Avengers: Infinity War (Ciné)

Ouais, ça va, vous pouvez hurler de joie, ça m’a pris une semaine et demi pour arriver à vous pondre cet article, alors on se calme et un peu de respect pour mes canaux lacrymaux siouplé!

Oui, ajd, c’est vrai, je vous arrive avec la review du film du moment (et probablement du siècle), celui qui a changé le game à jamais.

Et oui, je vais vous en parler sans rien spoiler, du moins si vous avez vu les bandes-annonces. Je suis comme ça moi, je suis généreuse. 😛

Aux quatre coins de l’Univers, un nom résonne comme un avertissement: Thanos. Le Titan fou est à la recherche des Six pierres d’infinité. S’il les obtient, ce sera la fin de l’Univers tel que nous le connaissons…

a1

Ne mentons pas: tous les fans de Marvel autour du monde attendaient ce film comme d’autres attendent la finale de l’Europa League. J’étais moi-même en transe tellement je l’attendais comme le Graal, tout en sachant que j’allais ressortir de là changée et probablement traumatisée.

J’avais raison (la preuve: DIX JOURS QUE JE SUIS EN MODE ZOMBIE). Les frères Russo ont réussi le tour de force de rassembler tous les héros Marvel du MCU et de leur permettre (du moins à la grande majorité) d’évoluer dans un film qui arrive à faire parts égales entre quatre mondes et quatre groupes qui parfois vont s’interpénétrer.

Mais ils réussi surtout le tour de force de terminer ce film sur l’un des pires cliffhangers de l’Histoire, un de ceux qui t’empêchent de dormir la nuit tellement tu veux connaitre la suite. Oui, à côté, Smaug qui part annihiler Laketown c’était rien.

Car en effet, les fans vont être traumatisés par cette fin. Dont ils n’auront la résolution que dans un an. Ou comment Marvel fait pour booster ses ventes de comics mine de rien. 😛

Ouep, deux jours après visionnage du film, j’avais Infinity Gauntlet dans les mains, l’anthologie des comics qui ont inspiré Infinity War. Certes, énormément de personnages présents dans IG nous sont encore inconnus, mais au moins j’ai eu la clé et je vais m’y accrocher pendant un an.

Sachant qu’un seul acteur connait la réelle fin de Infinity War, j’ai juste envie de stalker Benedict Cumberbatch et de l’enfermer dans mon grenier jusqu’à ce qu’il me dise tout. XD (Ils ont été malins n’empêche, le type c’est un coffre-fort. Il dit jamais rien. Fucker. XD )

Sans rien spoiler du plot, vous aurez donc compris qu’on en prend plein la poire. Et pas seulement à la fin du film mais tout au long de ces 2h30 qu’on ne voit pas passer. Les scènes dans l’espace sont toujours aussi canons, les scènes d’action sont encore passées à un niveau supérieur, et, étonnamment pour un film choral, certains personnages ont le temps d’avoir plus de profondeur de caractère que dans leurs films solo. 😛

a4
Oh, coucou les Gardiens… 😛

Allez, on en parle par factions.

Commençons par les Avengers. Robert Downey jr en avant (comme toujours), dont le Tony se retrouve une fois encore face à sa pire peur (on se souvient de son état psychologique après Avengers 1). Je ne boude pas le fait qu’il ait été mis un chouïa en avant. Chris Evans et son Steve « chieur » Rogers sont moins présents mais pour une fois pertinents; Scarlett Johansson revenue en totale mode badass est juste comme toujours; Bruce Banner, fraichement atterri de Sakaar, est plus fouillé qu’il n’y parait; et Hawkeye is MIA pour mon plus grand déplaisir. Mais ça s’expliquera sans doute (et y a intérêt).

Leurs nouveaux camarades, Falcon et War Machine, sont plus effacés mais sans que ça ne soit dérangeant; et Vision et Wanda ont droit à la plus belle évolution de leurs personnages, sachant qu’ils n’ont commencé à interagir réellement que dans Civil War. Ce sont mes bébés évidemment. ❤

Mais celui qui remporte la palme du plus de profondeur, c’est Peter Parker, incarné par un génialissime Tom Holland dont la relation presque filiale avec RDJ se ressent énormément dans leurs interactions. Son personnage est juste, adorable, et probablement l’un des meilleurs hands down.

In Wakanda, on retrouve notre King T’Challa en mode moins présent mais toujours badass; sa sœur Shuri qui en quelques scènes parvient à démontrer qu’elle est la meilleure pis c’est tout; et bien sûr Okoye, THE Badass avec majuscule. Je l’aime cette bonne femme. ❤

a3

Dans l’espace, ce sont ces bons vieux Gardiens qui sévissent, leur Star-Lord en tête. Chris Pratt prend de plus en plus d’assurance au fil de ses apparitions, et il a bouffé du talent entre deux films on dirait. XD La relation de Quill et Gamora (superbe Zoë Saldana as usual) est ici d’ailleurs plus fouillée en une seule scène qu’elle ne l’a été en deux Guardians. 😛

Drax et Mantis sont plus effacés mais leur humour particulier toujours aussi mordant; et Rocket et Groot ont plus d’importance et d’alchimie que jamais (avec un autre personnage étonnamment).

Petit coucou amoureux en passant à mon Loki d’amour. Parce que je l’aime et voilà. ❤

Sur Terre, il y a aussi bien sûr Dr Strange et son fidèle Wong (ou comme je les appelle personnellement, les « Ben au carré »). Si je devais parier sur celui qui nous sauvera la mise en 2019, je parierais une sacrée somme sur Strange. Benedict étant le seul à SAVOIR, et son personnage étant vachement VACHEMENT plus badass que tous les autres compilés, y a des chances. XD

a2

Mais celui de la faction des « gentils » qui aura bizarrement sauvé le schmilblick, c’est Thor. J’aurais jamais cru dire ça un jour de cet abruti, mais bordel de merde, il les défonce tous. Comme s’il avait pokévolvé depuis Ragnarok (et à mon avis c’est le cas). Il se tape une badasserie incomparable, et les scènes de Chris Hemsworth sont souvent les plus tordantes.

Well fucking done Australia.

Parmi les méchants, Josh Brolin se paie le luxe de jouer un TRÈS bon Thanos, plus creusé qu’on ne l’aurait cru. Les haters auront du mal à ne pas apprécier la qualité de son jeu après ça…

Parmi ses minions, je citerai uniquement un certain Terry Notary dont je suis fan depuis des années et qui a aussi bien joué un gros villain que provided la motion-capture pour Groot. My hero. ❤

S’il y a des oublis dans le casting, pardonnez-moi, il y en avait tellement de partout aussi… 😀

Donc, si je résume: un casting parfait dont certains éléments vont vous faire crier des « aaah », des « hiiiii », et des « nooooon » pendant 2h30; des effets spéciaux magnifiques (surtout en 3D); un cliffhanger de ouf; et en gros, un film qui change le game.

Prends-toi ça dans les dents Justice League.

Note: 8,25/10 (scénario: 7/10jeu: 9/10BO: 8/10 (j’aurais jamais autant chialé en entendant le thème des Avengers…)Marvel-spirit: 9/10)

a1

13 commentaires sur “Avengers: Infinity War (Ciné)

  1. Je suis allée le voir hier et je te remercie vraiment pour ton article parce que je ne savais pas trop quoi penser… Tu m’as aidée à y voir plus clair et à me rendre compte que c’était un putain de bon film ^^

    J’aime

  2. Je suis allée voir hier ce nouvel Avengers et j’en ressors totalement conquise. Je me demandais comment ils allaient faire fonctionner les groupes distincts, mais, en fait, ça marche du tonnerre et ça amène d’autres dynamiques. Je n’ai pas vu les deux heures et demi passées.

    J’aime

  3. Ping : What to expect after Avengers: Infinity War: les meilleures fan-theories (Divers) – Bigreblog

  4. Ping : Tag Favourite Characters: Just a snap of the fingers… – Bigreblog

  5. Ping : Ant-Man and the Wasp (Ciné) – Bigreblog

  6. Ping : La review des films: 2018 (Ciné) – Bigreblog

  7. Ping : Avengers: Endgame (Ciné) – Bigreblog

  8. Ping : Spider-Man: Far from Home (Ciné) – Bigreblog

  9. Ping : What’s your name? Féodor Atkine – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :