Ordeal by Innocence (TV)

Hello les gens!

Je continue tranquillement mon Challenge Séries, cette fois avec une minisérie adaptée d’un roman d’Agatha Christie. Comme je vais passer la plupart de l’année en sa compagnie, j’avais donc envie de voir ce qu’un casting pareil avec une histoire aussi glauque pourrait donner…

Verdict en cliquant, sans spoiler aucun! 😀

Synopsis

Le soir de Noël, Rachel Argyll est assassinée dans son bureau. Son fils, Jack, est accusé et condamné. Mais quelque temps plus tard, un certain Arthur Calgary se présente au manoir, et prétend être l’alibi de Jack

a4

Who did it?

Je ne connaissais pas cette histoire d’Agatha Christie avant de tomber sur la bande-annonce de cette série l’année dernière. C’est surtout le casting qui m’a intriguée au départ, pour être honnête, mais en commençant, c’est l’intrigue qui m’a harponnée.

Une intrigue lourde, pesante, servie aussi par une musique aussi très dark. Une esthétique aussi, entre flashbacks et temps présent, zooms oppressants et panoramas mystérieux. En gros, une super scénographie qui sert énormément l’histoire.

a1

Et sachons, avant de passer à autre chose, que la qualité allait d’office être au rendez-vous puisque l’équipe d’ObI revient après l’excellent And then there were none.

Ordeal by casting gold

Histoire aussi servie par ce casting cinq étoiles bien entendu tout droit sorti des iles anglo-saxonnes… 😉

Les ainés de cette famille super dysfonctionnelle sont donc incarnés par l’immense Bill Nighy, très juste dans ce rôle sombre; et Anna Chancellor, déjà vue dans Penny Dreadful et Downton Abbey, que l’on va cordialement détester. 😀

Les cinq enfants ont, eux, les traits d’Eleanor Tomlinson (Poldark); Christian Cooke (Love, Rosie); Ella Purnell (Miss Peregrine and the Home for Peculiar Children); Crystal Clarke (Star Wars: Episode VII: The Force Awakens); et l’incroyable Anthony Boyle, le Scorpius Malfoy de Harry Potter and the Cursed Child à Broadway. Un gamin bourré de talent qu’il me tarde de voir ailleurs! 🙂 ❤

a2

Philip, époux de Mary, incarnée par Eleanor, a lui les traits du toujours génial (et séduisant) Matthew Goode; Gwenda, la nouvelle fiancée du patriarche, a ceux d’Alice Eve (Star Trek: Into darkness); et Kirsten, la bonne, est elle interprétée par Morven Christie, la Jane Bennet de Lost in Austen.

Et Arthur Calgary, le jeune étranger alibi, est quant à lui incarné par Luke Treadaway, déjà vu dans mon cas dans Cheerful weather for the wedding. Je ne le dirai jamais assez, mais lui et son frère jumeau Harry ont juste la même tronche, le même corps, les mêmes yeux et la même voix. C’est flippant… XD

a3

Bref, une très chouette minisérie bien flippante comme il faut…

Note: 8/10

challenge

Cette série fait partie de mon Challenge Séries 2019

2 commentaires sur “Ordeal by Innocence (TV)

  1. Ping : Challenge Séries 2019: bilan février – Bigreblog

  2. Ping : Top 45 Séries 2019 – De 30 à 16… – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :