La rétro: The league of extraordinary gentlemen (Ciné)

Coucou la blogo!

Me revoici de nouveau avec une rétro bien sentie et bien en retard de l’un de mes films fétiches, un film qui, après réflexion, a posé les fondations d’une série que j’aime aussi!

Aujourd’hui on parle LXG, et on spoile! 🙂

1899. A l’approche d’un nouveau siècle, l’Angleterre et l’Allemagne risquent de se déchirer au vu des actions d’un terroriste qui se fait appeler le Fantôme. Pour arrêter cet homme avant qu’une guerre irréversible ne soit lancée, le Gouvernement Britannique propose de rassembler une équipe d’hommes et de femmes aux talents surprenants…

a1

LXG est sans aucun doute l’un de mes films préférés. Je ne me souviens plus vraiment comment nous l’avons découvert, la famille et moi, mais un fait demeure: chaque fois qu’il est diffusé, on le regarde avec le même regard émerveillé et le même regret qu’il n’y ait eu aucune suite.

Cependant, et c’est là la plus belle chose, je reste persuadée que le film a inspiré la création de Penny Dreadful, une série qui elle aussi est assez dark et rassemble des personnages aux pouvoirs extraordinaires. Alors certes LXG est d’abord une série de comic books, mais et alors?

Les effets spéciaux, en ce qui me concerne, ont assez bien vieilli, surtout ceux qui concernent Skinner et Hyde (j’y reviens pour le casting). D’autres sont plus grossiers, mais quand la qualité du scénario est là, finalement, peu importe…

L’attrait du film c’est donc cette équipe improbable qui se forme contre un même ennemi, qui s’avère à la fin être l’homme qui les a engagés, le fameux Professeur Moriarty… Que des personnages mythiques et faisant partie de la culture anglo-saxonne, si bien qu’à part le personnage principal (plus connu aux USA), on les reconnait tous…

Tour du proprio?

Le héros de ce film, ou du moins le premier que l’on rencontre, c’est Allan Quatermain, sorte d’Indiana Jones autrefois incarné par Richard Chamberlain, qui a ici les traits du toujours parfait Sir Sean Connery.

Le villain de l’histoire, Fantôme/M/Moriarty, aura lui les traits de Richard Roxburg, acteur australien que j’adore grâce à son rôle du Duc dans Moulin Rouge! et de Dracula dans Van Helsing (non, je n’ai toujours pas arrêté d’aduler ce film).

Parmi les autres membres de la Ligue, on retrouve aussi Tom Sawyer, agent secret américain pour le coup incarné par Shane West, que j’aimais beaucoup dans ER/Urgences.

a3

Il y a aussi le beau gosse, Dorian Gray, incarné par Stuart Townsend (plutôt connu pour son rôle dans XIII); et la belle vampire, Mina Murray, interprétée par Peta Wilson.

Mais mes chouchous sont les suivants, et c’est facile de comprendre pourquoi: le Capitaine Nemo, héros de ce roman de Jules Verne que j’adule, incarné par Naseeruddin Shah, acteur et réalisateur indien; Skinner, l’Homme Invisible, qui a pour seul atout finalement celui d’être incarné par mon Tony Curran adoré (aaaaah, Vincent… ❤ ); et bien sûr Dr Jekyll/Mr Hyde, incarnés tous deux par Jason Flemyng, que je ne vous présente plus.

a4

Une qualité de personnages que l’on connait de nom qui font de LXG un film attirant et de qualité. Oui, car le scénario se tient, même plutôt bien, et les scènes d’action sont extra.

Mais pourquoi diable n’y a-t-il pas eu de suite???

Note: 8,25/10 (scénario: 8/10jeu: 9/10BO: 7/10esprit d’équipe: 9/10 (ça fonctionne hyper bien!))

a2

5 commentaires sur “La rétro: The league of extraordinary gentlemen (Ciné)

  1. Ping : What’s your name? Tony Curran – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :