Doctor Strange in the Multiverse of Madness (Ciné)

Bonjour la blogo!

Incursion dans le Multivers aujourd’hui, car nous allons retrouver sorciers, sorcières et jeunes en perdition dans la Phase 4 de notre MCU préféré!

Direction Doctor Strange in the Multivers of Madness, le tout, sans spoilers! 🙂

Synopsis

Après avoir malencontreusement blessé le Multivers en voulant aider Spider-ManStephen Strange voit arriver la jeune America Chavez qui est convoitée par bien des créatures maléfiques… L’aidera-t-il, ou fera-t-il plus de mal que de bien?

She’s the Scarlet MVP

Dr Strange, premier du nom, a été pour nous les fans de Marvel une révélation surtout esthétique. Il faut bien dire que les effets spéciaux sur les pouvoirs dudit Strange et tout ce qui y était associé étaient magnifiques.

Alors une suite se devait de lever la barre encore plus haut. Et c’est chose faite. Tant au niveau de la fameuse esthétique qu’au niveau du scénario et aussi, en quelque chose, au niveau du casting.

Vous vous en souvenez peut-être, mais j’avais crié au loup pour la sous-utilisation dégueulasse qu’on avait fait du talent de Mads Mikkelsen dans le premier opus. J’avais un peu peur qu’en ajoutant aux personnages ‘de base’ plusieurs autres grands noms, qu’on ait le même constat. Mais heureusement, à part un bémol conséquent, j’ai eu tort de m’inquiéter.

Déjà, je n’aurais pas appelé ce film Dr Strange 2 mais plutôt WandaVision 2. Car la part la plus belle du scénario, de la construction de personnage et du film tout simplement, est surtout donné à cette Badass magnifique et magnifiquement complexe qu’est Wanda Maximoff, aka Scarlet Witch.

Je l’ai déjà dit aussi, mais je trouve que Wanda est, avec Loki et Bucky, probablement le personnage le mieux écrit de tout le MCU et des comics en général. Alors ici, on s’amuse avec toutes les facettes de cette femme génialissime et cela me fait plus que grand plaisir.

Quant à Strange, il évolue lui aussi très positivement, mais se fait quand même éclipser par celui qui est censé être son acolyte, le mirifique Wong. Je suis fan à vie de cet homme, c’est dit.

Seul bémol, donc, dans un film qui aurait autrement pu facilement détrôner certains de mes opus préférés de la saga, America. Qu’on présentait comme la clé, comme THE personnage, comme une exclu, en somme, vu que ses pouvoirs ont été changés par rapport aux comics. Eh ben……..plouf. Parce qu’en fait, elle ne sert que de prétexte complètement convenient, et que pour la grande majorité du film, on s’en fiche totalement d’elle… XD

Dommage…

Ben-squared strikes again…

Parlons casting, donc.

Stephen Strange est donc toujours incarné avec brio par Benedict Cumberbatch (Sherlock) qui ne peut rien jouer mal, c’est un fait avéré. Je ne pourrai jamais le détester, cet homme. XD

Wong, devenu Sorcier Suprême en ‘l’absence’ de Strange (quand il a été snappé, du coup), est lui carrément monté en grade tant au niveau costume (sublime son costume) qu’au niveau badasserie; et il est toujours interprété par le génial Benedict Wong (Marco Polo).

Hail.

Wanda Maximoff/Scarlet Witch, mon amour, ma vie, ma bataille, plus merveilleuse que jamais, est toujours incarnée par Elizabeth Olsen (Godzilla) qui la connait mieux que personne, comme certains autres acteurs du MCU qui défendraient bec et ongles leurs protégés. 😉 ❤

America Chavez, la nouvelle venue donc, a quant à elle les traits de la jeune Xochitl Gomez (You’re the Worst) qui souffre du manque d’intérêt de son personnage… :/

Quant aux autres, on peut retrouver les très très TRES bons Chiwetel Ejiofor (12 Years a Slave) en Mordo; la superbe Rachel McAdams (Midnight in Paris) dont la Christine Palmer a monté en grade elle aussi et tant mieux; ou encore mes bébés Jett Klyne et Julian Hilliard (WandaVision), mes enfants, my CHILDREN, mes Tommy et Billy Maximoff, trop mais TROP cute. ❤ ❤ ❤

Bref, In the Multiverse of Madness en balance plein nos petites faces, mais creuse également de jolis trous dans nos cœurs. Une beauté scénaristique et esthétique qui n’a comme défaut, en fait, que le fait qu’il ait une fin…

(Et n’oubliez pas, les enfants, qu’avant de poser vos yeux chastes devant cette tuerie, vous devez avoir impérativement vu WandaVision et What If…?)

Notes

Bigregirl: 9/10

Rotten Tomatoes: 7,4/10 (au 3/06)

Allôciné: 7,6/10 (au 3/06)

Note moyenne: 8/10

Bandes annonces

Fiche technique

Titre: Doctor Strange in the Multiverse of Madness

Réalisateur: Sam Raimi

Scénariste: Michael Waldron

Producteur: Kevin Feige

Société de distribution: Marvel Studios

Musique: Danny Elfman

Durée: 126 minutes

Rating: PG-13 (interdit aux moins de 12 ans)

Langue originale: Anglais

Basé sur: Doctor Strange, comic créé par Stan Lee et Steve Ditko

MCU: Phase 4

Sources

Rotten Tomatoes

Allôciné

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :