C’était un vendredi 24 juillet… (Divers)

Cela fait cinq ans, déjà. Cela fait cinq ans, déjà, que j’ai embarqué dans un avion qui m’emmenait vers de nouvelles aventures. Cinq ans aujourd’hui. Cinq ans qui sont passés à la vitesse de l’éclair, que je ne regrette en rien, car ces cinq ans m’ont appris tant de choses.

Cinq ans, ma belle Irlande, que je suis tombée amoureuse de toi, de ta campagne, de l’accent de tes habitants et de tant d’autres choses…

IMG_1828

C’était un vendredi 24 juillet, ce jour où j’ai laissé ma famille derrière moi pour partir à l’aventure. C’était un vendredi 24 juillet, ce jour où j’ai atterri dans une ville presque côtière qui ressemble à s’y méprendre à une ville belge.

Là, j’ai appris que je ne pouvais clamer haut et fort être bilingue en anglais tant que je ne comprenais pas l’accent du County Cork. Qu’il fallait dire ‘Thanks a million’, mettre des ‘like’ à la fin de chaque phrase, et faire chanter ses mots.

J’ai appris que le whiskey irlandais est bien meilleur que le scotch, et que lorsqu’on demande ‘un cidre’ dans un pub, on reçoit une pinte d’un demi-litre.

IMG_1012

J’ai appris que les Irlandais aiment partager avec les inconnus, qu’ils aiment s’asseoir à une table où il reste de la place et questionner ses occupants sur leurs origines, leurs histoires, leur langue. Sans que cela soit jamais déplacé.

J’ai appris que la culture des pubs, ce n’est pas se sentir obligé de boire tous les jours au retour du travail, mais avoir envie de partager de bon moment dans un endroit convivial, sans pression (parfois littéralement).

P1090109

J’ai appris que le popcorn salé c’était dégueulasse, mais qu’avoir une carte de fidélité au cinéma du coin c’était pas mal.

J’ai appris qu’être en colocation ça pouvait être agréable quand on tombait bien. Et je suis bien tombée.

J’ai appris qu’être technicienne au téléphone ça n’était pas si différent d’être professeure, sauf que vos ‘élèves’ ont plus tendance à être condescendants, surtout si vous êtes une femme, et Belge.

J’ai appris que les Irlandais sont prêts à vous offrir un verre même quand votre pays leur a mis une dératée à l’Euro (3-0, c’était génial).

J’ai aussi appris que je n’aurais jamais dû attendre presque un an pour visiter ce magnifique pays qui n’a rien à voir avec le mien, qui est vide de toute civilisation pendant des centaines de kilomètres, parfois; qui renifle bon la vraie campagne, pas la fausse.

P1080963

Mais surtout, je suis tombée amoureuse de cette culture si proche de la mienne tout en étant complètement différente. Cette culture dans laquelle on peut parler facilement avec des inconnus qu’on ne verra sans doute jamais plus mais qui sont heureux de partager avec vous tout de même. Cette culture dans laquelle le 17 mars est un jour de célébration, de costumes verts, de parades dans la ville, de fierté nationale. Cette culture dans laquelle la langue historique est toujours enseignée aux enfants pour éviter qu’elle ne disparaisse et est toujours présente sur les panneaux routiers.

L’Irlande, c’était une expérience merveilleuse, avec ses hauts et ses bas, bien sûr, mais une de celles que je n’oublierai jamais. ❤

Et désormais, Londres a du souci à se faire, car elle s’est trouvé une rivale de taille pour mes vacances favorites… 😉

Farewell, green Eire. And Sláinte! ❤

P1080947

2 commentaires sur “C’était un vendredi 24 juillet… (Divers)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :