X-Men Days of Future Past (Ciné)

Je ne sais pas ce que j’ai en ce moment. Probablement la fin de l’année qui se profile, les examens (les derniers de ma vie si je joue mes cartes intelligemment), le futur métier qui est à portée de main…mais j’ai la flemme.

Une file de trouzmille articles dans mes brouillons qui n’attendent que mes doigts experts pour rédiger ces articles qui ne demandent qu’à être publiés…

C’est quand même un blasphème de n’avoir pas voulu écrire l’article en présence plus tôt. Parce que je vous ai rabâché le mou avec ce film dès l’annonce de son existence, et que je l’ai attendu tel le Messie le jour de Pâques.

Je vous dire quelque chose, les enfants. Days of Future Past aurait pu me décevoir, moi, mon âme de fangirl, et mon moi-même lectrice de comics (depuis genre trois mois, mais c’est hors-sujet).

Il s’en est donc fallu de peu pour que celui que je pensais être le film de l’année ne se révèle être du caca en boite.

Vous pouvez remercier le casting. C’est un fait. Pire que dans Avengers. Des hommes à marier, partout des hommes à marier!

Bon, je ne spoile rien, mais c’est pas faute d’avoir essayé…

Days of Future Past rassemble les franchises X-Men ‘ancienne’ et ‘nouvelle’, à savoir celle d’origine et celle de First Class.

Dans un futur plus ou moins lointain, la Terre est dévastée par une guerre qui a opposé les mutants à des armes faites pour les détruire, les Sentinelles. Le reste de la résistance, incarnée par Iceberg, Shadowcat, Colossus, Blink, Warpath, Sunspot et Bishop, se déplacent de pays en pays pour échapper à la menace. Mais toujours, les Sentinelles les rattrapent.

Un jour, en Chine, le Professeur X, Magneto, Storm et Wolverine rejoignent le groupe. Shadowcat, grâce à ses pouvoirs de disparition, a réussi à développer le pouvoir d’envoyer la conscience d’une personne dans son moi passé, par exemple pour se prévenir d’une attaque imminente. Le but de l’expérience que propose Xavier est d’aller empêcher la création des Sentinelles dans les années 70. Et aucun esprit ne peut survivre au voyage, sauf un. Celui de Logan

 

Le scénario est d’un compliqué… Mais je vous assure que ça rend des pépettes. Genre beaucoup, BEAUCOUP de pépettes.

Un bon point dans ta face, Bryan Singer!

Le fait de mélanger les deux franchises, bien que casse-gueule, fonctionne extrêmement bien, les adeptes de la trilogie originelle s’en donnant à cœur joie, les comme moi qui ont préféré First Class en ayant pour leur argent aussi. Tout le monde y trouve son compte, et c’est tant mieux.

Le problème, c’est que mélanger deux franchises où les enjeux et liens entre personnages ont été troublés donne inévitablement des incohérences, dont certaines que je ne pardonnerai pas de sitôt. Là, je trouve mon premier – gros – mauvais point.

a3
A tel point que Kitty fait la gueule.

En fait, X-Men Days of Future Past est à la hauteur, scénaristiquement parlant, du tout premier opus, X-Men, celui que tant de gens transcendent dans leur salon. Il est de fait que pour moi, rien ne bat First Class, et ici, en voilà encore la preuve. Donc, un film qui ne transcende rien et qui pourtant était attendu comme THE movie à ne pas rater.

Et qu’est-ce qui le sauve de l’oubli et du gouffre implacable des fans mécontents?

Le casting. Merci à ceux qui suivent.

Les X-Men ont dès le départ sorti la grosse artillerie pour leur casting. C’est donc avec plaisir que l’on retrouve Sir Patrick Stewart en Professeur X et Sir Ian McKellen en Magneto. Ou encore Ellen Page. Ou Halle Berry. Ou Shawn Ashmore (parce que Bobby Drake a toujours été mon chouchou et que j’ai même pas envie de m’en cacher).

Dans First Class aussi, on avait sorti la grosse artillerie. Nicholas Hoult, parfait en Hank McCoy, un brin geek; Jennifer Lawrence, sublime comme toujours, cette fois plus proche de la Mystique des premiers jours, badass as fuck. Mais aussi le toujours génial Peter Dinklage qui, cette fois, endosse le rôle pas évident du méchant de service. Vilain Tyrionounet.

Seventies powa.
Seventies powa.

Mais c’est un fait, ce film se fait bouffer par trois individus que personnellement j’ai bien envie de manger à la petite cuillère pour que ça dure.

Hugh Jackman d’abord. Logan est son bébé, ne l’oublions pas, le rôle qui l’a fait connaitre au grand public et révélé son talent indéniable. Il est toujours aussi cynique et drôle et badass dans ce film, et le revoir avec son foutu cuir et des griffes en os est un plaisir partagé je pense par tous les fans qui ont franchement détesté les deux incursions dans la tête de Wolverine. Erk.

a2
Plus personne ne bouge. Nous ferons la couverture des magazines et domineront les listes de mecs canons!

James McAvoy ensuite. Je n’en peux plus de chanter les louanges de ce mec que j’aime d’amour depuis Atonement. Il est canon (sérieusement, des yeux pareils, ça devrait être illégal), il joue comme un dieu, et il est Écossais. Que demande le peuple?

(De l’avoir dans son lit probablement. Comme moi après visionnage quoi.)

a1
T’inquiète mon bichon, celui-là, tu l’as déjà… *rrrrrrr*

Et enfin Michael Fassbender. Parce que cet Irlandais/Allemand de merde est juste parfait et possède l’un de ces charismes qu’on ne voit plus que trop rarement désormais au cinéma. Son Magneto est tellement parfait que ça frise l’indécence.

J’en profiterai ici pour faire deux parenthèses. La première concerne le sus-cité Magneto.

Dans la trilogie originelle, tous les X-Men sont badass. Logan le premier. Mais Storm, Cyclops ou encore Iceberg (je n’en démordrai pas) le sont tout autant. En fait, un sacré petit paquet de mutants pourraient régner sur le monde easily.

Mais dans First Class et ici Days of Future Past, il n’y en a qu’un seul qui pourrait tous les finir. Et c’est Magneto. Car oui, on a l’impression que l’exposition qu’on en fait fait de lui le maitre incontesté. Le meilleur, le plus badass.

Et croyez-moi, je ne peux qu’approuver.

a2
Matez-moi ce badass as fuck.

Bref, les enfants, comme toujours, il y a du bon, du très bon, et du moins bon. Et si DOFP ne sera donc finalement pas le film de l’année (The Battle fo Five Armies, c’est à présent toi que je regarde avec insistence), il reste l’un des meilleurs de la franchise, sans pour autant parvenir à égaler son prédécesseur First Class, qui reste dans mon cœur le meilleur incontesté et incontestable. 😉

Note: 8/10 (scénario: 9/10 jeu: 9/10BO: 7/ 10 (toujours aussi bon)franchise: 7/10)

a1

11 commentaires sur “X-Men Days of Future Past (Ciné)

  1. Mais les griffes de Logan, c’est normal, Stryker n’était pas passé par là encore…A moins que tu ne parles de la scène finale, mais là, on n’a pas vu les griffes non plus. De toute façon, je l’aime quand même…

    Mais James passe quand même largement devant. Jaaaaaaaaaames !
    Alors comme ça, Quicksilver est le fils de Magneto…Ça promet…

    En tout cas, tu ne m’aides pas du tout. Ça fait une semaine que je résiste à l’envie de retourner voir le film et avec ta review, j’ai toujours plus envie qu’avant.

    J'aime

    • Tu veux avoir mal? Je suis en examen et si je sais aller le revoir (ce que je veux TOUS LES JOURS), je dois attendre le 20 juin… 😥 BOUHOUHOUH FUCKING BOUH!

      Ah, les griffes de Logan, c’est dans le futur au début. Depuis The Wolverine (le dernier spin-off), il a perdu ses griffes d’adamantium qui sont redevenues des griffes en os. Or dans DOFP, elles sont de nouveau en adamantium… Oops. 😡

      On est d’accord, James bat tout le monde. 😉

      J'aime

      • Ah zut, et moi qui me plains…Je suis bien lotie en fait. Je peux y retourner quand je veux…:(

        Je n’ai pas vu The Wolverine, alors je ne savais pas qu’il perdait ses griffes d’adamantium. C’est pour ça que ça ne m’a pas perturbé. Il va falloir que je vois ce film pour rester à la page…

        Evidemment que James bat tout le monde. C’est un pur Ecossais. Dommage pour Michael. Il est à moitié Irlandais pourtant, mais ce n’est pas assez moi 😛

        J'aime

  2. Ping : TFMA #1 « If I had a heart I could love you  | «Bigreblog

  3. Ping : TFMA #2 « I love you.  « I know.  | «Bigreblog

  4. Ping : TFMA #6 « Crap!  | Bigreblog «

  5. Ping : Tag: 21 questions about movies… | Bigreblog

  6. Ping : On fait peau neuve! [45] – Bigreblog

  7. Ping : The Battle of the Five Armies: J-2! – Bigreblog

  8. Ping : La review des films 2014 (Ciné) – Bigreblog

  9. Ping : What’s your name? Michael Fassbender – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :