The amazing Spider-Man 2 (Ciné)

Coucou la Bigrosphère!

Non, vous ne rêvez pas, une fois de plus, j’ai réussi à trouver de quoi alourdir ma playlist déjà longue comme le bras de films/séries à regarder. Mais cette fois, blame it on my Bro. Brother a donc décidé hier de nous montrer, aux parents et à moi-même, le second opus d’une saga que je détestais par principe, vu mon amour édulcoré et infini pour la trilogie de Sam Raimy (enfin, « amour infini »…j’aimais beaucoup Tobey Maguire quoi…).

Vous qui avez l’œil avez donc remarqué l’emploi du passé. Car oui, chers amis, si j’ai DÉTESTÉ le premier opus (que j’ai donc dubbé The unamazing Spider-Man), ce deuxième film remonte laaaargement dans mon estime, s’adjurant même jusque la première place dans mon cœur de spideyphile (c’est pas une maladie).

Cliquez donc, review garantie sans spoilers! (Sauf un minuscule pour ceux qui n’auraient pas suivi la première trilogie)

Ce second opus reprend donc la vie de Peter Parker, alias Spider-Man, mais cette fois à la fin de ses études. Peter diplômé, il devient donc ce photographe presque raté et mal payé, qui photographie le célèbre homme-araignée. Dans le même temps, Gwen, sa petite-amie, s’éloigne de lui à cause de la promesse qu’il a faite à son père mourant. Et l’un de ses plus grands fans, l’invisible Max Dillon, est victime d’un accident qui le transforme en super-antagoniste. Sans oublier le retour du fils prodigue, Harry Osborn

d1

On est d’accord, dans ce film, les plots vont dans tous les sens. Entre l’histoire d’amour (très touchante je dois dire) de Peter et Gwen et le fameux Electro (on y reviendra), on retrouve donc Harry, d’autres malfrats notoires, et l’éternelle recherche des parents de Peter, disparus il y a huit ans. Ça fait qu’on se perd un peu entre tous ces champs, mais ma foi, c’est beaucoup mieux qu’un scénar de merde basé sur un seul vilain et point barroche.

(Quoique Marvel, dans sa parfaititude, ne fait jamais des films simplets… Le monde est bien fait.)

Je dois dire que s’il n’y avait qu’une chose à retenir de ce film, ce serait probablement les effets spéciaux et l’esthétique. Sérieusement, je ne dis pas ça souvent, mais ce film-ci valait franchement la peine d’être vu en 3D. Le look des scènes de combat avec Electro en passant par toutes ces voltiges au-dessus de New-York sont juste époustouflantes visuellement parlant. Chapeau bas.

Et voilà, si je devais lancer des fleurs à quelqu’un d’autre, ce serait au directeur de casting.

Tour du proprio?

Andrew Garfield et sa tête d’éternel adolescent campent toujours Peter Parker avec un enthousiasme et une crédibilité surtout qui m’ont étonnée après la bouse du premier opus.

Emma Stone, qui est rapidement en passe de devenir l’une de mes actrices chouchou, est toujours parfaite en Gwen Stacy, et je dois dire que ça doit sans doute aider de jouer l’amoureuse transie de l’homme de sa vie, car franchement, cette histoire amour est vraiment trognonne.

d1

Jamie Foxx incarne quant à lui Max/Electro qui, je vais le dire très vite, est un méchant tellement badass que je rêverais qu’il s’invite chez les Avengers. Eh ouais, je l’ai dit. Parce qu’un mec qui contrôle l’électricité doit forcément s’entendre avec le Dieu de la foudre. XD Je ris.

d1

(Sans blague, le Foxx, dans la vraie vie il est complètement timbré, mais comme acteur il envoie du boudin.)

Et enfin, mon coup de cœur perso, Dane DeHaan, incarne Harry Osborn, aka le Bouffon Vert. Sérieusement, ce gamin, je l’ai découvert dans Chronicle, et je le redécouvre ici dans un ton presque aussi dramatique. Et je dois dire que Dane joue vraiment trèèèèèèès bien les personnages torturés voire carrément inquiétants. Vraiment bien. Vraiment vraiiiiiiiiment bien.

d1

(Et il a un truc dans le regard, je sais pas quoi, qui le rend terriblement magnétique.)

J’en profite également pour faire un petit « big-up » à Paul Giamatti et Felicity Jones, que j’ai tous les deux reconnus et j’ai été très contente de les voir. 😉

Bref, les enfants, si je ne devais retenir qu’une chose de ce deuxième opus des aventures de l’araignée, ce serait ceci: cestmieuxquelepremierfilm. En gros, regardez-le, je vous y autorise.

Dernier point: la BO? faite conjointement par mon Kaiser Hans et par Junkie XL, auteurs de la BO de Divergent. En gros, not bad at all…

Note: 7,75/10 (scénario: 8/10 (j’en serais presque émue)jeu: 8/10 (l’ajout des deux méchants les plus badass de la Terre n’y est pas étranger)BO: 8/10franchise: 7/10 (je serais tentée de mettre plus, mais je crois qu’il y a encore matière à amélioration (c’est la prof qui parle)))

d1

5 réflexions sur “The amazing Spider-Man 2 (Ciné)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s