Exodus: Gods and Kings (Ciné)

Hello la Bigrosphère!

Hier soir, avec la famiglia, je suis allée me planter devant Exodus, dernier film biblique en date (2014 aura été l’année prolifique dans le genre) et surtout le dernier Ridley Scott en date.

Alors, si vous voulez avoir une réponse à la question la plus importante de la journée, cliquez donc, y a pas de spoilers! (Et là encore, est-il possible de spoiler un film biblique?)

(La question étant évidemment: « Est-ce que Exodus est meilleur ou pire que Noah? »)

Exodus suit la vie de Moïse aux prémices de sa vie de leader des Hébreux. Prince d’Egypte aux côtés de Ramsès, avec qui il a été élevé, Moïse découvre bien vite que sa vie entière n’était que mensonge, et que la jalousie d’un prince va changer sa vie et celle d’un peuple entier… Pour le meilleur comme pour le pire.

a1

Voilà voilà. Comment commencer cette review?

Je suis assez mitigée sur le style du film, pour démarrer. Moins dérangeant que Noah sur le fond, les trop présentes ellipses m’ont empêché de vraiment apprécier la qualité des scènes. Quand même, c’est Ridley Scott, c’est pas de la merde, normalement.

En fait, si je m’y penche plus sérieusement, je pense que l’atout qu’avait Exodus par rapport à Noah, c’était Le Prince d’Egypte, ce dessin animé magnifique qui aura marqué mon enfance…et accessoirement mon catéchisme. J’avais tellement adoré que je pense que j’ai vu ce film comme finalement une adaptation… XD

Loin d’être le chef-d’oeuvre de l’année, ni même de son réalisateur (qui ne saura jamais, je pense, égaler Gladiator), Exodus se laisse donc regarder, malgré certaines longueurs. J’ajouterai que, pour une fois, la 3D sert le film et rend notamment les 7 plaies d’Egypte encore plus grandioses et dérangeantes.

Parce que dérangeant, le film peut l’être aussi, à coups de messages et d’iconoclastie parfois. Dieu en prend pour son matricule, je peux vous le dire!

a1
Et j’ai fortement apprécié la façon dont les sept plaies et même la traversée de la Mer Rouge ont, en quelque sorte, une explication scientifique…

Au niveau du casting, que de la base, même si on doit remettre à César ce qui appartient à Moshe, les deux rôles principaux font la qualité du truc.

Christian Bale fait un Moïse très crédible, sauf parfois, mais très rarement, lors de scènes expédiées (vous comprendrez). Je pense sérieusement que Mr Bale est l’un des acteurs les plus doués de sa génération, et je ne dis pas ça uniquement pour Batman.

a1

Joel Edgerton incarne quant à lui un Ramsès totalement terrifiant. Il est tellement jaloux que ça le rend fou, d’une folie calme qui se remarque dans son regard plus que dans ses actes. Franchement. Je le kiffais déjà depuis qu’il avait joué Gawain dans King Arthur, mais là, c’est du grand grand art.

Parmi les seconds rôles, je ne noterai que Aaron Paul de Breaking Bad qui fait franchement un admirable boulot en Josué/Joshua.

Car je suis désolée, se payer Ben Kinglsey et Sigourney Weaver pour n’en rien faire, c’est vraiment super con.

Super super super con même.

Voilà voilà. Je n’ai plus grand-chose à dire. Exodus est sans aucun doute meilleur que Noah, mais moins bon que ce que sa bande-annonce annonçait.

Note: 7/10 (scénario: 6/10 (comment noter une adaptation biblique encore?)jeu: 8/10 (premiers rôles magnifiquement castés)BO: 7/10 (presque du Kaiser ça)adaptation: 7/10 (pour autant que je puisse en juger avec ma qualité d’athée convaincue…))

a1

 

2 commentaires sur “Exodus: Gods and Kings (Ciné)

  1. Ping : Ma review 2014 | Bigreblog

  2. Ping : On fait peau neuve! [50] – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :