Our Flag Means Death (TV)

Bonjour les gens!

Aujourd’hui, je vous propose un voyage sur les eaux bleues des océans, à la rencontre de pirates pas comme les autres, qui bousculent tous les codes et grand bien leur en fasse! 😀

Un OVNI sériesque que l’on doit, sans surprise, aux Kiwis les plus cinglés de l’Histoire! Our Flag Means Death, c’est par ici, sans spoilers! 😉

Synopsis

Début du XVIIIe siècle. Stede Bonnet, aristocrate de son état, décide de tout plaquer pour devenir pirate. Le problème? Eh bien, il n’a envie ni de piller, ni de tuer…

The Gentleman Pirate

Our Flag Means Death s’inspire plus que librement de la figure historique du vrai Gentleman Pirate Stede Bonnet (que l’on a pu découvrir dans une version beaucoup plus dégueulasse dans Outlander). Malgré une carrière plus que courte dans la vraie vie, ce pirate a inspiré nombre de légendes, notamment de par son association avec un autre grand boucanier: Edward Teach, dit Blackbeard/Barbe-Noire.

Dans la série, notre bon vieux Stede est ce que l’on peut nommer un Boulet.

Un gentil boulet, mais un boulet quand même. Attiré par la gloire de la piraterie et la liberté que cette vie lui offre, il n’est vraiment, mais alors là vraiment pas fait pour la piraterie. Et c’est clair dès les premières minutes du pilote, qui donnent déjà le ton: on va rire. Beaucoup. Vraiment beaucoup.

Certes, il faut être attiré par l’humour et l’autodérision d’un cast qui ne se prend absolument pas au sérieux. Alors soit on se prend au jeu, soit on se dit que ces boulets sont vraiment trop cons, et cela peut agacer. Personnellement, j’ai adoré, et quiconque touche à mes Boulets, quels qu’ils soient, je les bouffe, okay? 😛

Inclusion and love win

Mais l’atout majeur de OMFD outre l’aspect comédie totalement assumé, c’est aussi l’inclusion, omniprésente dans chaque épisode, qu’elle soit implicite ou explicite (et elle est plus que souvent explicite).

Qui parmi vous pourrait me dire sans mentir et catégoriquement qu’il n’y a pas eu de pirates gays? Que personne à bord de ces vaisseaux n’était non-genré? Qu’absolument aucune personne n’ayant eu le titre de pirate n’a eu une petite aventure avec une personne du même sexe?

Hein? QUI???

Parce que oui, on a des pirates gays, des pirates non-genrés, des pirates innocents, des pirates légèrement obsédés par le feu, des pirates mythomanes, des pirates dépressifs.

Et on les aime. Tous autant qu’ils sont.

Voilà.

Et s’il est vrai qu’en cela, la série est inédite dans son manque total de censure, c’est bien dommage parce que toutes les séries du monde devraient avoir le même niveau d’irrévérence. ❤

Raise a glass to the best Kiwis!

Allez, parlons casting, parce qu’il y a un sacré paquet de noms connus dans le tas. 😉

Stede Bonnet, d’abord, incarné par Rhys Darby (Jumanji: Welcome to the Jungle), acteur Kiwi dont je suis totalement fan depuis un certain film sur une radio pirate émettant depuis un bateau. 😛 Il incarne le gentil Stede avec une innocence et une flamme dans le regard que je n’ai pu qu’aimer au premier coup-d’oeil.

A bord du Revenge, son fier esquif, on retrouve aussi, en vrac: Ewen Bremner (Trainspotting), que je n’avais plus vu depuis un âge mais bordel que ça fait du bien; Kristian Nairn (Game of Thrones) qui a autre chose à dire que Hodor et c’est tant mieux; Joel Fry (Yesterday) et son sarcasme plus que bienvenu; Vico Ortiz (American Horror Story), acteur non-binaire qui est juste extraordinaire dans le rôle de JimNathan Foad (Newark, Newark); Samson Kayo (Truth Seekers) ou encore Matthew Maher (Captain Marvel).

Et puis, il y a l’équipage du Queen Anne’s Revenge, le navire du redouté Blackbeard, incarné par le toujours parfaitement cinglé Taika Waititi (Jojo Rabbit), qui prouve une fois encore qu’il n’est pas né sur la même planète que nous et TANT MIEUX; et sur lequel on retrouve aussi Con O’Neill (Chernobyl) et Guz Khan (Army of Thieves).

Sans oublier le génialissime Rory Kinnear (Skyfall) qui n’a de cesse de prouver qu’on peut être un acteur shakespearien de talent et aussi n’avoir aucun problème à se moquer de soi-même. Je l’aime, cet homme. ❤

En résumé, Our Flag Means Death secoue les codes tout en étant une comédie savoureuse sur un thème qui fonctionne toujours du tonnerre, à mille lieues de Pirates of the Caribbean ou Black Sails. Mais que c’est bon! 😀

Notes

Bigregirl: 9/10

Rotten Tomatoes: 9,2/10

Allôciné: 7,2/10

Note moyenne: 8,4/10

Bande annonce

Fiche technique

Titre: Our Flag Means Death

Créateur: David Jenkins

Scénariste: David Jenkins

Réalisateurs: Taika Waititi, Nacho Vigalondo, Fernando Frias…

Chaine de distribution: HBO

Musique: Mark Mothersbaugh

Durée: en cours

Langue originale: Anglais

Sources

Wikipedia

Rotten Tomatoes

Allôciné

2 commentaires sur “Our Flag Means Death (TV)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :