Good Omens (TV)

Mesdames et Messieurs, bienvenue sur ce blog de fangirl assumée.

Sur cette introduction qui vous donne un aperçu du ton de l’article du jour, j’ai décidé d’enfin vous parler de la série-évènement du moment, celle qui m’a perdue pour toujours dans les limbes de Tumblr, probablement la première série au monde qui assume entièrement ses choix narratifs…

On parle anges, démons, nez mignons et snake hips. On parle Good Omens, et je ne spoile rien! 🙂

Synopsis

Aziraphale est un ange. Crowley est un démon. 6000 ans de cohabitation sur Terre leur ont permis de tomber sous le charme de ce que la vie parmi les hommes peut offrir. Aussi, quand l’Antéchrist nait et annonce l’Apocalypse, les deux ennemis s’allient pour…stopper l’Armaggedon…

a2

Once upon a time in Eden…

Je n’ai pas honte de dire que je ne connaissais pas le roman de Terry Pratchett et Neil Gaiman avant que June ne me foute la bande-annonce sous le pif avec force Caps Lock et cris de groupie. ELLE, elle avait lu le roman, en était tombée amoureuse, et semblait aussi excitée de voir l’adaptation en série que moi quand un nouvel Harry Potter sortait au ciné.

Aussi, quand la Califette te dit de regarder quelque chose, tu le fais. Surtout quand tu es amoureuse depuis des lunes des deux acteurs principaux. 😛

Quand j’ai appris, backstory, que Neil Gaiman avait écrit la série pour tenir la promesse qu’il avait faite à Terry à la fin de sa vie, je savais que j’allais voir un truc de ouf.

Truc de ouf étant l’euphémisme du siècle.

a1

Good Omens casse tellement les codes de tout, partout, qu’il est presqu’impossible de ne rien spoiler de sa magnificence. Déjà, le postulat de base est original et rarement vu: l’ange et le démon qui s’allient pour arrêter la fin du monde. Mais puis, il y a référence sur référence, clins-d’œil, private jokes, choix d’acteurs assumés entièrement (et violemment sur les réseaux sociaux, n’est-ce pas Monsieur Sheen? 😛 ), personnages secondaires succulents…

Que dire d’autre? XD

La BO aide, évidemment, avec force Queen et le don indéniable de David Arnold de faire du score de série just on point.

The chemistry set of a lifetime

Mais là où Good Omens réussit haut la main son adaptation, c’est dans son casting. Car un ange et un démon, généralement, c’est sans âge. Apparemment, dans le roman, Zira et Crow (oui, parce que je leur donne un surnom, c’est mes bébés, pas touche) sont décrits comme étant jeunes. Alors quelle surprise de les voir incarnés par deux acteurs proches de la cinquantaine?

Mais on s’en fout tellement, parce que ces deux acteurs fonctionnent du tonnerre l’un avec l’autre, que nous sommes spectateurs volontaires ou pas de l’émergence de l’une des plus belles bromances du milieu, parce qu’ils voulaient jouer ensemble depuis des lustres, et parce que l’alchimie entre eux pètent des flammes de l’Enfer…

a3

Quiconque regardera une interview de ces deux cons (une? de qui je me fiche? impossible de n’en regarder QU’UNE! 😀 ) saura. Cette série est une tuerie.

Smooth ass actors

Allez, je parle acteurs. Sans spoiler.

Aziraphale l’ange (mon bébé n°1, cinnamon roll, protect him at all costs peeps) aura donc les traits, les boucles, la voix smooth as f et le NEZ EN TROMPETTE QUI ME REND CHÈVRE de Michael Sheen. Alors que la moitié de la planète découvre seulement le talent du monsieur, moi, ça fait littéralement quinze ans qu’il me rend bêêêêêête. Surtout avec son nez. Il a un nez trop cute. ❤ ❤ ❤

a4

Crowley le démon avec ses snake hips hiss hiss (bébé n°2) aura lui les traits d’un David Tennant en grande forme (comme toujours) et ENFIN GINGER (référence). Qui, lui aussi, est mon épousé depuis quinze ans. Voilà voilà. Je tiens à dire qu’il a fortement tendance à jouer les massive sluts, d’ailleurs. 😛

En vrac, parmi les autres, on aura donc: Miranda Richardson (toujours un plaisir); Frances McDormand; Benedict Cumberbatch; Mark Gatiss (lol); Jack Whitehall; John Hamm; Anna Maxwell Martin et surtout Ned Dennehy qui, malgré le fait qu’il ne soit jamais qu’un second rôle, m’a scotché la face et énormément fait rire. 😀

Bref, Good Omens c’est un OVNI tant littéraire que sérivique, avec un casting de ouf (de fifou, comme dirait June) que j’ai déjà regardée six fois, et dont vous allez entendre parler beaucoup trop à l’avenir. XD

Note: 10/10

2 commentaires sur “Good Omens (TV)

  1. Ping : Top 45 Séries 2019 – De 15 à 1… | Bigreblog

  2. Ping : TFSA #422 « Music is my delight… » – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :