Beauty and the Beast (Ciné)

Bonjour les Disneyphiles dans la salle!

Aujourd’hui, nous allons parler de l’adaptation live-action d’un dessin animé qui compte beaucoup pour pas mal d’entre nous. Un Disney sorti l’année de ma naissance (car en 1991, y a eu de la qualitay), et qui a tellement bien évolué que son adaptation est aussi jolie, voire plus sous certains aspects!

Allez, parlons Beauty and the Beast ou, pour les francophiles, La Belle et la Bête!

Je ne spoile rien si vous ne connaissez pas l’histoire. 🙂

Synopsis

Dans le petit village de Villeneuve en France vivent Belle et son père inventeur, Maurice. Tout le monde les trouve un peu bizarre, jusqu’au jour où Maurice se perd dans la forêt pendant un orage et tombe sur un château étrange habité par une féroce Bête

a4

Not nunuche-time

Ce n’est plus un secret, je ne suis pas vraiment fan du dessin animé qui a mon âge. Les princesses Disney m’ont toujours soûlée, et sous ses faux-airs de fille émancipée, Belle m’a toujours parue faussement forte et vraiment cruche. XD Je sais que je ne vais pas me faire des amis avec ce paragraphe, mais voilà, c’est dit.

Alors pourquoi une cynique comme moi a-t-elle attendu le live action avec autant d’impatience? Ben en fait, il a juste fallu m’agiter le casting sous le nez. Il allait de soi qu’Emma Watson n’allait pas jouer une quiche, elle qui incarne désormais le féminisme engagé.

Et j’ai adoré. Certes le scénario ne vole pas beaucoup plus haut que les autres Disney du genre, mais Belle a été légèrement altérée pour devenir un personnage plus fort (au début), puis plus effacé (à mesure qu’on rencontre et s’attache aux autres personnages). Les décors sont magnifiques; les CGI ne sont pas trop visibles (sauf deux-trois exceptions); les costumes juste sublimissimes et les chansons sont toujours géniales, et on en reparle de suite.

Car j’ai lu pas mal de fois ces derniers temps des critiques qui disaient que les altérations dans les chansons qu’on connaissait et les nouvelles créations étaient toutes nazes et dénaturaient la chose. Je ne suis pas du tout d’accord. Les chansons avaient besoin d’évoluer avec leur temps, et les additions ne font qu’ajouter des raisons d’aimer certains protagonistes.

Donc ravalez vos critiques, merci.

Brits in France

Parlons maintenant casting, et ça va faire quelques lignes, croyez-moi.

Quand Emma Watson (Harry Potter) a été annoncée comme reprenant le rôle de Belle, ça a donc été la première pierre à l’édifice qui m’a poussé à aller voir ce film comme certains attendent le Graal. Cette fille représente tout ce que j’aime: elle est gentille; juste; hyper intelligente; courageuse; et surtout, elle se bat pour ses principes. Le fait qu’elle soit devenue canon et que les costumes la rendent aussi belle qu’une déesse n’arrange rien.

Cast made in heaven.

Dan Stevens (Downton Abbey), c’était plus compliqué. Je l’ai adoré, a-do-ré, dans Downton, et je suis en passe d’adorer aussi son Legion, mais j’avais quelques a priori. Déjà, il ne chantait pas, à la base, et puis, même si j’aime sa voix, je ne la trouvais pas assez charismatique pour la Bête. C’était sans compter sur la dédication de l’homme et sur le travail qu’il a effectué en amont, et qui fait que la Bête est d’une craquitude dingue.

J’ajouterai que l’œil Downtonien averti retrouvera certaines de ses mimiques dans les expressions faciales en mo-cap de Beast. Juste parfait.

Beauty and the Beast

Je n’avais plus vu Kevin Kline (A Fish called Wanda) depuis très – trop – longtemps, et il incarne le parfait Maurice avec une tendresse dingue. Quel plaisir!

Josh Gad (Murder on the Orient Express), c’est pareil. Je ne le connaissais pas du tout, et n’avais même pas reconnu en lui la voix en VO d’Olaf de Frozen avant de le voir sur YouTube en pleine « olafisation ». Mais c’est, selon moi, le casting qui a été le plus réussi de la bande. Josh ressemble déjà, en soi, à Le Fou, mais en plus, il a un jeu subtil et parfait pour ce personnage naïf et pourtant bon, au fond.

Quant à ceux qui se plaignent qu’il ait l’air trop gay; je ne ferai que vous renvoyer au dessin animé: c’est une vraie tata le mec! 😛

Passons pour un temps aux membres du mobilier.

Ewan McGregor (Star Wars, Transpotting) c’est mon aimé. Je l’adore depuis presque deux dizaines d’années et il ne me déçoit jamais. Certes, ici, en VF, c’est difficile de juger son jeu en Lumière (savoureux personnage qui a encore plus de place dans le film qu’auparavant et c’est tant mieux), mais en VO on ne peut que se pâmer pâmer.

Ian McKellen (Lord of the Rings), bien qu’il soit l’une des personnes les plus sympas du monde (sérieusement, qu’il m’adopte, j’en peux plus), incarne lui le parfait Big Ben (Cogsworth en anglais). Un personnage blasé et un peu couillon mais extrêmement attachant.

a3

Tout comme Mrs Potts et son fils ZipMrs Potts, incarnée par ma mère de cinéma, Emma Thompson (Sense&Sensibility), cette femme que j’aime d’amour et à laquelle j’espère ressembler ne fût-ce qu’un peu en vieillissant. ❤ Love forever.

Et je conclurai en disant que Gugu Mbatha-Raw (Doctor Who) en Plumette; Audra McDonald (Annie) en Mme de Garderobe; et Stanley Tucci (The Devil wears Prada) en Maestro Cadanza le clavecin, sont juste succulents. Et ont tous des voix atypiques.

Casting au poil.

Je vous garde donc au chaud le « meilleur » pour la fin.

Oui, car cette seconde annonce de casting m’a fait faire des vrilles dans mon salon et dans ma cervelle. Même après visionnage je sais que je ne resterai pas indemne longtemps.

Luke Evans (The Hobbit), c’est le mec parfait. Il est canon, il est adorable, il est drôle, il est…gay. Malheur de ma vie, honte, déshonneur, tout ça. Mais si mon cœur ne peut pas faire en sorte d’arrêter de l’aimer, il apparait que je peux quand même détester Gaston.

Oui parce que même si Gaston a le corps et la voix de cet homme que j’aime à la folie, il n’en reste pas moins un connard.

Et je suis heureuse de vous apprendre que même si mes hormones ne s’en sont pas encore remises totalement, ma tête a pu détester un des rôles de Luke. J’en suis choquée.

a5
Faudrait penser à arrêter Msieur Evans, j’en peux plus…

Bref, si je devais résumer le film: un casting juste parfait; des chansons remaniées ou ajoutées qui embellissent le tableau; des décors magnifiques; une histoire certes connue mais toujours moderne; et mes hormones au plafond. XD

Notes

Bigregirl: 8,5/10

Rotten Tomatoes: 7,1/10

Allôciné: 7,6/10

Note moyenne: 7,7/10

Bandes annonces

Fiche technique

Titre: Beauty and the Beast

Réalisateur: Bill Condon

Scénaristes: Stephen Chbosky, Evan Spiliotopoulos

Producteurs: David Hoberman, Todd Lieberman

Société de distribution: Walt Disney Studios

Musique: Alan Menken

Durée: 129 minutes

Rating: PG (interdit aux moins de 10 ans)

Langue originale: Anglais

Basé sur: La Bête et la Bête, d’auteur inconnu

a1

Sources

Rotten Tomatoes

Allôciné

11 commentaires sur “Beauty and the Beast (Ciné)

      • non je ne savais pas!! mauvaise journée!! sans compter qu’aucune image ne veut s’afficher dans l’article que je suis en train d’écrire, donc zut!! ^^

        J’aime

      • Quand je l’ai appris j’ai tourné une demi-heure dans le salon en répétant « C’est pas vrai, c’est pas vrai, c’est pas vrai… » et ajd encore je suis dans le déni total. Nan mais y en a faut qu’ils se reproduisent quand même, genre…juste pour partager leurs gènes quoi, soyez sympa… 😥

        Aimé par 1 personne

  1. Fan de la belle et la bete comme je suis, je n’ai toujours pas vu ce film ! Shame on me mais j’ai vraiment méga hâte !!

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Le Film de la Semaine: avril – Bigreblog

  3. Ping : La review des films: 2017 (Ciné) – Bigreblog

  4. Ping : What’s your name? Emma Thompson – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :