The Amazing Spider-Man 2 (Ciné)

Coucou la Bigrosphère!

Aujourd’hui, on retourne du côté Marvel/Sony du cinéma, pour retrouver notre super-héros araignée préférée. Après un premier opus que j’avais hésité à aimer (la faute à un amour trop prononcé pour la trilogie de Sam Raimi), revoici donc ce Peter Parker 2.0., aidé de plusieurs grands atouts qui font de cette suite un très bon film! 🙂

Cliquez donc, review garantie sans spoilers! (Sauf un minuscule pour ceux qui n’auraient pas suivi la première trilogie)

Synopsis

Peter Parker, désormais fraichement diplômé, tente tant bien que mal de se construire une vie sans Gwen, avec qui il a rompu pour tenir sa promesse au Capitaine Stacy mourant. Mais le retour de son ami d’enfance Harry Osborn, ainsi qu’un accident sans précédent à Oscorp, vont tout chambouler…

d1

Dub

Après un premier opus donc dont je ne savais pas trop quoi penser, nous retrouvons Peter dans une situation qui nous est plus familière, car déjà rencontrée dans la trilogie précédente.

Un Spider-Man photographe presque raté, malheureux en amour et presque malheureux en tout, s’il n’y avait pas ce costume qui donne un sens à sa vie.

L’arrivée, dans cette suite, de plusieurs personnages emblématiques de la BD aident sans aucun doute à faire du film la réussite qu’il est. Electro est un méchant que j’ai toujours adoré, et si les changements autour de son personnage sont parfois discutables (le look par exemple), il reste vraiment très très très convaincant en grand villain.

Quant à Harry Osborn, j’avoue avoir toujours eu un gros faible pour lui, donc j’ai été plus que ravie de le retrouver (kudos aux maquilleuses d’ailleurs, vous comprendrez).

Je dois dire que s’il n’y avait qu’une chose, finalement, à retenir de ce film, ce serait probablement les effets spéciaux et l’esthétique. Sérieusement, je ne dis pas ça souvent, mais ce film-ci valait franchement la peine d’être vu en 3D. Le look des scènes de combat avec Electro en passant par toutes ces voltiges au-dessus de New-York sont juste époustouflantes visuellement parlant. Chapeau bas.

Et voilà, si je devais lancer des fleurs à quelqu’un d’autre, ce serait à celui qui a décidé d’embaucher le MEILLEUR pour la musique. Le best des bests. Le seul. L’Unique. Mon précieux. Mon Kaiser.

Ouais, bon, vous avez compris: Hans Zimmer, quoi.

Qui nous pond une BO d’une qualité comme seul lui peut en produire, et notamment, un thème de méchant comme on en fait rarement, et qui pète tout en concert (je sais de quoi je parle): The Electro Suite.

Spider-Man, Spider-Man, does whatever a spider can…

Tour du casting?

Andrew Garfield (Breathe, Never let me go) et sa tête d’éternel adolescent campent toujours Peter Parker avec un enthousiasme et une crédibilité surtout qui m’ont étonnée après ma réserve précédente.

Emma Stone (La La Land), qui est rapidement en passe de devenir l’une de mes actrices chouchou, est toujours parfaite en Gwen Stacy, et je dois dire que cette histoire amour est vraiment trognonne.

d1

Jamie Foxx (Ray) incarne quant à lui Max/Electro qui, je vais le dire très vite, est un méchant tellement badass que je rêverais qu’il s’invite chez les Avengers. Eh ouais, je l’ai dit. Parce qu’un mec qui contrôle l’électricité doit forcément s’entendre avec le Dieu de la foudre. XD Je ris.

d1

(Sans blague, le Foxx, dans la vraie vie il est complètement timbré, mais comme acteur il envoie du boudin.)

Et enfin, mon coup de cœur perso, Dane DeHaan, incarne Harry Osborn, aka le Bouffon Vert. Sérieusement, ce gamin, je l’ai découvert dans Chronicle, et je le redécouvre ici dans un ton presque aussi dramatique. Et je dois dire que Dane joue vraiment trèèèèèèès bien les personnages torturés voire carrément inquiétants. Vraiment bien. Vraiment vraiiiiiiiiment bien.

d1

(Et il a un truc dans le regard, je sais pas quoi, qui le rend terriblement magnétique.)

J’en profite également pour faire un petit « big-up » à Paul Giamatti (The Illusionist) et Felicity Jones (Northanger Abbey), que j’ai tous les deux reconnus et j’ai été très contente de les voir. 😉

Bref, les enfants, si je ne devais retenir qu’une chose de ce deuxième opus des aventures de l’araignée, ce serait ceci: cestmieuxquelepremierfilm. En gros, regardez-le, je vous y autorise.

Notes

Bigregirl: 7,75/10

Rotten Tomatoes: 5,1/10

Allôciné: 6,8/10

Note moyenne: 6,5/10

Bandes annonces

Fiche technique

Titre: The Amazing Spider-Man 2

Réalisateur: Marc Webb

Scénaristes: Alex Kurtzman, Roberto Orci, Jeff Pinkner

Producteurs: Avi Arad, Matthew Tolmach

Société de distribution: Sony Pictures

Musique: Hans Zimmer et Junkie XL

Durée: 141 minutes

Rating: PG-13 (interdit aux moins de 12 ans)

Langue originale: Anglais

Basé sur: The Amazing Spider-Man, créé par Stan Lee et Jack Kirby (Marvel Comics)

d1

Sources

Rotten Tomatoes

Allôciné

6 commentaires sur “The Amazing Spider-Man 2 (Ciné)

  1. Ping : TFMA #6 « Crap!  | Bigreblog «

  2. Ping : On fait peau neuve! [49] – Bigreblog

  3. Ping : La review des films 2014 (Ciné) – Bigreblog

  4. Ping : What’s your name? Hans Zimmer – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :