Sing Street (Ciné)

Hello les gens!

Non, vous ne rêvez pas, Bigregirl REFAIT un article cinéma. Il serait très facile en ce moment d’oublier la vocation première du blog, entre deux TFSA, TFMA, TFDA et Challenge, mais je suis bien cinéphile et j’avais très envie d’enfin vous parler d’une vraie perle que j’ai découverte presque par hasard.

Si vous avez un jour la chance de voir Sing Street, sachez que vous serez plusieurs mois en retard, puisque l’exclu du film, et c’est bien normal, a été donnée à l’Irlande, son pays d’origine, et qu’il y est sorti le 17 mars, jour de…la Saint Patrick. 😀

Pas de spoilers!

Dublin, 1980s. Connor n’a pas vraiment de chance dans la vie. Ses parents se déchirent depuis des années, l’argent n’est pas vraiment au rendez-vous, et on vient de le transférer dans une école de frères super pourrie… Le seul avantage, c’est Raphina, cette magnifique fille qui traine devant l’école. Alors, un jour, pour l’impressionner, Connor lui fait croire qu’il fait partie d’un groupe de musique. Le seul problème? Il faut maintenant en créer un…

a1

La première fois que j’ai vu la bande-annonce, ça a été la surprise. 1: parce que la BO de ce film était totalement eighties et que ça me plait énormément; 2: parce que le thème était génial; et 3: parce que Aidan Gillen était dedans. XD

Après avoir farfouillé dans l’histoire du film, par contre, j’ai AUSSI découvert qu’il était le dernier-né du réalisateur de Begin again, un Irlandais bien de Dublin, un certain John Carney. Et là, j’étais totalement prise dedans.

Le 17 mars, pas vraiment d’occasion d’aller le voir, cependant. Donc ce fut le 20, avec deux collègues. Et j’ai rarement autant aimé un film musical. Mamma Mia! compris. J’ai ri comme un putois pendant la majorité du film, je me suis dandinée, j’ai chanté, j’ai dansé, et je suis tombée une nouvelle fois amoureuse de l’accent irlandais… ❤

En gros, une pure merveille, avec des titres originaux géniaux, du A-Ha, du Duran Duran, du David Bowie, et le tout, orchestré par celui qui s’est occupé de la BO, un certain Bono. 🙂

Mais vraiment, rendons à César ce qui appartient à Saint Patrick, le casting était génialissime.

Les rôles principaux, ceux de Connor et Aemon, sont incarnés par des inconnus qui ne tarderont pas à percer dans le milieu tellement ils sont géniaux. Tous mignons et sérieusement doués.

a1

Raphina est elle incarnée par un visage qui ne m’est pas inconnu, celui de Lucy Boynton, qui avait en son temps – et beaucoup plus jeune – interprété Margaret Dashwood dans la version télévisée de Sense & Sensibility (dans laquelle on retrouvait un certain Dan Stevens…).

Parmi les autres, j’avais envie de citer Aidan « Littlefinger » Gillen parce que son accent natal est juste trop bien, et une certaine Maria Doyle-Kennedy qui se fait trop rare et qui même dans ce film est trop discrète…

En gros, si on résume: de la super bonne musique, des personnages super attachants, encore de la bonne musique, et surtout, une Irlande dont on devient vite accro…

ALLEZ LE VOIR!

Note: 9,25/10 (scénario: 9/10 jeu: 9/10BO: 10/10originalité: 9/10)

a2

5 commentaires sur “Sing Street (Ciné)

  1. Ping : Le Film de la Semaine: mars – Bigreblog

  2. Ping : La review des films: 2016 (Ciné) – Bigreblog

  3. Ping : TFMA #105 « One hundred percent love… » – Bigreblog

  4. Ping : TFMA #165 « Nobody knows me… » – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :