Dunkirk (Ciné)

Bonjour la blogosphère!

Eh, j’ai brisé la tradition du film du dimanche, z’avez vu! XD En fait, vu les nombreuses bonnes sorties ciné cet été, avec Maman, nous avons décidé d’aller plus tôt que prévu voir le dernier-né de l’un de mes réalisateurs fétiches, Mr Christopher Nolan.

Il avait doublement la pression le monsieur. Et il a passé le test haut la main!

Je ne spoile rien! (Sauf que comme c’est historique, y a peu à spoiler…)

Dunkerque, 1940. 400,000 soldats britanniques, français et belges sont acculés sur la plage par les forces allemandes. Les bateaux venus les secourir se font couler les uns après les autres… Au travers des destins de plusieurs personnages, la vision d’un évènement qui a changé l’issue de la guerre…

a2

Avant d’aller voir le film, je me suis vite rendu compte que je ne connaissais vraiment pas bien cette facette-là du conflit. Dunkerque, on en parle pas beaucoup dans les livres d’Histoire, et c’est bien dommage au vu des valeurs que cette semaine de merde a véhiculé pour les soldats et civils de plusieurs nations.

Je conseille déjà donc à ceux qui sont friands comme moi d’Histoire, d’aller se documenter devant le film.

Alors certes, beaucoup de personnages (dont ceux que l’on suit) sont inventés, mais pas les faits, ce qui rend le scénario bien plus intense.

Intense aussi la façon de filmer de Chris, très proche d’Inception ( ❤ ) par l’effet de confusion première. Il m’a fallu un certain temps pour comprendre le twist que je ne vous révèlerai pas.

Chris avait donc, comme je vous l’ai annoncé plus haut, deux fois plus de pression: un, c’était historique et j’aime pas qu’on rate un film histo; deux, cela faisait depuis le suscité Inception qu’il n’avait plus bien réalisé (je ne compte pas la trilogie des Batman qui est plus de l’ordre du blockbuster que du film indépendant). Mais il a vite su se rattraper par ses choix scénaristiques, stylistiques, et surtout par ses choix de casting.

Donc merci Chris de m’être enfin revenu.

J’ajouterai juste que ce film n’est pas porté par des dialogues intenses, mais plus par son silence pesant. Certains personnages n’auront même qu’une seule réplique des 147 minutes de pellicule. Mais peu importe. C’est ça encore qui nous permet d’entrer dans le vif du sujet.

Parlons donc casting, et pour cela, je vous annonce les groupes que l’on suit durant l’intrigue: trois soldats sur la plage tentant à tout prix de trouver un navire qui les emmènera loin de l’enfer; trois civils plaisanciers qui viennent au secours de leurs troupes; un officier repêché sous le choc de la guerre; deux pilotes de la RAF qui vont tenter de protéger les navires; deux officiers qui gardent le port de Dunkerque dans l’espoir de pouvoir sauver leurs hommes.

Les trois soldats sont donc incarnés par trois jeunes bien étonnants: Fionn Whitehead, le « héros », surprenant jeune homme je dois dire; Aneurin Barnard, que je ne présenterai plus car il commencé enfin à percer et c’est tant mieux!; et Harry Styles, oui, le même que dans One Direction, même qu’il est étonnamment bon acteur (et aussi pas mal avec les cheveux courts). 😛

a3

Dans le rôle du capitaine du Moonstone, ce petit bateau partant sauver des vies, on retrouve Sir Mark Rylance, un acteur que je ne connaissais pas bien (à part sa voix) et je l’ai fortement apprécié!

a5

L’officier choqué est incarné quant à lui par Cillian Murphy, toujours extraordinaire.

Les deux pilotes ont les traits de Tom Hardy (arf, Tom Hardy… ❤ ) et Jack Lowden, vu dans War and Peace dans le rôle de Nikolai Rostov, et bordel, l’accent écossais et le costume de pilote en plus, ça fait yum! XD

a4

Et enfin, nos officiers, Amiral et Colonel respectivement, qui tentent tant bien que mal de remonter le moral de troupes affaiblies physiquement et moralement, sont interprétés par les géniaux Kenneth Branagh (que j’aime d’amour intense) et James D’Arcy (à qui le kaki sied trop bien).

Un casting de rêve donc, un scénario très bien agencé, une atmosphère parfaitement insoutenable, le tout aussi grâce à la BO parfaite de mon Kaiser chéri.

En gros: merci Chris, enfin tu reviens avec ta patte particulière et un thème qui me fait chaud au cœur. ❤

Note: 9,25/10 (scénario: 9/10jeu: 10/10BO: 9/10historique: 9/10 (peut-être un peu plus de contexte aurait été le bienvenu, mais c’était assez))

a1

PS: notons aussi que la plupart des scènes-clé ont été filmées à Dunkerque-même et notamment sur la fameuse plage…

4 réflexions sur “Dunkirk (Ciné)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s