entrée dans la partie… Ok, elle va encore nous mettre une saison entière à débouler mais quand ça sera fait : avec son sang-froid, sa jugeotte, son armée de golgoths et ses dragons, il va pas falloir la faire chier 🙂

    J’aime

    • J’le sentais aussi qu’elle comprenais, même si je ne m’attendais pas à « C’est ma langue maternelle, ducon! ». ^^

      Sûr, si jamais elle traverse the Narrow Sea, j’en connais qui vont devoir se planquer… 😉

      J’aime

    • Nope, me neither. Envoyons donc Snow grimper, pendant que je fais un feu. UN FEU DE QUOI?
      Tuons donc le seul mec qui fait tout pour qu’on reste en vie, histoire de pas rester assis à rien foutre… -_-

      J’aime

  3. Ping : Game of thrones series 3 | Bigreblog

  4. Ping : On fait peau neuve! [29] – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :