RIP Sir Christopher Lee

C’est toujours avec douleur que l’on apprend le décès d’une star, et encore plus quand il s’agit de quelqu’un que l’on apprécie grandement et qui nous a mis des étoiles dans les yeux à plusieurs reprises.

J’avais maudit en son temps 2014 pour m’avoir enlevé Robin Williams (c’est toujours douloureux presque un an après d’ailleurs); je maudirai désormais 2015 de nous avoir enlevé Saruman.

Alors, parce que cet homme immense (dans tous les sens du terme) nous manquera terriblement, voici un article-hommage.

a1

Sir Christopher Lee était né en 1922 en Angleterre. Il s’est fait connaitre surtout pour ses nombreuse incarnations du personnage de Vlad Dracula au cinéma (tant ciné de genre de qualité que nanards de série B d’ailleurs) et autres.

Ici, je citerai évidemment ceux qui m’ont le plus marqué: Dracula bien sûr, en 1958; puis The Man with the Golden Gun en 1974 (Scaramanga, villain impossible à oublier); Count Dooku dans la saga des Star Wars; Saruman dans Lord of the Rings et The Hobbit; et le Jabberwocky de Alice in Wonderland de Burton en 2010.

Peu de gens savent que Lee était le cousin par alliance de Ian Fleming (d’où sa participation à un des opus cinématographiques); et qu’il était un immense fan de J.R.R. Tolkien qu’il avait d’ailleurs rencontré personnellement. Il relisait la saga de la Terre du Milieu tous les ans depuis sa sortie dans les années 50. Dans les bonus de The Fellowship of the Ring, Peter Jackson en profitait pour annoncer aux fans qu’il avait demandé l’aval de Sir Christopher plusieurs fois vis-à-vis de scènes qu’il avait réécrites pour être certains qu’elles collaient toujours à l’univers si particulier du professeur.

Dans le même bonus, Sir Lee en profitait pour réciter de tête la prophétie de l’Anneau…en Langue Noire, rien que ça.

Pour moi, il restait une gueule, mais plus que ça, une voix. L’une des plus belles du cinéma, l’une des plus flippantes aussi, la raison pour laquelle, sans doute, Tim Burton l’avait choisi pour voicer le Jabberwocky dans son Alice. Un rôle que j’ai vraiment trouvé écrit pour lui, tant il avait une voix unique et terrifiante tout en étant mielleuse.

Et n’oublions pas qu’il était aussi polyglotte, fluent en anglais, français, italien en encore espagnol…

All in all, Sir Christopher Lee manquera sans nul doute au cinéma, mais encore plus aux geeks de deux sagas qui ont vu ses personnages élevés au rang de cultes. Dooku pour les afficionados de Star Wars; Saruman pour les élus de LOTR. Et comme je fais partie des deux fandoms, mon coeur saigne doublement…

Et vous, lequel de ses rôles vous a le plus marqué?

13 commentaires sur “RIP Sir Christopher Lee

  1. Quand j’ai entendu qu’il était mort, j’ai tout de suite pensé à toi. Pour moi, il reste ce méchant dans L’homme au pistolet d’or (LE James Bond que tu as cité) avant d’être Saruman et Dooku. Quand je pense qu’il a failli être le remplaçant de Richard Harris dans la saga Harry Potter … Bref ! Un grand homme aux 225 films qui est parti aujourd’hui. Je pense me faire un de ses films ce week-end pour lui rendre hommage.

    J’aime

  2. Pour moi ça reste Dracula mais il a fait d’excellents films tout au long de sa carrière qui ont marqué. Merci pour le super article hommage en tout cas!

    J’aime

  3. même si Star Wars , LOTR sont mes sagas préférées, il reste le grand visage et l’incarnation de Dracula au même titre que Bela Lugosi pour moi.
    Sacré bonhomme.

    J’aime

  4. Je suis triste. Je ne savais pas qu’il était décédé. Quel acteur. Et merci pour toutes ces anecdotes, ça le rend plus grand encore! RIP Sir Christopher Lee.

    J’aime

  5. Merci pour cet article. Je boude sévère depuis hier… Dur dur de perdre Dracula, Saroumane, le Comte Dooku et un acteur fétiche de Tim Burton dans la même journée…
    (et pour Robbin Williams, je boude encore aussi!)

    J’aime

  6. Je partage totalement ta peine, mais je t’avoue que j’avais été plus touchée par le départ de Robin Williams qui n’avait pas le même âge ! 😦

    J’aime

  7. C’est vrai que c’est super triste, c’est un grand homme qui est parti. Mais il a vraiment bien vécu. Il avait 93 ans le bonhomme, c’est vraiment une belle vie.
    Je serais un peu comme Tequi en fait. La mort de Robin Williams m’a plus touché, parce qu’il n’avait pas le même âge…

    J’aime

  8. J’ai vu un superbe documentaire hier soir où il racontait sa vie (je crois qu’il date de 2012) (et quelle vie, fille d’une princesse italienne qui a renoncé à son titre pour épouser son père,un homme de l’armée Royal britannique) et tous ses choix de films (bons ou mauvais).. pour moi il reste Dracula et Saruman – un grand homme s’en est allé.

    J’aime

  9. Je m’en remets toujours pas.
    Va falloir aussi que je fasse un article-hommage.
    P’tain quoi !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :