Artemis Fowl (Ciné)

Hello la compagnie!

Aujourd’hui, on retourne sur Disney+ pour l’énième adaptation d’un roman jeunesse que j’ai lu il n’y a pas si longtemps avec mes élèves. C’est de la fantasy, ça avait tout pour me plaire!

L’adaptation? Not so much…

Je ne spoile rien d’Artemis Fowl! 😛

Synopsis

Artemis Fowl Sr disparait mystérieusement, laissant son fils, Artemis Jr, dans le flou absolu. Ce dernier, avec l’aide de son majordome Butler, se rend alors compte que les contes de fées que lui racontait son père sont tout à fait réels, et que celui-ci a été kidnappé par une fée maléfique…

a2

A bit too Mulch…

Artemis Fowl, ce sont donc une série de romans pour la jeunesse écrits par Eoin Colfer. Une histoire de fées, de Nains, de gnomes en tous genres. De la fantasy pure, faisant appel aux légendes celtiques, notamment, pour créer le monde magique qui n’est pas si loin du nôtre. Sur papier, cela fonctionnait assez bien.

A l’écran? Cela aurait pu faire des étincelles, si…si le scénario avait un tant soit peu respecté le support de base, ce qui n’est absolument, mais ABSOLUMENT pas le cas. Dans le roman, Artemis connait déjà l’existence des fées lorsque l’on le rencontre, et est déjà un petit pouce de criminel en herbe. Son père est décédé depuis des années, le laissant seule avec une mère psychologiquement affaiblie. Dans le film? Rien de tout cela!

En fait, rien ne va, dans cette adaptation. Du casting des deux ‘héros’ qui est pourri mais au possible, à l’exposition inexistante des personnages secondaires dont on finit par se contrefoutre, au lore qui n’est absolument pas assis ni expliqué… Tout ce qu’il ne faut pas faire, en somme.

a3

Connaissant Sir Ken, et aimant son travail comme je le fais, j’ai été déçue mais monstrueusement… Et je ne vais pas en rajouter une couche, au risque de me mettre moi-même de mauvaise humeur… :/

Les potes d’abord…

Allez, parlons casting pour en finir.

Artemis Jr est donc incarné par le jeune Ferdia Walsh, qui a le charisme d’une moule et qui n’arrive même pas à se décider entre deux accents: tantôt bien English, tantôt plutôt Irish, tantôt complètement non-identifié… Shite.

Parmi les rôles secondaires, ceux qui mériteraient d’être plus creusés (voire qu’on gratte seulement la surface, hein, tellement ce n’est pas fait), il y a, en vrac, Nonso Anozie en Butler; Hong Chau; Nikesh Patel; ou encore la grande comparse de Sir Ken, Dame Judi Dench herself, dans le rôle d’un personnage que j’ai adoré dans le roman et qu’on ne lui a absolument pas servi correctement…

Me reste à citer un certain Colin Farrell, le père qui ne devrait pas être, Artemis Sr donc, mais je suis toujours ravie de le voir où que ce soit, donc je me tais.

Et enfin, le seul qui a réussi à me tirer quelques sourires, Mulch, le comic relief du film, sans aucun doute, mais qui le fait bien, incarné par un Josh Gad beaucoup trop hypé pour la qualité finale de cette bouse. Beaucoup trop. XD (Je crois que Ken et lui se sont trouvés sur Murder on the Orient Express, n’empêche…)

a4

Bref, Artemis Fowl ne respecte rien du support de base, au grand dam de ceux qui l’auront apprécié, et ne mérite pas du tout qu’on perde une heure trente de sa vie pour le regarder…

Note: 2,5/10 (scénario: 2/10 jeu: 4/10 (je mets des points pour ceux que j’aime)BO: 3/10 (inexistante)adaptation: 1/10 (je mets un point pour le nom des personnages, ça au moins c’est respecté))

a1

Un commentaire sur “Artemis Fowl (Ciné)

  1. Ping : La review des films: 2020 (Ciné) – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :