Londres 2013: le citytrip entre filles (Divers)

Il me faut toujours quelques jours pour redescendre sur Terre et les rédiger, ces articles sur mes citytrip en terre providentielle… 😉

Mais les voilà qui arrivent, cette fois encore en duo, et vous comprendrez vite pourquoi.

Et donc, les ami(e)s, venez voir ce que j’ai donc fait à Londres entre le 6 et le 9 septembre! 😀

Petit retour en arrière. L’année dernière, je revenais de Londres avec la ferme intention d’y retourner en compagnie de mon Brother. Le but aurait été , pour moi, nerd affirmée, d’enfin prendre part à la Warner Experience Harry Potter Studios (j’ai même mis le site dans mes favoris, c’est dire). En échange, je devais l’accompagner plus tard aux USA. Un deal est un deal.

Seulement voilà, les jeunes hommes de 18 ans sont des cons (et je ne suis pas la seule à le penser) et trois jours en compagnie d’un être pubère et greffé à Minecraft 24/7 n’aurait probablement pas été le kif.

C’est donc Maman qui se propose de se couper du monde et des hommes de notre famille afin de profiter de sa fille et de sa passion pour l’Angleterre, vu que la seule fois qu’elle y a mis les pieds, il pleuvait à verse.

Paf, deux jours plus tard, l’hôtel est réservé et l’Eurostar prêt.

Le 6, nous embarquons donc avec Maman pour Bruxelles-Midi, la seule gare potable de Belgique (et je pèse mes mots) dans un train pour une fois à l’heure. Au terminus Eurostar, nous passons la douane avec moultes sourires de la part des douaniers anglais (faut dire qu’on en avait une, de banane), et à 18h56 heure belge, nous quittons le plat pays.

Arrivée 20h00 heure anglaise après deux heures de trajet tranquille en compagnie de revues.

A Londres, il fait grand soleil.

Nous embarquons dans le métro à King’s Cross, direction Charing Cross et Trafalgar Square. En tournant dans Northumbeland Avenue, juste à côté de Scotland Yard, se trouve notre hôtel, un hôtel-appartements prestige nommé Citadines.

Les chambres sont hyper chères mais hyper bien situées en ville, nickels, et on y est chouchoutés. La WiFi y est même offerte à l’arrivée.

Ce soir-là, nous avons couru au Tesco le plus proche pour acheter le souper (ce soir-là, il a consisté en une salade pour Maman, et les fameux sandwich en triangle pour moi).

Une planification plus tard, nous passons une hyper mauvaise nuit.

Eh oui, le vendredi soir, Londres ne dort pas…du tout. Entre les bus, les voitures de police et les gens qui rient dans le pub en bas de l’hôtel, on a décidé d’acheter des boules Quies le lendemain matin.

Au matin du samedi 7, nous nous sommes réveillées aux aurores, sous le soleil. Direction Tesco pour le petit-déj’ (mmmh, des cookies) pris sur Trafalgar Square (au petit matin c’est le paradis) et direction la National Gallery, à littéralement deux pas.

Fontaine sur Trafalgar Square

Fin de matinée, des étoiles dans les yeux, je fais découvrir à Maman le quartier de Trafalgar, ses boutiques, le raccourci pour Leicester Square, et le fameux Odeon où j’avais en mon temps aperçu Jude Law.

En prenant le métro à Picadilly Circus direction Baker Street, j’entendais bien montrer à Maman la fameuse maison du 221b.

Et elle a décidé de visiter.

P1000891

Okay, après la gratuité de la National Gallery (sérieusement, alors qu’à Paris on paie des fortunes en musées), 8£ c’était un peu beaucoup pour une visite de 15min de la maison de style victorienne, ses statues de carton sensées représenter les différents romans, et la boutique super charmante du rez-de-chaussée.

Ensuite, c’est direction Victoria et Buckingham Road. J’emmène Maman voir la Queen, qui était à la maison encore ce jour-là.

Buckingham Palace vu depuis Green Park

Après une traversée du très reposant Green Park voisin, retour sur Covent Garden, que malgré tout nous n’aurons pas eu l’occasion d’admirer vu le monde fou qui y était.

Retour au Tesco et à l’hôtel pour un début de soirée devant la télé.

Tradition oblige, à Londres, désormais, les samedis soir rimeront avec Strictly Come Dancing! 😉

Notre addiction passée et le soleil tombé, j’emmène Maman une nouvelle fois sur Picadilly pour une séance nocturne de shopping, chez Cool Brittania notamment, et seigneur que j’aime ce magasin!

L’occasion une nouvelle fois de remarquer qu’alors qu’en Belgique les villes se meurent dès 18h, à Londres elle se réveille seulement…

Le dimanche 8, après une meilleure nuit grâce aux boules Quies, direction Russel Square et l’inratable British Museum, l’équivalent du Louvres…sauf qu’il est gratuit.

Fin de matinée, Maman trépigne, et je l’emmène direction Knightsbridge et Harrods. Une demi-heure plus tard, nous en émergeons dégoutées. Un magasin pareil ça devrait se trouver au Qatar. D’abord parce qu’il n’y avait que des femmes voilées des émirats arabes (pour se payer des bijoux Fabergé, y a qu’elles), et ensuite parce que les prix étaient juste indécents.

Instead, on a fait un petit tour des boutiques plus abordables du coin, m’y achetant un super sac chez Accessorize pour mon annif, et un gilet so british pour mon Papa (d’ailleurs l’adresse est à retenir, ce magasin est une tuerie => Ted Baker).

Alors qu’à la base elle souhaitait aller voir Notting Hill, Maman, fourbue, décide d’aller faire la sieste une heure ou deux à l’hôtel.

Vers 17h, on le quitte, direction la Tamise, à deux minutes de là.

Sur le Millenium Bridge, on a pu admirer le London Eye et le « Petit Ben », comme l’appelle Maman.

Mon horloge préférée dans le monde entier, quoi.

Ensuite, direction le restaurant Café Rouge sur Leicester Square. Comme une envie de manger français en Angleterre…surtout que Maman y a mangé…des moules-frites, en bonne belge.

Je dois quand même dire que pour un resto français, ils servaient quand même des plats assez revisités à la sauce anglaise. Et c’est franchement pas plus mal. 😉

Lundi matin, drache nationale. On fait les valises et se prépare doucement à dire au revoir à l’Angleterre. A 13h, on quitte Charing Cross et retourne sur King’s Cross et Saint Pancras, et à 15h04 heure locale, le train s’ébranle.

18h, retour Belgique. Sauf qu’il faut encore traverser le pays en train…et c’est là que le bât blesse.

Deux heures Londres-Bruxelles (700km). Une heure et demie Bruxelles-Namur (50km). Normal. Bienvenue sur le réseau SNCB. Le réseau de train encore plus lent que la SNCF. 😉

Bref, les enfants, une bien belle expérience en compagnie de ma Maman, qui a une grosse envie d’y retourner en amoureux avec mon ptit Papa

Et moi…quand elle veut. 😉

Une réflexion sur “Londres 2013: le citytrip entre filles (Divers)

  1. AnahAddict dit :

    Ahah moi j’étais à Londres du 3 au 5 septembre ! On s’est presque croisé lol J’ai passé un super séjour, soleil magnifique pendant 3 jours ! On a fait les Studios HP ❤ On est passé en bus devant Baker Street, je voulais aller faire le musée mais malheureusement on a manqué de temps ! On aurait aimé allé voir une comédie musicale (Charlie & the chocolate factory qui a commencé en juin) mais pas le temps non plus.. (une prochaine fois !).. Bref tu as l'air d'avoir fait un super séjour toi aussi, et moi il faut absolument que je parle du mien sur mon blog lol

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s