Thor: Love and Thunder (Ciné)

Bonjour la blogo!

Aujourd’hui, on part faire un tour du côté de chez Marvel pour parler d’un quatrième opus qui n’a pas fini de faire parler de lui, de par son thème, son esthétique ou son atmosphère.

Puristes et/ou fans, ajd, parlons un peu de Thor: Love and Thunder, le tout, sans spoiler! 🙂

Synopsis

Après avoir un temps voyagé aux côtés des Gardiens de la GalaxieThor se sent las et désire rentrer chez lui. Mais ce qui l’attend lorsqu’il remet les pieds sur Terre n’est pas ce à quoi il s’attendait…

Taika Waititi réinvente Thor

Thor est un personnage que Marvel a aimé réinventer, encore et encore, au cours de son existence dans le MCU. C’est un fait. Lorsqu’on le rencontre, il n’est qu’un dieu arrogant, imbu de sa personne et tout juste bon à être beau gosse.

Puis, au fur et à mesure, sa carapace s’est craquelée, et du BG insipide, on est passé au prince d’Asgard en quête de but; puis au frère un peu concon mais terriblement attachant; puis au roi par nécessité; puis à cette caricature que je ne pardonnerai JAMAIS aux Russos.

Taika Waititi, qui avait déjà passé un film entier à remodeler ce Thor sur le modèle de son ersatz des comics – un personnage complètement à part, un peu con mais gentil, ben, comme ici, quoi – et avait vu cette reconstruction totalement détruite en un film de temps, a donc décidé pour ce quatrième opus de reprendre là où il s’était arrêté.

Et la sauce prend, ou ne prend pas, en fonction des gens présents dans la salle. Personnellement, j’ai adoré un retour à l’humour totalement cinglé de Taika qui n’a peur de rien, et surtout pas du ridicule; mais d’autres membres de ma famille ont trouvé ça lourd et graveleux.

Au choix, I suppose.

En attendant, ici, Thor est tout d’abord désabusé, sans but aucun maintenant que sa nation est sauvée mais que sa famille est brisée. Et il tente par tous les moyens de se raccrocher à la moindre chose qui pourrait lui rendre sa gloire passée.

Alors oui, c’est un boulet fini; oui, on rit beaucoup et l’action est au second voire troisième plan, mais……

Read a damn book!

Mais, bordel, Thor est comme ça dans les comics!

Il est LOIN d’être la montagne de muscles impénétrable et sans aucun défaut qu’on aurait voulu nous lancer à la tronche sous l’ère de Kenneth Branagh! Au contraire, et n’en déplaise à Sir Ken que j’aime d’amour, le véritable Dieu du Tonnerre est complètement à la ramasse dans la plupart de ses apparitions, et l’humour distillé par ces comics est presque copié-collé dans ce film.

Je comprends la volonté de certains d’avoir un héros et point barre.

Mais moi qui n’ai jamais pu saquer les héros sans défauts…je suis ravie d’être revenue aux sources.

Surtout que Taika et Chris savent pertinemment comment faire rire. Même si cet humour n’est visiblement pas du gout de tous.

Bien sûr, le film n’est pas sans longueurs ni défauts, loin de là, mais il est également LOIN d’être la bouse que certains voudraient faire croire…

Cast wanna have fun

Parlons casting?

Retour en force pour Chris Hemsworth (Marvel Cinematic Universe) après que son Thor soit passé entre les mains immondes des Russos.

Il est toujours accompagné de Tessa Thompson (Creed) dont la Valkyrie est désormais devenue Roi d’Asgard, et qui est toujours aussi badass et merveilleuse. Ils fonctionnent toujours aussi bien ensemble et leur relation devient presque familiale, à force de se charrier sans arrêt.

On voit aussi revenir Taika Waititi (Our Flag Means Death) dans le rôle de KorgKat Dennings (2 Broke Girls) en Darcy Lewis ou encore Stellan Skarsgard (King Arthur) en Dr Selvig.

Et ces deux derniers annoncent le retour en trombes de Natalie Portman (Black Swan) qui, cette fois, endosse le rôle de Jane Foster dans son itération de Mighty Thor comme dans les comics. Elle a l’air de s’amuser comme une folle et je suis ravie pour elle. 🙂

Tout cela au milieu de 100 millions de caméos tous plus magnifiques les uns que les autres, parfois prophétiques ou parfois juste clin-œil, mais qui m’ont tous mis la banane!

Quant au ‘grand’ méchant, il aura cette fois les traits du merveilleux Christian Bale (Batman Begins) dont le Gorr est tellement à part qu’on dirait presque que l’acteur lui-même est en marge du reste du casting. Sans doute voulu, mais bordel, on n’en voit que plus son talent de malade. Christian, tu m’avais manqué… ❤

En résumé, Thor: Love and Thunder ne plaira pas à tout le monde, mais une fois encore, il est la preuve que Taika Waititi lit les comics Marvel. Nerd. 😛

Notes

Bigregirl: 7,5/10

Rotten Tomatoes: 6,5/10

Allôciné: 5,2/10

Note moyenne: 6,4/10

Bandes annonces

Fiche technique

Titre: Thor: Love and Thunder

Réalisateur: Taika Waititi

Scénaristes: Taika Waititi, Jennifer Kaytin Robinson

Producteur: Kevin Feige

Société de distribution: Marvel Studios

Musique: Michael Giacchino, Nami Melumad

Durée: 125 minutes

Rating: PG-13 (interdit aux moins de 12 ans)

Langue originale: Anglais

Inspiré de: Mighty Thor, créé par Stan Lee et Steve Kirby

Sources

Rotten Tomatoes

Allôciné

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :