King Richard (Ciné)

Bonjour mes Nautes!

De retour avec une review d’un film à Oscar, cette fois King Richard, un film sur le tennis, mais pas que, que j’avoue honnêtement ne pas avoir eu envie de voir de prime abord.

Pour différentes raisons dont il sera question dans cet article, garanti sans spoilers!

Synopsis

Richard Williams tente tant bien que mal de faire percer ses deux filles Serena et Venus dans le tennis, à la fin des années 80, et faisant face aux très nombreux obstacles sur sa route: les préjugés, l’argent, et le jugement des autres…

Serena and Venus, the Queens

Aaah, le tennis. Un sport qu’on aime ou qu’on n’aime pas, mais dont tout le monde connait les règles et dont tout le monde a au moins regardé un match dans sa vie, ne fût-ce que par curiosité.

Il est un fait que quand j’étais gamine, jusqu’à mes 20 ans dirons-nous, je regardais énormément le tennis. Déjà, parce que le Frangin y jouait, et ensuite, parce que nous avions la chance en Belgique d’avoir deux incroyables joueuses, Justine Hénin et Kim Clijsters. Qui ont toutes deux joué contre les sœurs Williams.

Impossible de ne pas connaitre ces deux noms. Les sœurs imperturbables, deux légendes du tennis contemporain, deux reines, deux monstres de talent.

Alors un film sur de telles femmes ne pouvait que m’intéresser en soi. Alors pourquoi ai-je dû me forcer.

Eh bien, d’abord, parce que je n’aimais pas le parti pris de baser ce film sur LE père de Serena et Venus quand ELLES ont fait tout le boulot et sont les réelles stars. C’était comme dire que leur talent et leur réussite ne venait que de lui. Meh.

Ensuite, le casting, mais j’y reviens.

Ceci dit, j’ai été agréablement surprise à certains moments du visionnage. Parce que j’en ai appris, des choses, sur ce tennis de la fin des années 80 et du début des années 90. Que j’ai vu John McEnroe et Pete Sampras, deux des héros de mes parents.

Et parce que malgré tout, cela fait du bien de voir à quel point les filles et leur famille ont dû se battre contre tous pour en arriver là où elles sont.

Parce que le racisme ordinaire, et plus que tout le racisme systématique américain, c’est sérieusement de la merde… 😦

Ceci dit, j’ai quand même eu du mal à arriver au bout du film. Justement à cause de ce père, beaucoup BEAUCOUP trop dirigiste.

Mais je sais que les avis sont divisés le concernant et concernant la prestation de l’acteur qui l’incarne.

Que j’ai décidément beaucoup de mal à saquer depuis quelques années…

Why oh why?

Allez, crevons l’abcès.

Richard Williams est donc incarné par Will Smith (Men in Black) qui ne méritait selon moi pas l’Oscar car je l’ai vu jouer bien mieux dans The pursuit of happiness et surtout parce que ses chevilles ont gonflé à un point qu’on dirait qu’il se sent redevable de tout, ce con.

Bref. Je n’ai aimé ni le personnage ni l’acting.

(Et à côté on snobe des Benedict Cumberbatch qui a un talent de malade et qui mérite des statuettes depuis le début de sa carrière, et un Andrew Garfield qui a tout pété cette année… CHERCHEZ L’ERREUR.)

Parmi les autres, je ne citerai que Tony Goldwyn (Scandal), que j’aime retrouver n’importe tout, et surtout en short de coach de tennis; ainsi que Jon Bernthal (The Punisher) qu’il m’a fallu un temps pour reconnaitre. XD

Bref, King Richard était un film en deux teintes en ce qui me concerne. Je n’étais peut-être pas le public-cible, je l’ignore…

Notes

Bigregirl: 7,25/10

Rotten Tomatoes: 9/10

Allôciné: 8,2/10

Note moyenne: 8,1/10

Bandes annonces

Fiche technique

Titre: King Richard

Réalisateur:  Reinaldo Marcus Green

Scénariste: Zach Baylin

Producteurs: Tim White, Trevor White, Will Smith

Société de distribution: Warner Bros Pictures

Musique: Kris Bowers

Durée: 146 minutes

Rating: PG-13 (interdit aux moins de 12 ans)

Langue originale: Anglais

Sources

Rotten Tomatoes

Allôciné

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :