La rétro: Midnight in Paris (Ciné)

(Comment ça je n’ai pas encore fait de review sur ce film que j’adore? C’est faux!)

Bonjour la Nautosphère!

Aujourd’hui j’avais envie de rattraper mes reviews en retard et de vous parler d’un film que j’ai adoré au cinéma malgré qu’il ait été le premier que j’aie vue d’un certain réalisateur que d’habitude je n’aime pas.

(Cette introduction fait-elle sens?)

Bref, ajd, on parle Midnight in Paris, et si vous voyez des rhinocéros, c’est entièrement de la faute à Dalí!

Je spoile bien sûr!

Gil est un écrivain raté qui adore la France et plus particulièrement Paris. Alors qu’il se trouve avec sa fiancée Inès et ses beaux-parents dans la Ville Lumière, Gil découvre que la nuit, un portail temporel lui permet de remonter le temps jusqu’aux années folles…

a4

Je n’avais jamais aimé la cinématique de Woody Allen avant de voir MiP. Je n’aimais vraiment pas ça, et puis BAM! il me balance un casting de malade et une histoire mignonne tout plein. Et surtout, Michael Sheen. Je suis une faible femme.

C’est aussi accessoirement l’un des premiers films que j’aie vus en VO au cinéma, et ça compte…parce que la VF n’aurait jamais aussi bien fonctionné. 😉

L’histoire m’a totalement accrochée. J’adore les années folles, et même si je ne connaissais pas la moitié des personnages historiques qui apparaissent dans le film, vu qu’ils sont joués par des acteurs que j’adore, ben, ça fonctionne aussi super bien! 😀

Et puis aussi, à chaque fois que je le regarde je me refais une playlist Cole Porter et Joséphine Baker, et ça fait un bien fou!

a3

Casting?

Gil Pender est donc incarné par Owen Wilson, qui est d’habitude cantonné aux rôles de débiles. Ici son personnage est certes un peu benêt mais surtout…normal. Le seul personnage auquel on peut s’identifier dans le film.

Rachel McAdams incarne sa fiancée; Michael Sheen son rival, Paul (qui est tellement insupportable que j’ai eu envie de le baffer pour la première fois de ma vie); et Carla Bruni une guide parisienne (lol).

Parmi les « vingtiens », on a Marion Cotillard, bien sûr, qui interprète Adriana, dont Gil tombe amoureux.

a2

Et tous les persos historiques: Ernest Hemingway, génial avec les traits de Corey Stoll; Alison Pill, tordante en Zelda Fitzgerald; Tom Hiddleston en F.S. Fitzgerald; Kathy Bates en Gertrude Stein; et mon préféré hands up: Adrian Brody en Salvador Dalí.

Cette scène est depuis l’une de mes préférées de tout le cinéma, et je ris encore rien qu’à y penser. XD

Bref, Midnight in Paris est parfait pour les nostalgiques, et parfait tout court. ❤

Note: 8,75/10 (scénario: 9/10jeu: 9/10BO: 7/10 (un peu répétitif mais bien quand même) idée: 10/10)

a1

Une réflexion sur “La rétro: Midnight in Paris (Ciné)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s