Sons of the Harpy (5×04)

(Par un sale tour que m’a joué WordPress, cet article arrive avec 5 jours de retard…parce qu’il n’a pas voulu quitter la boite à Brouillons. Veuillez l’en excuser, et moi avec.)

Hello la Bigrosphère!

Que s’est-il donc passé à Westeros cette semaine? Des morts affreuses? Des boob shots? Des arcs qui n’ont ni queue ni tête? Des moments choupis?

Un indice: tout ça à la fois.

J’en profite pour envoyer un message personnel à D&D: je vous vois venir avec vos rituels d’avant meurtre de personnages…et j’ai pas envie que vous tuiez qui-vous-savez!!! Ni l’autre qui-vous-savez! Merde quoi!

Spoilers alert, bien entendu…

Mauvais nouvelle au générique: Tyrion aura sans doute encore droit à sa minute d’écran qui ne sert à rien… J’en. Ai. Marre.

Par contre, l’apparition de Indira Varma veut sans doute dire qu’on aura ENFIN droit à un bout de Sand Snake. Ou deux. Si on a de la chance. 😉

(Du coup, le clip de Fire meet Gasoline de Sia avec Pedro Pascal m’a donné un regain de colère/tristesse/désespoir concernant Oberyn… Il me manque cet enfoiré, merde!)

Un petit canard au bord de l’eau, il est si beau, il est si-PAF! Une mandale dans ta gueule! Merci Jorah, tu es adorable… Mais pas sûre que laisser au pauvre pêcheur que tu viens d’étaler ne va pas lui donner des envies de vengeance…

Tyrion et Jorahninet s’en vont donc en vadrouille en bateau. Si c’est comme pour Gendry, on ne les retrouvera plus avant trois saisons…

L’abîme appelle l’abîme, Tyrion appelle Jaime qui, toujours en route pour Dorne, passe à côté de l’île de sa chérie Brienne.

Le regard du Régicide quand il regarde l’île en question…me ferait presque oublier qu’il est retourné dans les culottes de sa connasse de soeur. Fallait suivre Brienne jusqu’au bout, mon gars!

Jaime et Bronn, épisode deux: mon adorable Jerome rappelle donc gentiment et avec force gros mots, as usual, qu’un Lannister ça se renifle à trois cents kilomètres et que ça l’étonnerait fortement que les Dorniens d’entendent pas parler de leur expédition pour sauver Myrcella.

« Ouais, Myrcella, ma NIECE. »

« Genre, ta nièce. On me l’a fait pas à moi, le manchot… C’est ta putain de bâtarde, pis c’est tout! »

« Non, j’te jure, c’est ma NIECE!… … … Et puis merde, tout le monde sait que j’ai niqué ma soeur et personne sait que cette même soeur a niqué notre cousin? C’est bizarre votre histoire! »

« Cherche pas à comprendre. C’est le Plothole de l’année. D’où la majuscule. »

« On la voit pas à l’oral, ta majuscule, Bronn. »

« Ta gueule et picole, enfoiré. »

Pendant ce temps, à King’s Landing, le Conseil-Désormais-Très-Restreint a un souci: la couronne est une fois de plus en faillite. Et au lieu d’emprunter aux Tyrell, qu’elle ne peut sérieusement plus piffer, Cersei, dans sa grande connerie, envoie Mace Tyrell et cet enfoiré de Meryn Trant à Braavos…ah ben tiens, s’ils tombent sur Arya, the Starks will give them their regards… 😉

Pycelle émet donc le sentiment que le CDTR (voir plus haut) est donc assez…restreint. Et notre Queen Mum adorée de lui rétorquer, en mots plus courts, que si elle pouvait, il n’y aurait plus qu’elle dans ce putain de conseil. Et FrankenQyburn. For reasons.

Un peu plus tard, vers 11h et parce qu’elle a très soif (as usual), Cersei s’attable donc devant une bonne bouteille de vin et Faux-Gandhi, aka High Sparrow, aka Je-Pensais-Que-Toi-C’était-Wetherby-Swann

« Du rouge, du blanc, du rosé? Un mousseux peut-être? »

« Nope, thanks. »

« Merde, je savais que j’aurais dû mettre le champagne au frais… »

« Désolée, Madame, mais nous, les gentils Moineaux, considérons que picoler, c’est mal. » *suit mon regard*

« Rianafout. »

Cersei, toujours en mode auto-destruction, offre donc au chef spirituel une arme de plus: littéralement, d’armer les Moineaux.

Moineaux qui seront donc désormais nommés Jaffa sur le blog, for obvious reasons.

(Je ne peux possiblement pas être la seule à avoir remarqué que le signe sur le front des Militants ressemble comme deux gouttes d’eau au signe des Goa’ulds et Jaffa de Stargate, quand même!)

Les Jaffa sont donc en mission BRULER TOUT! HERETIQUES! SODOMITES! ALCOOLOS!

Et le premier à souffrir de cette réforme on ne peut plus musclée et débile, c’est ce bon vieux sodomite et fier de l’être de Loras.

En même temps, sa soeur l’avait prévenu…

Et sa soeur tombe le masque un instant en interrompant le gouter de Tommen pour réclamer que son brotha chéri soit sorti de prison.

Mais comme la colère ne fonctionne pas, three-two-one-zero…Margaery Bitch Mode activated. Le changement de ton et d’attitude de ma chérie est juste génial, et poussé Tommen-le-Chaton a aller engueuler sa Môman.

« Maman-chérie, t’as enfermé mon beauf. Ca se fait pas. Surtout que du coup, j’ai dû abandonner mon gouter. »

« Merde. T’es grand maintenant, t’es plus puceau, alors démerde-toi. »

Tommen-le-Chaton fait donc une immense connerie et tente de rendre une visite au Faux-Gandhi, sauf que…sauf qu’il manque de se faire une Joffrey lorsque le peuple commence à hurler sur lui qu’il n’est que le vile fruit d’un inceste et qu’un inceste, c’est dégueu.

Mais bien sûûûr… Donc maintenant l’entièreté de King’s Landing sait que leur roi est en fait 100% Lannister… That was freaking not in the book.

At the Wall, Jon Snow est donc Lord Commander (ça fait toujours tout drôle) et entraine ses troupes sous le regard attendri de Grumpy King, à qui Selyse annonce qu’elle aurait vraiment dû lui faire un fils plutôt qu’une fille, « comme ça au moins tu passerais pas tes journées à reluquer le gamin de Ned« .

Connasse. Vraiment, je la dé-tes-te.

Stannis a donc des moments attendrissants cette saison, ce qui me fait un peu trop peur… Généralement, les personnages qui ont droit à des moments choupis crèvent dans la semaine.

Not. My. King. You. Fuckers.

Lord Kitty-Kit a donc des reponsabilités maintenant, dont celle de demander des renforts tant physiques que substantiels aux chefs de clan alentours. Les Bolton donc. Kitty-Kit ravale donc son honneur Stark et se rabaisse à demander de l’aide à ceux qui ont massacré son frère et sa…belle-mère?

(Ouais, non, en fait, mais on en reparlera plus tard.)

Mélisandre entre donc en trombe, boobs en avant, littéralement.

« T’aurais pas dû dire non à Stannisounet, Jon Snow. Mate mes seins. »

« Euh, Madame, remettez votre robe. J’aime les rousses, mais toi, non, ça va aller. »

« T’es sûr? Tâte un peu pour voir. »

« Ah ben, ptêt que…non, en fait non. Sortez, vile créature. »

« You truly know nothing, Jon Snow. »

Aaaaah, le fameux honneur des Stark… Jon ressemble de plus en plus à son père (je rajouterais « adoptif » mais y en a qui vont pas comprendre…), et ça me fait peur.

Non, lui non plus, vous avez pas intérêt à le tuer. Je le détestais avant, mais là, je l’aime de plus en plus… Donc nope, pas touche.

Dans sa chambre, Grumpy King rumine. « Nan mais pourquoi personne veut être mon ami, merde! » Et Shireen vient dire bonjour à son Daddy, pour l’un des moments les plus choupis de l’Histoire de GoT.

a1

Non, décidément, ça sent pas bon pour My Rightful King… J’ai très très peur…

Back in Winterfell, Sansa visite les morts, namely, sa tante Lyanna.

a1

Oh ben alors, puns, puns everywhere!

Surtout que lorsqu’elle partage l’histoire du kidnapping de ladite tante à Littlefinger, il semble beaucoup moins naïf qu’elle.

Violée par Rhaegar Targaryen? Nope Madame, ces deux-là, c’était de l’amour!

(Si ces indices ne sont pas faits pour nous dire un truc, j’y comprends rien. A partir de maintenant, je suis donc à fond pour la théorie R+L=J. Suck it.)

« Oh, et sinon, je vais partir en vacances à King’s Landing. Vu que Cersei ne sait encore rien de mon retournement de veste numéro un milliard. »

« Ah…génial. Donc en gros tu me laisses toute seule avec ce con de Ramsay, son enfoiré de père, et Theon, même si je ne suis pas censée le savoir? »

« Ouep. Laisse-moi te montrer toute l’affection « de tonton » que j’ai pour toi, jeune fille… »

*paf! moment Pedobear numéro trouzmille*

Après avoir débarqué de leur grand bateau sur les côtes de Dorne, Bronn et Jaime se rendent donc rapidement compe que le premier avait raison: un Lannister, ça se repère fastoche.

Main bionique upgrade: sword catcher.
Main bionique upgrade: sword catcher.

Et meeeerde… Après Stannis et Snow, c’est donc Bronn et Jaime qui partagent un instant choupi. Si Bronn meurt, je fais un scandale. Un énorme, big, huge, massive mother-fucking scandale!

Bref, ces deux abrutis se sont donc fait cramer leur surprise, et on retrouve Ellaria Sand, toujours en mode « I WILL BURN THE WOOOOORLD »!

a2

Alléluia, les Sand Snakes sont lààààà! Il était temps, je commençais à en avoir marre d’attendre…

Donc, laissez-moi résumer, Tyene est la fille ainée d’Ellaria; Nym est la plus canon (et la plus badass: j’ai toujours adoré les fouets, la faute à Indiana Jones); et Obara ne ressemble en rien à son père.

Merde quoi les enfants, tant qu’à caster une Kiwi pour jouer la fille d’Oberyn, choisissez-en-une qui ait l’air moins Maori, thanks… Non pas que j’aie une dent contre les Maoris, je les adore (littéralement, je les a-dore), mais là, ressemblance zéro…

Les Sand Snakes vont donc se faire un Lannister… Ca va faire mal.

Tyrion et Jorah sur un bateau jouent aux devinettes, jusqu’à ce que Jorah en ait marre d’entendre le microbe geindre avec son baillon. Sauf que c’est pire sans.

C’est la journée de la mandale et on m’a pas prévenue, ou quoi?

Bon, à part ça, le plan de Jorah n’est pas génial: son armure n’est même pas cachée, donc pour l’incognito, on passera; et il amène Tyrion à Dany…alors qu’il y allait de son plein gré.

Mais. Quel. Con.

In Meereen, Dany se rend donc compte qu’elle est la pire conne de l’Histoire. Mais comme toujours, Papy Barry est là pour lui remonter le moral.

Pun numéro deux: il raconte comment Rhaegar était un mec génial, bien loin de violer les gens…

Vous êtes chiants avec vos indices, les gars…

Barry a donc son moment choupi…avant de déchanter méchamment.

Il faut qu’on m’explique pourquoi on fait passer les Unsullied, namely les guerriers les plus badass du monde entier, pour des petits cons amateurs. « Oh ben tiens, une ruelle super étroite, et on a que des lances, mais si on s’y engouffrait? » « Oh ben tiens, ladite ruelle est pleine de vilains Sons of the Harpy, si on se battait comme des cruches? »

« Oh ben tiens, si Grey Worm était le seul à s’en sortir, et si Papy Barry se faisait massacrer comme une merde? »

Bienvenue à Meereen, où le nombre de plotholes est hallucinant.

N’empêche que je voulais pas que Barristan meure, et que mon Grey Worm chéri adoré est tout amoché…

J’aime pas.

La semaine prochaine, si on pouvait faire descendre Tyrion de son putain de bateau, et lui faire prendre un bain, ça m’arrangerait…

Et vous les gens, vous en pensez quoi de cet épisode? Méchamment cool, nan?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :