Philomena (Ciné)

Bonjour les amis!

Aujourd’hui j’ai démarré ma playlist d’été au niveau cinématographique. Début d’année, je vous annonçais vouloir voir plusieurs films qui soit ne sont pas passés dans mon cinéma de région, soit sont passés à un moment où j’avais juste pas le temps d’aller dans les salles obscures. Sauf exception *cougX-Mencough*

Bref. Aujourd’hui j’ai donc démarré les hostilités avec Philomena, dernier-né du grand Stephen Frears que j’aime presque autant que Richard Curtis.

Vous l’avez compris: aujourd’hui, ça sent l’Angleterre. (Enfin bon, techniquement, l’Irlande, mais comme le cast est anglais, fermez-la)

Et je ne spoile que dalle!

Philomena, c’est l’histoire vraie d’un petite vieille dame irlandaise qui, cinquante ans après, décide de révéler à sa fille Jane qu’elle a eu un frère, Anthony, dans les années 50. Anthony lui a été enlevé par les sœurs chez lesquelles elle s’était « réfugiée » et, tout ce temps après, elle ne sait toujours pas où Anthony se trouve. Jane demande donc l’aide de Martin Sixsmith, journaliste dépressif ex-BBC, qui accepte d’écouter son histoire et de l’aider à retrouver son fils…

a1

Philomena, c’est aussi un mélange. Un mélange de tout.

Et tout d’abord ce merveilleux mélange entre les deux personnages principaux, Phil et Martin. Elle est une gentille vieille dame très pieuse qui ne croit pas en la méchanceté des gens. Lui est un homme désabusé, athée, qui en veut à la Terre entière.

Ils se rencontrent, se changent et se rassemblent, et cela forme une magnifique relation presque mère-fils finalement qui est très belle.

a1

Mais le film raconte aussi et surtout la cruauté de cette religion non-tolérante de l’après-guerre, pour qui l’acte sexuel était un péché et pour qui les jeunes filles-mères qu’ils rencontraient étaient des débauchées, si pas pire.

Mais si personnellement je serais comme Martin, j’en voudrais au monde, au catholicisme dans sa généralité et ses excès et limite entamerais un procès contre ces bonnes sœurs débiles et pleines de préjugés, je comprends aussi le point de vue de Philomena comme quoi rien ne sert de haïr les gens, qu’il faut savoir pardonner.

Excusez-moi, mais pardonner ça, c’est un peu au-delà de mes capacités.

Mais plus que l’histoire en elle-même, ce qui fonctionne admirablement bien dans ce film, c’est la dynamique parfaite entre ses interprètes principaux, Dame Judi Dench, toujours parfaite quoi qu’elle fasse (et j’apprécie le fait que ‘dench’ soit un mot de l’argot anglais signifiant ‘cool’), et Steve Coogan, mon aimé, roi de la comédie douce amère comme c’est le cas ici.

a1

A leurs côtés, on retrouve Michelle Fairley (et c’est très bizarre de la voir jolie et apprêtée après l’avoir subite en robes lourdes et vieillie dans Game of Thrones) et Anna Maxwell Martin entres autres.

C’est un film qui se prête sans doute plus aux soirées entre filles, ou avec ses parents, parce qu’on n’y rit pas beaucoup malgré la sympathie des personnages.

Et une BO de Monsieur Alexandre Desplat à tomber, as usual…

Note: 9/10 (scénario: 9/10jeu: 10/10BO: 9/10comédie mélodramatique: 8/10)

a1

Et s’il n’y en avait qu’un pour rendre ses galons à sa religion, ce serait le Pape François, qui a donc rencontré Steve Coogan et la vraie Philomena Lee. Brave petit.

a1

 

4 réflexions sur “Philomena (Ciné)

  1. owlandragonfly dit :

    J’avais été le voir à sa sortie et j’avais beaucoup aimé 🙂 Mais ça n’a pas arrangé la (mauvaise) opinion que j’ai de l’église catholique et de ses méthodes (même si faut pas mettre tout le monde dans le même panier). Judy Dench, parfaite as usual, bien que le caractère de Philomena me cassait parfois les c****** à être tellement gentille et de bonne volonté –> j’avais envie de la secouer et de lui dire de pas se laisser faire, même si je suis pas sure qu’elle se sentirait mieux si elle avait envoyé pèter ceux qui ont (un peu beaucoup quand meme) gaché sa vie.
    Bref un chouette film mais à éviter les soirs de déprime :p

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s