Black Sails (1×03)

Eeeeeeh je continue mon marathon séries…

Je commence sérieusement à kiffer certaines d’entre elles: Black Sails donc, mais aussi Elementary, Reign, Ripper Street et The White Queen. Je DÉTESTE quand Tequi a raison… (Mais ça arrive souvent)

Et donc, là tout de suite…je continue Black Sails… Et je spoile toujours!

Last episode, on apprenait donc que Vane était vraiment un pirate très, très très très, con, qu’il y avait trouble in paradise entre Max et Elinor, et que Long John Silver était dans ses jeunes années aussi tricky que dans ses later ones.

a1

Ohlàlà… Que va-t-on donc découvrir cette semaine??? *faux roulement de tambours* (A part bien sûr que Rackham est canon et que Tom Hopper est cute…)

L’épisode du jour commence avec Captain Flint (que désormais j’appellerai Flintounet), qui se réveille donc, presque soigné de ses blessures, taken care of par son amoureuse Miranda. Un couple qui ooze tellement l’affection qu’ils ont même pas besoin de s’embrasser pour qu’on voie qu’ils s’aiment. C’est biau.

(Et je rajouterai que je pourrais mater Toby Stephens topless toute la sainte journée…)

Il en profite pour cacher Richard Guthrie chez elle. Richard qui, rappelons-le tellement c’est important, avait totalement disparu de la circulation pendant un épisode entier (donc, quelques jours). Mais c’est nooooormaaaaal!

Jack Rackham, chouchou, a lui quelques petits problèmes depuis qu’il a paumé l’entièreté des perles noires dans l’océan. Perte assez importante, puisqu’il va devoir se démerder pour rembourser les matelots qui les avaient…achetées. Pauvre chou.

(Tom Hopper is a fuckin’ cutie. It gives me Percy feels…)

Gates joue encore ses cartes, et cette fois, il recrute le navire et l’équipage d’un autre pirate pour la quête de l’Aqua de Lima. Et si c’est bien lui qui capitainera ce nouveau navire de la flotte Flint, j’ai bien peur que notre cher Captain aura du souci à se faire sur son bateau d’hypocrites…

Silver est décidément un petit con qui sait comment monter les échelons rapidement. Après s’être assuré de survivre le voyage vers l’or, il s’assure la loyauté de Flint en empêchant une nouvelle mutinerie…en caftant à Billy.

a1

(Et j’aime vraiment beaucoup Gates, surtout quand il traite Rackham de little motherfucker. J’adooooore cette expression.)

Et notre second préféré a l’idée du siècle: au lieu de capitainer un navire lui-même, pourquoi ne pas demander l’aide du grand rival de Flint, pour être sûr de ne pas avoir à se le faire: engager Vane instead.

a1

Oh Christ, pourquoi j’ai l’impression que ça va partir en queue de boudin?

C’est mignon, quand même. Vane il est toujours amoureux d’Elinor… Ooooh…

J’aurais dû m’en douter, que Bonny avait chopé Max et l’avait enfermé quelque part… Ban, on va dire que je me doute bien qu’elle ne va pas rester longtemps out of Vane‘s way, mais au moins, il aura eu la décence de ne pas la buter. C’est déjà ça. Somehow.

Mais, malheureusement pour sa gueule, il n’aura fallu qu’une seule gonzesse pour que Vane perde la femme qu’il aime, et les trois-quarts de son équipage avec…

Baaaad move.

(Quoique ça arrange Flintounet, et tout ce qui l’arrange m’arrange aussi.)

Et l’épisode se termine avec Billy qui convainc le reste des mutins que Flintounet est sans doute le meilleur capitaine qu’ils auraient pu avoir.

En fait, j’ai trouvé. Billy, c’est Jésus. 🙂

4 réflexions sur “Black Sails (1×03)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s