Independance Day: Resurgence (Ciné)

Heps everyone!

Comme promis je me remets tout doucement à l’activité d’écriture blog-wise, et cette semaine, j’ai commencé à tenir un bullet-journal, comme pas mal d’entre vous j’ai vu. Ça me permet aussi de préparer les reviews annuelles qui ne tarderont plus, et aussi les Bigreblog Awards! 😉

En attendant, voici une review qui s’est fait attendre, celle d’une suite qui ne me disait rien sur papier mais qui, comme souvent, a été très bien vendue par ses interprètes. 😀

Je ne spoile rien!

20 ans après les invasions extraterrestres qui ont décimé la population planétaire, les Nations-Unies ont créé la Défense Spatiale Planétaire, une artillerie de pointe placée sur la Lune, Mars, et Rhea. David Levinson, devenu Directeur de l’ESD, se rend alors compte d’un phénomène étrange: les carcasses de vaisseaux ennemis laissés sur place 20 ans auparavant se sont soudainement réveillées…

a2

J’avais vraiment beaucoup aimé Independance Day en son temps. C’est de la science-fiction catastrophe blockbuster en plein, mais j’adorais ça, et apparemment c’est toujours le cas.

Servi par les effets spéciaux d’aujourd’hui, le film est d’une beauté à couper le souffle, même si le scénario ne casse pas trois pattes à un canard et même si on est plus là pour les bastons que pour l’humour décapant de Jeff Goldblum. Quoique. XD

Resurgence se repose donc là-dessus: des effets magnifiques, des scènes d’action parfaites quand on imagine la production écrans verts à l’appui; et aussi, d’accord, sur son casting. Will Smith étant absent, on peut s’amuser sans trop dépenser. 😛

Jeff Goldblum incarne donc toujours Levinson, avec un humour pince-sans-rire et ce je-ne-sais-quoi dans le regard qui me fait postuler que Ian Malcolm dans Jurassic Park n’était absolument pas un rôle de composition… XD

Le frérot Hemsworth, Liam, qui se sera donc comme son frère acheté des leçons de théâtre depuis Hunger Games, incarne lui un petit nouveau, le casse-cou Jake Morrison, l’enfant caché de Han Solo si vous voulez mon avis.

a1

Bill Pullman, devenu beaucoup trop rare à mon gout, reprend lui le rôle de l’ex Président Whitmore, un personnage que j’ai une fois encore adoré.

Parmi les autres, je noterai Sela Ward en première Présidente des Etats-Unis (je l’espère prémonitoire sinon on est tous fichus); et le toujours efficace William Fichtner qui, décidément, portera l’uniforme dans tous ses films… XD

Si je devais donc résumer, Resurgence est une bonne suite qui vaut surtout pour ses effets spéciaux et ses interprète. Le scénario est nul. 😛

Note: 6,75/10 (scénario: 5/10jeu: 8/10BO: 6/10 (peu remarquable)suite: 8/10)

a1

4 commentaires sur “Independance Day: Resurgence (Ciné)

  1. Ping : La review des films: 2016 (Ciné) – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :