La rétro: Road to Eldorado (Ciné)

Coucou les gens!

Au détour d’une visite surprise du Brother, nous nous sommes donc posés devant l’un de nos dessins animés lorsque nous étions enfants. Et il était grand temps que j’en parle sur le blog, parce qu’il n’a pas pris une ride! 😀

Let’s go for Road to Eldorado! Je spoile bien sûr! 😉

Miguel et Tulio sont deux escrocs espagnols qui, par erreur, vont se retrouver sur une caravelle en partance pour les Amériques. Le consquitador Cortès cherche en effet à trouver la mythique cité d’or, Eldorado. Contre toute attente, Miguel et Tulio la découvrent les premiers…

a2

Je me souviens précisément avoir été choquée outre mesure d’appendre que RtE n’était pas un Disney. Au même titre qu’Anastasia, pourtant, ce film a tourné littéralement en boucle dans notre lecteur cassette jusqu’à ce que mort de ladite cassette s’en suive. 🙂

Il faut dire que ce film d’animation est très chouette: les dessins sont sublimes; les chansons présentes mais pas trop; les personnages principaux tordants au possible; l’histoire originale; et surtout, le doublage, inoubliable. 🙂

Parce que oui, quand on était enfants, avec mon frère, on appréciait surtout que les trois personnages principaux soient doublés par des acteurs qu’on connaissait bien, et surtout, dont on était légèrement fans. 😛

Je vous parlais d’histoire originale. Il faut dire qu’ils sont rares, les films pour enfants dans lesquels on retrouve plus d’un grand méchant. Frozen récemment, dans lequel Hans partage le manteau avec le Duc de Weaselton; et peut-être (j’appuie sur le « peut-être »), Lion King, bien que les hyènes soient des méchantes en mousse.

Anyway, ici, Cortès et Tzekel-Khan se tirent le manteau des pires connards de l’Histoire, ce qui est malin puisqu’on met, d’une certaine manière, la civilisation dite « moderne » et celle dite « barbare » sur un pied d’égalité. Et, chez moi en tout cas, cela a permis d’ouvrir une discussion sur la conquête des Amériques et les dérives voire catastrophes culturelles qui en ont découlé.

a3

Voilà donc pourquoi j’aime tellement ce film.

Allez, parlons doublage.

Je vous avoue sans honte ne jamais avoir vu RtE en anglais, et d’ailleurs, cela me ferait bizarre d’entendre Kevin Kline voicer Tulio et Kenneth Branagh voicer Miguel. Les deux ne vont pas, mais pas du tout avec les personnages. XD

En VF, par contre, casting de choix, et surtout, match made in Heaven. 😉

Miguel et Tulio ont donc les voix d’Antoine de Caunes et José Garcia, grands amis devant l’éternel, parfaits dans leurs rôles, tellement qu’on verrait presque les vrais plutôt que le dessin. A ce moment-là, mon frère et moi nous faisions encore régulièrement les intégrales de Nulle part ailleurs. Nous avons donc été ravis de retrouver leurs voix ensemble…

Lucky Luke et Mushu assemble! XD

Ils sont accompagnés de Victoria Abril qui prête ses cordes vocales à Chel, la jeune femme qui aide les deux boulets. Elle est loin d’être nunuche, et j’ai toujours adoré le côté coquin qu’amenait l’accent de Victoria. 😉

Je citerai aussi évidemment les grands messieurs que sont Richard Darbois (Cortès); Jacques Frantz (le chef Tannabok) et Féodor Atkine (Tzekel-Khan), dont j’adore tellement les voix que je vais vite leur consacrer un What’s your name… 😛

Et sinon, notre Bruno Pelletier adoré signe les chansons, et ça, ça m’a renvoyé directos à mes années Notre-Dame de Paris et c’est mal! XD

Bref, Road to Eldorado est un dessin animé pour toutes les générations, qui se déguste encore et encore avec la même banane, et merci Netflix de l’avoir mis au catalogue! 😀

Note: 8,5/10 (scénario: 8/10doublage: 10/10 (en VF en tout cas)BO: 8/10 (tracer leeeee chemiiiiin!)originalité: 8/10)

a4

6 commentaires sur “La rétro: Road to Eldorado (Ciné)

  1. El doraadoo El doraaaaadooooooooooooooooooo!!!
    Je suis tellement ultra mega fan de ce dessin animé, tu viens de me faire réaliser que ce sont les voix de De Caunes et Garcia!!!!
    C’était tellement puissant, drôle, entraînant, évadant, bref dessin animé goal!
    Une de mes blagues préféré quand j’étais petite « ah un cheval près! »

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : What’s your name? Richard Darbois – Bigreblog

  3. Ping : What’s your name? Hans Zimmer – Bigreblog

  4. Ping : What’s your name? Féodor Atkine – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :