Pitch Perfect 3 (Ciné)

Bonjour les gens!

Hier, j’ai profité de moment de flottement entre deux préparations de leçons pour me remettre à la page et enfin voir le dernier opus de la trilogie des Pitch Perfect.

Résultat pas folichon mais pas non plus catastrophique. On en parle sans spoiler!

Beca, Chloe, Fat Amy, Aubrey et les autres anciennes Bellas ont toutes une vie professionnelle qui devrait les combler mais qui en fait leur semble particulièrement ennuyeuse. Lorsqu’Aubrey propose à ses amies de participer à une tournée en l’honneur des troupes américaines disséminées aux quatre coins du globe, elles y voient un moyen de se retrouver. Sauf que…

a3

Souvenez-vous, c’était ici et , je vous parlais des deux premiers opus de cette saga de gonzesses qui chantent a capella. J’étais vite tombée amoureuse de l’ambiance, des chansons, de la musique, bref, de tout ou presque.

J’étais donc moitié impatiente moitié sceptique en voyant arriver ce troisième et dernier morceau. J’ai eu raison de me méfier. Trish Sie a déjà réalisé les deux (ou trois, j’avoue ne plus m’en souvenir) derniers Step Up et je l’avais maudite sur trois générations d’avoir fait du 3e une bouse monumentale.

Bref.

Ici, le problème est surtout le scénario. L’histoire aurait pu être intéressante sans les scènes cuculs, nunuches et juste pleinement inutiles qui jonchent le film. D’accord, les Bellas ont eu par le passé leurs moments de loose, mais là, ça faisait juste un peu trop.

a2

Et l’addition d’un personnage en particulier aurait pu être une bonne idée mais a en fait fait coulé le bateau de façon anarchique, et l’acteur a même réussi du même temps à descendre dans mon estime. Pauvre de lui.

Ceci dit, au niveau des filles, on voit que la cohésion et l’amitié est toujours là. Anna Kendrick est toujours fraiche et géniale; Rebel Wilson est toujours la meilleure même si cette fois, je l’avoue sans honte, Fat Amy m’a franchement emmerdée par moments; Brittany Snow met toujours ses mains là où il ne faut pas; bref, les Bellas, ça passe. Limite, mais ça passe.

J’étais toute enthousiasmée quand j’ai lu que Ruby Rose allait faire partie du casting, parce que c’est une fille que je trouve magnifique tant physiquement que par sa personnalité qui se bat sans cesse pour les droits des LGBTQ. Seulement ici, à part me prouver encore qu’elle chante hyper bien, son personnage est sous-utilisé et bien moins badass que celui de la cheffe des Das Sound Machine dans le 2.

Pitch Perfect III

Je râle.

Les beaux gosses du coin, Matt Lanter et Guy Barnet, auraient pu me plaire, mais leur rôle est tellement meh qu’en fait on s’en fout. :/

Et on parle de ce père de Fat Amy qui refait surface, incarné avec l’accent australien approximatif par un John Lithgow qui aura donc chuté une sacrée fois dans mon estime. So long Winston… 😡

Bref, si on résume, à part de chouettes chansons comme d’habitude, cette dernière incursion dans la vie des (B)Pitches n’est vraiment pas à voir en s’attendant à passer du bon temps. Y a trop de fioritures. Et ça m’a mise en rogne.

Note: 4,75/10 (scénario: 3/10 jeu: 5/10 (there’s so much they can do…)BO: 7/10PP-spirit: 4/10 (perdu le mojo, perdu…))

a1

3 commentaires sur “Pitch Perfect 3 (Ciné)

  1. J’ai adoré les deux premiers opus mais celui-ci me fait peur depuis que j’ai vu la BA !! Du coup je n’irai pas le voir au cinéma, j’attendrai qu’il soit dispo en streaming !!

    J’aime

  2. Ping : Le Film de la Semaine: février – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :