Le Marvel: 3:7: Avengers: Infinity War (Ciné)

Bonsoir, jeunes Padawans.

L’heure est grave. Nous avons atteint le point de non-retour dans les visionnages des films Marvel. Hélas, ajd, nous devons sortir les mouchoirs.

Aujourd’hui, on parle Infinity War, on chiale, et on spoile.

Synopsis

Thanos le Titan Fou a commencé son oeuvre de destruction. Déjà en possession de la Pierre du Pouvoir, il part à la recherche des cinq autres Pierres de l’Infinité. Les Avengers, Black Panther, Dr Strange et les Gardiens de la Galaxie vont devoir s’allier pour tenter de l’arrêter…

a2

Le début de la fin

Avengers: Infinity War a définitivement marqué une césure puissante entre les films qui ont précédé et ceux qui suivront. Basé sur l’arc de l’Infinity Gauntlet, il prend le parti de réunir tous les héros précédemment introduit dans la franchise; et d’en tuer les trois-quarts, dans des scènes toutes plus déchirantes les unes que les autres.

On s’est attaché à ces personnages. Qu’on les connaisse depuis près de dix ans ou un peu moins, on les connait, on les apprécie, on a aimé les voir évoluer. Alors les perdre (et le plus souvent, les meilleurs), ça m’a brisé le cœur et déchiré les entrailles.

a3

Si on devait palabrer sur quelle mort est la plus affreuse, tout le monde s’accordera pour dire que c’est celle de Peter Parker. Son « Mister Stark, I don’t feel so good » met encore les larmes aux yeux de tous sans avoir besoin de conjurer les images. Le désespoir de Tony juste après n’en est que pire encore…

Et si les Russos sont les réalisateurs, avant tout, de Captain America: Winter Soldier, et de Captain America: Civil War, il n’en reste pas moins qu’ils ont rendu Bucky totalement misérable. Pas en le faisant mourir, non, mais en faisant en sorte que Steve soit beaucoup moins affecté par sa perte qu’il n’aurait dû l’être. Russos in a pod: take a character’s development; put it in the trash. 😡

Aaaaaanywaaaaaay…

FIVE BLOODY MINUTES

Je dois bien avouer que, ce qui m’a le plus choquée, et ce dont je ne suis toujours pas remise, c’est la séquence pré-générique, sur le Statesman. Car non seulement le film démarre directement in medias res, mais en plus le spectateur est, comme Thor, totalement démuni et inutile face au Destin qui porte le visage de Thanos.

Comme Thor, on ne peut que regarder Heimdall mourir (meeeeeeeeerde! comme ça c’est dit); Hulk se prendre la première et plus violente dératée de son existence; et surtout, Loki mourir.

Loki qui, en six ans, aura évolué bien plus que les autres. De méchant supposé à anti-héros, il est devenu le protecteur d’Asgard, et surtout, celui de son frère, pour lequel il se sacrifie sans remords.

Mais sa mort…cinq minutes dans le film… Ma mère m’a agrippé la main dès qu’elle a eu compris, et jamais je n’ai pleuré aussi fort aussi vite de ma vie… On m’a enlevé mon Prince, mon Roi, plus vite que je n’aurais pu l’imaginer…et ça fait très, trop, mal… 😥

No shit Sherlocks…

Reste qu’Infinity War est, sans conteste, un très bon film. Réussissant presque sans encombres la tâche impossible de réunir une vingtaine de personnages importants de la saga sans manquer de respect à l’un ou à l’autre.

Certes, certains personnages tirent d’office la couverture vers eux, mais finalement, c’est bien normal, puisqu’au final, ce sont les Avengers originels qui survivent, et pas les nouveaux venus.

Chez les Gardiens de la Galaxie, c’est Thor qui arrive, tout charisme et humour dehors, son personnage clashant merveilleusement bien avec Rocket.

a5
Thor qui se paie pour la deuxième fois de suite la meilleure entrée du monde… Go figure.

Au Wakanda, ce sont Steve et Natasha qui sévissent, éclipsant presque T’Challa (presque, parce que merde, il pète l’écran le gamin), éclipsant trop à mon gout Bucky.

A New-York, évidemment, c’est le roi, Tony, qui tire son épingle du jeu comme le MVP qu’il n’a jamais cessé d’être (comment ça je suis subjective? fuck off). Et que dire de ce duo improbable mais tellement superbement complémentaire qu’il forme avec Benedict Cumberbatch?? Les deux Sherlock, les deux mégalomanes, les deux acteurs les plus doués du casting, sans aucun doute, fight me motherfuckers.

a6

Infinity War est une succession de moments forts, stressants (on stresse beaucoup, beaucoup trop pendant visionnage), qui nous fait comprendre au fur et à mesure que, pour gagner, il va falloir perdre. Gros.

Il va falloir perdre Loki, Heimdall, Vision (mon bébéééééééé 😥 ), Gamora, Bucky, Wanda, Sam, Groot, Shuri, T’Challa, Quill, Drax, Mantis, et Peter. Il va falloir perdre, pour mieux se relever…et perdre encore plus précieux.

(Mais on défoncera Endgame plus tard…)

Wakanda Forever…again

Casting, vite fait? 😛

Côté Avengers, en vrac, Robert Downey Jr; Chris Evans; Chris Hemsworth; Scarlett Johansson et Mark Ruffalo sévissent donc toujours, avec l’aide furtive de Samuel L. Jackson et Cobie Smulders.

Côté jeune génération d’Avengers, on a toujours Elizabeth Olsen; Paul Bettany; Anthony Mackie; Sebastian Stan; Don Cheadle et Tom Holland.

Côté wakandais, on compte sur Chadwick Boseman; Leticia Wright; Danai Gurira et Winston Duke.

Côté Gardiens, les inévitables Chris Pratt; Zoë Saldana; Dave Bautista; Pom Klementieff; Karen Gillan; Bradley Cooper et Vin Diesel.

Et évidemment, côté magiciens, le terrible Benedict Cumberbatch et son acolyte, Benedict Wong.

Feu Asgard nous aura aussi furtivement procuré Tom Hiddleston et Idris Elba, RIP mes chéris. 😥

Dans les nouveaux venus, je compterai un Peter Dinklage bienvenu dans la franchise; et Jennifer Connolly, toujours la voix de K.A.R.E.N., l’I.A. du costume de Peter.

Quant aux méchants, il faut évidemment épingler la prestation effrayante de Josh Brolin en Thanos; et, en plaisir perso, mon Terry Notary chéri en Corvus Glaive.

a4

En bref, Infinity War a fait mal, très mal, car on ne s’attendait pas à un jour devoir dire au revoir. Jouant gros sur l’affect, le film nous fait comprendre une bonne fois pour toutes que toutes les histoires n’ont pas forcément une bonne fin…

Note: 8,75/10 (scénario: 9/10jeu: 10/10BO: 8/10 (bonjour l’anxiogène)Marvel-spirit: 8/10)

a1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :