Black Sails (1×02)

Demain je retourne au collège. Que j’ai quitté il y a cinq ans. J’y retourne en qualité de prof de français. J’ai rendez-vous dans la salle des profs à 8h. Je vais crever.

(N’empêche que voir la tête de mes anciens profs quand ils vont me voir arriver, ça n’aura pas de prix. XD )

Bref, pour me calmer en attendant ce moment de stress intense, j’ai décidé de regarder un nouvel épisode de Black Sails. En spoilant. 🙂

Donc, lors du pilote, nous avions été présentés au Capitaine Flint et à son équipage, avions appris qu’ils étaient à la recherche du fameux galion espagnol à 5 millions de dollars, et qu’ils étaient pas franchement les plus chanceux pirates au monde… J’avais méchamment craqué sur Jack Rackham (et quand je dis méchamment, c’est un euphémisme), et enfin, j’avais crié comme une gourdiche en voyant arriver deux de mes acteurs de séries anglaises préférés.

Nous en étions là. 😉

(Et sérieusement, ce générique est vite devenu l’un de mes préférés EVER. It’s flawless.)

L’épisode du jour s’ouvre sur le cul d’Elinor. Si vous connaissez Starz, vous savez que la chaine n’a pas peur des tabous. Après avoir montré des sexes masculins dans Spartacus sans aucune pudeur, voilà qu’ils abordent de manière plus…comment dire…soutenue, l’homosexualité féminine. Je suis contente de voir que la parité tient quelques fois.

Billy, de son côté, a de sacrés regrets après avoir suivi son Capitaine dans son délire et avoir ainsi provoqué la mort de quelqu’un. Mais ban, Billy, minouche, c’était pas non plus le plus adorable des pirates, le Singleton.

Long John Silver, étant le boulet qu’il est, se sent acculé quand Gates et Flint se rendent compte qu’il a sans doute quelque chose à cacher. Et cet imbécile ne trouve rien d’autre à faire que de s’enfuir par le rail du bateau, nous offrant une vue imprenable sur l’un des pires plats de l’histoire de la natation. Ouch.

Rackham, lui (cet espèce d’enfoiré avec ses favoris à la con), a donc appris par Max que Flint était après une sacrée quantité de pognon. Il cherche donc à s’attirer les faveurs de Silver en troquant des perles, ce qui n’est pas vraiment du gout de son propre Capitaine, Vane (mais lui a l’air sacrément con, faut dire).

a1

Gates prouve qu’il est, en plus d’un badass second, un mec méga intelligent, puisqu’au lieu de courir tout Nassau pour débusquer Silver, il attend, surveillant un commissaire-priseur qui quelques instants plus tard, va expertiser les perles avec lesquelles Rackham veut acheter Max…et Silver.

Clever bastard.

a1

Par contre, Vane est vraiment con. Capable de penser que Singleton avait la page manquante, et pas le partenaire de Max. Imbécile sans couilles.

a1

Et c’est dans des moments comme ça qu’on voit qu’un personnage littéraire ne change pas au fil du temps. Silver once a scoundrel, always a scoundrel. Car comment assurer sa survie de meilleure façon qu’en mémorisant l’objet recherché et en le détruisant juste après?

Décidément, y en avait des têtes au XVIIIe… XD

Et donc, on n’en est qu’au deuxième épisode, et pourtant…y en a un paquet, des choses qui se passent. 😉

See you next time!

2 réflexions sur “Black Sails (1×02)

  1. tequi dit :

    J’ai trouvé cet épisode plus calme mais qui m’a permis de mieux positionner les personnages les uns par rapport aux autres qu’avec le précédent et qui finalement est un meilleur point de départ pour la suite !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s