The Man who killed Don Quixote (Ciné)

Bonjour les gens!

C’est la dernière journée du mois, et pour fêter cela (et les vacances scolaires), je vous offre en primeur absolue ma review d’un film qui a mis 28 ans à être finalisé, né de l’esprit d’un homme qui nous a offert tant et plus de bizarreries cinématographiques.

Alors, on parle Don Quichotte ajd, et on ne spoile rien! 😀

Synopsis

Toby Grisoni, un directeur commercial, est en Espagne pour tourner un film sur Don Quichotte. Il se rappelle avoir tourné un film similaire lorsqu’il était étudiant, et part sur la route de ses souvenirs…

a3

Terry Gilliam and the Cursed Grail

Don Quichotte de la Mancha fait partie de ces héros dont on connait le nom même sans avoir lu les romans de Cervantès. Mais lorsqu’on les a lus, on ne peut qu’être admiratif de tout cinéaste qui décide de se lancer dans l’adaptation d’un monstre pareil.

Terry Gilliam, membre des Monty Pythons et génie déjanté de son état, s’est décidé il y a une vingtaine d’années. 28 ans douloureux, pénibles, avec remaniements incessants de casting et arrêts intempestifs de tournage, pour enfin aboutir fin 2018.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a réussi son pari, avec un film complètement barré, mais qui respecte presque scrupuleusement l’esprit cinglé du support de base. Et quoi de plus normal pour celui qui nous a offert Les aventures du Baron de Munchausen; L’armée des 12 singes; Les frères Grimm et L’imaginarium du Dr Parnassus? 😉

a1

Alors okay, TMwkDQ ne plaira pas à tout le monde, mais il n’en reste pas moins une dinguerie scénaristique portée par des acteurs parfaits dans leurs rôles, et une comédie impeccable. ❤

Casting remanié mais cinq étoiles

Et parlons justement de ces acteurs.

Adam Driver en tête, ce type qui a décidément une gueule et un charisme détonant, que je suis ravie de découvrir dans d’autres rôles que celui de la tête à claques Kylo Ren. Il est terriblement génial dans le rôle de Toby, et je ne serai pas étonnée de le voir gagner quelques récompenses dans le futur. 🙂

a4

Jonathan Pryce ensuite, grand monsieur du cinéma britannique s’il en est, qui incarne Don Quichotte avec cet œil qui frise parfait. Je ne surprendrai personne en disant que je suis fan de ce mec. XD

Et parmi les seconds rôles, en vrac, Olga Kurylenko; Stellan Skarsgård; ou encore Jason Watkins.

Bref, The Man who killed Don Quixote est parfait pour ceux qui connaissent un peu l’histoire du personnage, et une fois de plus, une preuve que Terry Gilliam a un talent fou.

Note: 7/10 (scénario: 8/10jeu: 8/10BO: 5/10adaptation: 7/10)

a2

Un commentaire sur “The Man who killed Don Quixote (Ciné)

  1. Ping : Le Film de la Semaine: juin – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :