Ex Machina (Ciné)

Hello les gens!

Deuxième article ciné rédigé depuis l’Irlande, et je n’en suis pas peu fière! XD Soyez-le avec moi, je me sentirai moins seule. 😉

Bref, il semble que je sois en ce moment dans une phase science-fictive, puisque me voici après Transcendence avec un autre film sur l’Intelligence Artificielle. Mais je dois quand même avouer que j’avais un autre motif que le scénario pour celui-ci… 😛

Review garantie sans spoilers!

Caleb Smith est employé chez Bluebook, le moteur de recherche le plus utilisé sur Terre. Lorsqu’il gagne une semaine chez Nathan, le créateur de Bluebook, il ne s’attend pas à devoir administrer le Test de Turing à une AI très convaincante, Ava

a1

Le thème de l’Intelligence Artificielle a toujours été plus ou moins bien évoqué au cinéma, et encore plus récemment, maintenant que les robots deviennent une réalité plus concrète. Ici, parti est pris de présenter un AI certes visuellement très robotique, mais psychologiquement très humain. Ava est moins robot que jeune femme, et c’est justement ça qui va déranger.

Je ne vous en dis pas plus, mais le twist est assez intéressant…

(Comme dans un autre film sur le sujet que j’aime d’amour, L’homme bicentenaire…)

Comme je l’annonçais plus haut, ce n’est cependant pas cela qui m’a poussée à regarder le film, mais plutôt son casting.

Un casting minimaliste, puisqu’il est composé de quatre personnes en tout et pour tout. 🙂

Caleb est donc incarné par mon chouchou Domnhall Gleeson, qui ne fait que des choses magnifiques depuis qu’il a été repéré, et j’en suis très heureuse parce qu’il est choupinou au possible, et puis vive l’Irlande, merde! XD

Nathan est quant à lui incarné par Oscar Isaac, qui est vraiment né pour jouer des personnages ambigus, selon moi. Il est égocentrique à souhait…

a1

Ava possède elle le minois d’Alicia Vikander, que l’on commence à apercevoir un peu partout, et je ne vais pas m’en plaindre, parce qu’elle joue très bien…

Bref, si je ne devais retenir qu’une chose d’Ex Machina, ce serait le twist, le parti pris par la réalisation dans le point de vue principal. Ça change, et ça transforme d’un coup le film en thriller psychologique…

Je vous le conseille si vous aimez le genre et/ou le thème. 😉

Note: 7,5/10 (scénario: 8/10 jeu: 8/10BO: 6/10science-fiction: 8/10)

a1

4 commentaires sur “Ex Machina (Ciné)

  1. Ping : Le défi des 100 films: juillet | Bigreblog

  2. Ping : Testament of Youth (Ciné) | Bigreblog

  3. Ping : La review des films: 2015 | Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :