TFSA #78 « Crap, loads and loads of crap… »

Hello les gens! Alors, pour moi, ce vendredi 20 sonne le début des vacances. Des vacances bien méritées vu mon état de fatigue très avancé…

Bref. Comme tous les vendredis, la chef-en-séries Tequi nous propose un thème du TFSA.

Cette semaine de veille de Noël, le thème donné, c’est de citer Les pires erreurs scénaristiques.

Hint: ne créez JAMAIS de personnages aussi insipides que Charming. Ever.

5. La sexualité changeante de Nolan (Revenge)

a1

Je suis sûre qu’il n’y a pas que moi que ça dérange. Dans la saison une, Nolan se tape ce connard de Tyler. Dans la saison deux arrive Padma, qui certes le manipule mais qui a quand même eu droit à sa part de Mr Ross. Et ici, en saison trois, il tombe amoureux de Patrick, le fils prodigue de Victoria. Je dis qu’il va falloir vous décider. Genre now.

4. La présence des treize Doctors dans le même épisode (Doctor Who)

a1

Okay, The Day of the Doctor fut le meilleur épisode to date de ma série préférée. Mais quand même, après nous avoir ramagé pendant des années que deux versions de la même personne au même endroit provoque un paradoxe qui envoie des vilaines bêtes qui butent tout le monde, je pense que le Moffster a un peu eu Alzheimer. A-t-il oublié sa propre mythologie, ou a-t-il cru que personne ne se poserait la question? Mystère…

3. Le suicide de Moriarty (Sherlock)

a1

Il y a bien une scène de la saison deux qui m’a fait hurler de rage: la mort du grand méchant, du vilain par excellence. Non. Juste non quoi. Sherlie sans Mori, je sais pas ce que ça va donner, mais j’ai peur, j’ai des doutes. La preuve, Martin s’est fait pousser la moustache la plus hideuse de l’histoire pour protester. 😉

2. Les bouclettes de Jon Snow (Game of thrones)

a1

S’il y a une belle erreur scénaristique, c’est celle-là. Parce que le gars, il part en randonnée dans le Grand Nord, campe chez un incestueux dégueu, puis chez des dégueux tout court, mais il a toujours une coiffure parfaite. Espèce de sale petit con pistonné par L’Oréal Paris. « Because I’m worth it. » « You know nothing, Jon fuckin’ Snow. »

1. « I will always find you »: Charming (Once upon a time)

a1

Que celui qui a pondu cette pick-up line se dénonce, que je lui envoie une bombe atomique à la gueule. Non mais. Alors d’accord, je me surprend à apprécier le personnage quand il est en mode Daddy!Charming, mais autrement, j’ai juste envie de l’attraper par le cou et de lui enfoncer un truc bien pointu dans la tronche. C’est viscéral.

6 réflexions sur “TFSA #78 « Crap, loads and loads of crap… »

  1. emidreamsup dit :

    Hello. Je suis totalement d’accord avec toi pour Nolan et Moriarty ! Par contre, j’avoue que si Charming me tapait sérieusement sur les nerfs dans les 2 premières saisons, je trouve que son personnage s’améliore avec le temps et effectivement c’est surtout dû à son statut de super Daddy 🙂

    J'aime

  2. tequi dit :

    mdrrr on a Nolan en commun !!! Et pour les bouclettes de You know nothing, c’est les scénaristes qui le voulaient comme ça parce que j’ai lu une interview où il disait que dans la saison 1 c’est une perruque parce que lorsqu’il a attaqué le tournage, il sortait d’une pièce de théâtre où il jouait un militaire avec une une coupe en brosse !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s