The Dance of Dragons (5×09)

C’est aujourd’hui. C’est tout de suite. C’est là, maintenant.

Le neuvième épisode de la saison 5 de GoT. Neuvième épisode qui, dans notre expérience de viewer, rime toujours avec epicness, et souvent (même très souvent) avec meurtre.

J’ai hâte, pas vous? Parce qu’après l’épisode de la semaine dernière, qui a réussi à me faire pardonner toutes les erreurs de début de saison, là, j’en attends encore plus de la part de D&D.

Surtout avec un titre pareil.

Spoilers ahead, for your information.

La semaine dernière, quick reminder, nous avions donc terminé l’épisode le plus épicos depuis le début de la série par l’arrivée de Gilbert le Zombautre et de ses frangins.

a1

Je ne me lasserai jamais de cette image.

Winter has fucking come, bitches.

(Si Ned n’était pas dead, il aurait peur.)

Tiens oui, un des adeptes de La Dame m’a fait remarquer la semaine dernière que le Mur souffrait du même syndrome que Dorne dans le générique. Dorne-ville…The Wall… NON, SUNSPEAR ET CASTLE BLACK BANDE D’ENFOIRES!

Bref.

Nous commençons donc cet épisode dans le camp de Napolé-Grumpy King. Là où les gens se les gèlent.

Mélisandre se réveille donc, sentant que Fire is coming, puisque le camp est mis à feu et à sang pendant la nuit. Surprise motherfuckers, c’était Ramsay for you.

Notre fin stratège chéri (ou le mien, plutôt, my King d’amour), la barbe au vent, se met donc en mode têtu et refuse, une fois encore, d’écouter la voix de la raison…enfin, celle de Davos plutôt.

Further North, les Wildlings (who make my heart sing, souvenez-vous) arrivent au Mur, leur Jésus Snow en tête. Et comme Alliser se sent d’humeur à faire le malin du haut du Mur, il décide de faire miroiter son Lord Commander avant d’ouvrir les portes.

Shoot. Ça sent pas bon.

Jon Snow revient donc en des temps troublés, des temps où ses Frères Jurés ne se rendent pas encore très bien compte de ce qui leur pend au nez comme une stalactite: Gilbert.

Pendant ce temps, Grumpy Chéri joue toujours aux Warhammer et demande à Davos de se carapater vite fait à Castle Black chercher des vivres. Je sens la patte de la connasse en rouge derrière tout ça.

Davos, dans sa mansuétude, essaie de sauver les miches de sa BFF, la petite Shireen. Mais Grumpy a froid aux couilles et donc aussi aux neurones, donc c’est comme si ce bon vieux Chevalier Onion pétait dans une bouteille.

Moment choupi entre Shireen et Davos. Lequel des deux va mourir? 😥

Dans le Sud du Sud, Jaime est enfin amené devant Doran, qui a donc décidé de parler et donc de sortit plus que deux phrases en une scène. Wow.

Merci d'être passé, Alexander. Tu peux rentrer maintenant.
Merci d’être passé, Alexander. Tu peux rentrer maintenant.

C’est donc le moment de se rendre compte que Myrcella n’a vraiment pas envie de rentrer; et que Ellaria est une vraie quiche presque aussi con que Cersei. Doran n’a pas envie de se lancer dans une guerre sans aucune raison.

Ce que Ellaria ne va pas avaler de si tôt…mais qu’elle aille casser des bûches quelque part pendant que les grands parlent calmement.

Putain, les Sand Snakes sont vraiment des connes. MAIS WHAAAAAAT???

Bronninet chéri est donc libéré, si et seulement si il se prend une mandale dans la tronche. Fair enough. Du moment qu’on ne me l’abîme plus.

A Braavos, Arya-007 continue sa mission d’infiltration en vendant ses moules. Mais sa mission prend un tournant plus personnel quand elle tombe sur Meryn Trant dans le port.

Mace Tyrell est donc arrivé, et rencontre right off mon papa chéri, Tychos Nestoris, aka Mark Gatiss, aka Mycroftinet, aka mon père adoptif. Je suis donc présentement en train de fangirler comme une connasse.

La liste ou la mission, semble se demander 007 comme tout bon agent du MI-6. La liste, apparemment. Car comme dans Quantum of the Film dont je ne veux pas me Rappeler, la vengeance personnelle c’est tellement cool.

Surtout quand le mec que t’as envie de buter se trouve être un gros pédophile de merde en plus d’être un psychopathe et un meurtrier.

007 hésite, et décide donc d’aller demander conseil à son M perso, namely Jaqen chéri. Lequel n’est pas con. Mais si on rajoute deux lettres, on découvre qu’il est donc canon. XD

Ellaria a donc le choix entre la vie ou la mort; s’agenouiller devant Doran ou se faire exécuter pour trahison. Elle choisit de s’écraser, même si cela veut dire perdre la seule chance qu’elle avait de venger son amour.

Allant chercher son plus beau masque de grande copine et prenant sa plus belle voix de gamine de quinze ans, Ellaria va donc papoter avec Jaime, semblant lui reconnaitre une certaine innocence dans le meurtre de son Oberyn.

Je ne m’y fierais pas, perso…

Shireen, elle, reçoit la visite de son Daddy dans sa tente. Et comme c’est le titre de l’épisode, elle décide de lui raconter The Dance of Dragons, juste pour que nous, spectateurs, sachions à quoi nous attendre en fin d’épisode.

Et pour qu’on comprenne que c’est l’heure de dire au revoir à Shireen for good.

a3

Ah ben tiens, je me demandais s’il arriverait un jour où j’en viendrais à détester Stannis. Ben ce jour est arrivé.

NAN MAIS ESPECE DE CON QU’EST-CE QUE TU FOUS, MERDE!!!!!!

*l’auteure de cet article est partie frapper dans un mur, elle reviendra quand ses poings saigneront*

A Meereen, c’est le grand jour de la fête foraine. Celle où les gladiateurs du monde entier viendront se battre pour l’honneur de voir la Reine Dany en personne.

Russel Crowe, on t’attend.

Daenerys prend donc un bon cours d’Histoire en deux secondes chrono, puisqu’elle se rend compte assez vite que ses citoyens sont excités comme jamais à l’idée de voir des hommes s’entre-tuer. Bienvenue au Colisée, ma chérie.

Ben Tyrion non plus n’aime pas trop ça…c’est normal, c’est le meilleur. Tyrion président.

Oh shit. Jorah is back in the pit.

Dany, tu te fais du mal, sérieux… Pardonne-lui, pardonne-toi.

Tcheu ti, en plus il doit se battre contre le cousin de Syrio Forel… Holy mother of Lord. Il a de la chance d’être pas chanceux, le Jorah. Parce qu’au lieu de mourir une belle mort, ben, il a le droit d’attendre que la léprose le transforme en pierre. Su-per.

Rébellion!!!

(On se croirait mais vraiment dans Gladiator, en fait, c’est abusé.)

Tyrion Lannister, tu es vraiment le meilleur personnage que la Terre ait porté.

Bon, là, c’est crossover avec Star Wars l’Attaque des Clones juste avant que Yoda ne se ramène avec la cavalerie dans l’arène de Geonosys.

Sauf qu’ici, en lieu et place de Yoda, on a Drogon. C’est bien aussi.

Ça crame bien, les Sons of the Harpy.

C’est quand même grave que ce soit autant un fifils à sa Môman, ce dragon. Il est moche. XD

Je vous parlais d’epicness en début d’article? Ben la voilà l’epicness. Dany à dos de dragon. Certains auront attendu ce moment pendant cinq saisons. Moi comprise.

a2

Bon bon bon…que dire? Je suis un peu déçue de cet épisode qui est moins bon que celui de la semaine passée, mais en même temps il fallait s’y attendre après la débauche de perfection que le huitième avait été.

On espère maintenant une bonne conclusion de saison…un Drogon…un Tyrion président…et un Jésus Snow en un seul morceaux.

Je suis trop fâchée contre Stannis pour vouloir autre chose que sa défaite. J’en suis là. Trois ans de stannicisime pour en arriver là…

10 commentaires sur “The Dance of Dragons (5×09)

  1. j’ai adoré ton billet ! Moi aussi je suis un peu déçue par cet épisode tellement celui de la semaine dernière avait battu tous les scores

    J’aime

    • Oui je pense qu’on a tellement l’habitude que le neuvième épisode soit meilleur que le reste qu’on avait placé la barre trop haut. 😉 Et merci! 😀

      J’aime

  2. L’épisode était plutôt pas mal mais on commence à sentir le fait qu’on s’éloigne un peu des livres, cette saison est moins « écrite » que les précédentes :).

    J’aime

  3. Ah c’est plus Grumpy Chéri maintenant ?! lol Honnêtement j’aurai pensé que c’était lui qui se jetterai au dernier moment rongé par le remord et pas sa femme. Du coup je suis encore plus déçue. Et j’aurai presque hâte de voir qu’elle sera la réaction de Davos ! (mais avec GoT, si ça se trouve on reverra pas Davos avant la saison 7 ou 8 !).

    J’aime

    • Davos il va le tuer et le donner à bouffer à Ramsay… 😛 Ben écoute, j’ai trouvé cet arc tellement LOOOOOOIN de ce qu’on nous avait présenté du personnage que là, je suis plus en colère qu’autre chose.

      Stannis a toujours été présenté comme un personnage juste. Chiant à mourir, mais juste, aimant envers sa fille même s’il ne le montrait pas bien, et surtout un homme bien. Malgré ses erreurs, un homme bien.

      Un homme bien ne brule pas sa fille vivante, et surtout ne reste pas stoïque face à cette scène.

      Comme je le disais à la Dame, je ne suis plus stannisienne désormais. Je ne sais pas ce que je suis, mais si j’aime toujours Stephen Dillane d’amour, là, je peux pas cautionner ça…

      J’aime

      • Surtout quel intérêt de se battre pour un trône pour lequel il n’aura aucun héritier ?! Et puis bon certes à situations désespérées, mesures désespérées (le mec juste je te rappelle quand même qu’il a fait tuer son frère…), mais il aurait quand même pu tenter les sangsues en Gendryway avant de faire cramer sa gamine !

        J’aime

      • Apparemment Méli voulait tenter d’autres trucs. Ou alors, plothole, Gendry est trop important pour le cramer et si Grumpy arrive sur le trône, ce sera lui son héritier. What the actual fuck.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :