Week 59: Return to Belgium…

Hello tout le monde!

Il était grand temps que je mette fin à mes entrées de journal, et c’est donc avec émotion que je vais mettre le point final sur une année passée en Irlande, entre stress, joie et aussi nostalgie…

Cliquez donc!

Après que Chettebi ait quitté mes pénates, j’ai eu deux jours pour commencer le tri de mes affaires et préparer l’appartement pour l’arrivée de mes parents chéris.

Pour l’occasion de mon retour à la maison, ils avaient décidé de venir m’aider à emballer tout mon fatras, et aussi de venir un peu visiter ce pays qu’ils avaient boycotté pour raisons évidentes.

Jeudi 21 juillet, jour de Fête Nationale belge, les voilà donc embarqués dans l’avion (une première pour Maman) puis le car pour toute une nuit. Je les récupère le vendredi à 4h du matin et leur fait traverser un Cork plein de jeunes rentrant de soirée, dont un couple en pleins ébats sur le parvis d’une église. Pray for their soul. XD

Le vendredi, justement, signait mon dernier jour de travail. Un jour particulier puisqu’il marque également les Jeux entre départements au boulot, et évidemment je suis Capitaine d’une équipe. Pour la fin de mes jours auprès d’Apple, nous arrivons donc en seconde place du classement général et gagnons l’award de l’esprit d’équipe! \o/

(Cela va sans dire que pendant toute cette journée nous avons fait les cons sur le thème de Fort Boyard… XD )

Le samedi, journée visite pour Papa et Maman. Je les emmène donc à Midleton, un charmant village aux effluves de vanille qui abrite la dernière distillerie de whiskey Jameson du monde. Si vous tombez sur une bouteille dans un magasin, c’est donc là qu’il est fait.

a1

Papa étant un grand fan de whiskey, je lui sors le grand jeu. Visite avec dégustation comparée de Jameson, Jack Daniels et scotch. Avec en prime une dégustation privilégiée des quatre whiskeys les plus primés de la distillerie. Mes parents en profitent pour faire connaissance avec l’accent et la gentillesse irlandais puisque cette partie se fait avec un couple de retraités juste a-do-rables.

Après cette journée forte en émotions pour nous tous – Maman s’étant découverte une passion pour le Midleton Rare, sans surprise le whiskey le plus cher de tout le pays (250€ la bouteille) – le dimanche est passé à trier les vêtements et bibelots et à tout emballer.

Sans surprise non plus, je ne pourrai donc pas tout ramener en Belgique d’un coup. Mes livres et DVD devront attendre un second voyage fin aout. Un voyage qui m’aura donc en plus fait prendre conscience que cette vie ne me correspondait plus du tout.

La distance avec la famille a donc été un catalyseur puissant, mais plus que ça, le mode de vie imposé par Apple n’était pas moi. Nombre de mes collègues vivaient au jour le jour, dépensant leur salaire en voyages à répétition ou en soirées bien arrosées, alors que j’ai été élevée dans la tradition de l’épargne moi-même…

Le 25 juillet, départ d’Irlande. Ça fait un petit pincement au cœur, même si je ne peux m’empêcher encore aujourd’hui de me dire que ce n’est qu’un au revoir. Papa, Maman et Brother n’ont après tout, eux, pas vécu les Cliffs of Moher ni Dublin ni la Péninsule de Dingle, et rien que ça c’est une raison pour y retourner! 🙂

img_1819

La Belgique ne m’aura pas accueillie comme il se doit, pourtant. Obligation de trouver du travail pour trois jours afin de recouvrer mes droits belges (dont mon épargne-pension irlandaise qui n’aurait pas compté, merci l’Europe!); papiers par dizaine à demander au gouvernement irlandais afin d’obtenir le chômage; ou la mutuelle qui me donne des réponses différentes à chacun de mes appels…

Je n’ai vraiment été tranquille qu’en milieu du mois de novembre. Quatre mois après mon retour, je reçois ENFIN l’aval de mon pays pour recevoir du chômage et pour pouvoir me réinscrire à la mutuelle. Un vrai bordel que je ne souhaite à personne…

En attendant, cinq mois après avoir quitté le pays des farfadets, j’ai enfin retrouvé du travail, pas loin de chez moi, et je vois enfin le bout du tunnel. Il n’aura fallu finalement m’armer que de ma patience légendaire! 😉

C’est avec émotion que je referme cette page, en espérant que vous avez apprécié passer du temps en ma compagnie autant que j’ai apprécié en passer avec vous.

On se retrouve sur le blog pour déconner un peu?

Bigre