Les Misérables (TV)

Bonsoir la Bigrosphère!

Aujourd’hui et quelques jours après l’avoir terminée, je vais vous parler d’une adaptation extrêmement (voire trop) fidèle à son support de base. Une histoire que l’on connait tous et toutes, pour l’avoir lue, vue, chantée parfois.

Aujourd’hui, on va parle des Misérables, version BBC!

(Et même s’il s’agit d’une mini-série, il est logique que je spoile. 😉 )

Synopsis

Après dix-neuf ans aux galères pour avoir volé une miche de pain, Jean Valjean est libéré sur parole. Son destin va croiser celui de Fantine, jeune fille fantasque et romantique; de Javert, inspecteur de police zélé; des Thénardier, aubergistes sans scrupules; ou encore de Marius Pontmercy, jeune homme en quête d’un but…

b2

Il était une fois Victor Hugo

L’histoire n’est pas neuve. Les Misérables fait en effet partie des classiques de la littérature française, au même niveau qu’un Vingt mille lieues sous les mers ou qu’un Germinal… Chacun d’entre nous connait le scénario, qu’on l’ait lu ou pas d’ailleurs.

Chaque adaptation est donc une nouvelle occasion de juger le texte, les messages sous-jacents, mais aussi les choix des scénaristes et réalisateurs.

b4

Je n’avoue sans aucune honte ne plus avoir vu d’adaptation du roman depuis Les Misérables en 2012, la comédie musicale que tout le monde connait désormais. Mais il faut quand même bien admettre que cette adaptation-là n’est pas tout à fait, voire pas du tout, comme l’original. A grands coups de rabotage dans l’histoire et de liens non-faits ou faits à la va-vite, on en a perdu l’essence du roman.

C’est désormais réparé, puisque la BBC, quoique chaine anglaise, suit presqu’à la lettre les textes de Victor Hugo, jusqu’à n’utiliser la langue de Shakespeare que pour les dialogues, les scènes en extérieur et discussions en arrière-plan étant exclusivement en langue de Molière. Et sans accent pourri la plupart du temps. Eeeeet ouais.

b5
Et puis on a toute la backstory sur Monsieur Gillenormand et le Baron Pontmercy et c’est… ❤

(Je lacherai en passant que la série a été en partie tournée à Bruxelles…au cas où. 😛 )

Thénardier, Javert, Valjean et les autres…

Chose que j’avais (presque) oubliée, c’est à quel point les personnages sont bien écrits. De Jean Valjean qui est le parfait anti-héros (discutable à de nombreuses reprises); à Javert dont la bigoterie acharnée est presque la plus louable si on ne pouvait s’empêcher de le détester; en passant par Fantine et sa nunucherie qui la perdra: ils sont tous les stéréotypes de caractères que Hugo a rencontrés et que nous aussi, on pourrait rencontrer.

b1

Reste que pour moi, la série fait la part belle aux Thénardier, bien plus effacés dans la comédie musicale (à part peut-être Éponine), ici plus présent, archétypes de la misère de caractère mais qui parviendra toujours à s’en sortir. Sans oublier qu’ici, on présente bien Gavroche comme étant leur benjamin mal-aimé.

b6

Mais il n’empêche, je ne peux m’empêcher de craquer invariablement pour Marius, sous n’importe quelle incarnation. Je l’adore, je l’aime, tout ça… XD

Que du beau monde!

Parlons casting?

Jean Valjean aura donc ici les traits de Dominic West, vu dans The Hour ou The Affair, acteur anglais que je n’arrive jamais à cerner. Mais il joue très bien, remettons-lui ça. XD

Javert, son nemesis de toujours, a ici les traits de David Oyelowo, que j’ai découvert grâce à ce rôle. On oublie rapidement la couleur de sa peau (arrêtez-moi si je me trompe, mais les personnes de couleur ne pouvaient pas faire partie de la police au XIXe siècle, si?) pour apprécier le talent indéniable du monsieur, qui profite de pouvoir aussi produire la série. Coup de cœur intense. ❤

Fantine est elle incarnée par la sublime Lily Collins (qui ne vieillit pas, c’est officiel); et les Thénardier s’offrent les traits d’un étonnant Adeel Akhtar et d’une extraordinaire Olivia Colman. Love sur eux trois. ❤

Quant aux jeunes, Cosette et Marius, ils sont eux interprétés par Ellie Bamber (Pride and Prejudice and Zombies), et Josh O’Connor (et ses oreilles décollées adorables), vu dans The Durrells et qui reprendra le rôle du Prince Charles dans la prochaine saison de The Crown.

b3

Et tout ce beau monde est complété par, en vrac, David Bradley, Sir Derek Jacobi, Donald Sumpter, Joseph Quinn et Erin Kellyman.

Bref, Les Misérables est, selon moi, la meilleure adaptation du roman de Victor Hugo, une mini-série à savourer pour les années à venir! 😀

Note: 9/10

4 commentaires sur “Les Misérables (TV)

  1. Waoh trop bien !!! Je ne savais pas du tout qu’il y avait une nouvelle adaptation des Misérables… de la BBC en plus, ça promet d’être quelque chose ! Et Dominic West, je l’aime bien moi même s’il a souvent des rôles un peu discutable moralement !
    As-tu l’adaptation en quatre films avec Gerard Depardieu ? Elle était vraiment pas mal non plus !

    J'aime

  2. Ping : Top 45 Séries 2019 – De 15 à 1… | Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :