Why did it work? Tintin et le secret de la Licorne (Ciné)

Bonjour les gens et bienvenue sur le blog en ce beau weekend qui s’annonce!

Alors que personnellement, je suis en mode « excitation intense » à l’approche des BAFTAs de ce dimanche (j’ai même pas honte, back off), je vous offre nos rendez-vous hebdomadaires des réussites et/ou flops du cinéma.

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler d’un film qui a fait beaucoup de bruit dans mon pays, et pour cause, puisque son héros est Belge, qu’il a été traduit partout dans le monde, et qu’il a été porté à l’écran par deux des meilleurs réalisateurs du monde.

Tintin est, après tout, un monument belge… 😉

So, why did it work?

1. Un grand respect du support de base

a1

Ce qui est certain, c’est que Steven Moffat, ce bon vieux Moffster de merde, a scénarisé le film en copiant texto les planches des trois albums dont il est issu: Le crabe aux pinces d’or, Le secret de la Licorne et Le trésor de Rackham le Rouge. Pas une fausse note à déplorer de ce côté-là, ce qui, j’en suis sûre, a dû faire grandement plaisir aux véritables tintinophiles dans la salle (dont je ne suis pas, même si j’aime beaucoup).

2. Deux grands à la barre

a1

C’est sûr qu’avec Monsieur Steven Spielberg et Sieur Peter Jackson à la barre, on ne pouvait pas (trop) se tromper. Les deux gaillards étant fans de la BD, ils n’allaient pas défigurer Tintin en lui faisant déshonneur. Bonus? Dans les années 80, un peu avant sa mort, Hergé lui-même avait donné son feu vert à Mr Spielberg. Si c’est pas une preuve de bon gout…

3. Des animations sublimes

a1

Tout est dans le détail, dans le grain de peau, dans les émotions que font passer des images de synthèse… La motion capture en est ici à son apogée, apogée initiée avec mon meilleur ami Gollum dans les LOTR de Mr Jackson. Après quelques minutes, on en vient même à oublier qu’ils ne sont pas des acteurs réels…

4. Un casting irréprochable

a1

Quand on compte porter à l’écran un personnage aussi connu que Tintin, on ne peut pas se tromper dans le casting. Bien sûr, le choix d’Andy Serkis était presque une évidence, vu qu’il est le maitre incontesté de la motion capture. Mais il restait à lui choisir un rôle à sa mesure. Et, bien sûr, arrive Archibald Haddock, le capitaine alcoolique le plus attachant des sept mers. Pour incarner Tintin, on aura choisi Jamie Bell, inoubliable Billy Elliot. Complétez le tableau avec Daniel Craig, excellent Sakharine; Nick Frost et Simon Pegg, impossibles Dupondt, et un petite dose de « seconds » rôles, et vous aurez le tableau parfait. Reste qu’en VO, ça fait extrêmement bizarre d’entendre Haddock avoir un accent écossais. XD

4 réflexions sur “Why did it work? Tintin et le secret de la Licorne (Ciné)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s