Love and Monsters (Ciné)

Hello people!

Je continue doucement à reviewer les films qui ont déjà eu la chance de passer par mes mirettes! L’année scolaire se terminant enfin, je vais pouvoir vous revenir à intervalles un peu plus réguliers, je pense. 🙂

En avant donc pour une review d’un film faussement apocalyptique, réellement drôle et parfois un peu trop gentil… Love and Monsters!

Je ne spoile rien! 🙂

Synopsis

Il y a sept ans, les animaux à sang froid ont commencé à muter, devenant de réels monstres mangeurs d’hommes. Réfugiés dans leurs bunkers, les survivants ont appris à vivre cachés. Pourtant, Joel, lui, a très envie de retrouver le monde du dessus, et surtout, de retrouver son ex petite-amie, Aimee

a2

Written by a four-year-old

Ce pitch me fait déjà rigoler jaune, je vous jure… XD

J’aime beaucoup les histoires pré-péri-post apocalyptiques, on le sait, ce n’est un secret pour personne. Le souci avec ces scénarios, c’est qu’ils sont dark, sérieux, sévères et souvent voire systématiquement déprimants. Ici, le parti a été pris d’appréhender le sujet comme une ‘simple’ toile de fond, comme le décor d’une mauvaise pièce de théâtre.

Déjà là, j’ai eu du mal, de base. XD

a3

Ensuite, même s’il est mignon, le héros du film est un réel boulet. Avec majuscule d’ailleurs, un Boulet. Il est naïf, maladroit, complètement débile…bref, la seule qualité qui le rendrait plus sympathique à mes yeux est sa loyauté de Pouffsouffle endormi.

Quant aux personnages secondaires, ils sont tellement caricaturaux et ‘convenient’ que je me demande bien pourquoi on est allé pêcher de tels bons acteurs juste pour ça… 😦

Baby-Face Syndrome

Allez, parlons donc du casting.

Joel, notre ‘héros’, est donc incarné par Dylan O’Brien, que j’aime beaucoup même si je n’ai jamais regardé Teen Wolf. Mais bon, je veux bien, mais me faire croire qu’il a 16 ans (flashbacks) puis 24 ans (le ‘présent’ du film), ça va bien deux minutes… 😡

Son ex, qu’il tente de retrouver, Aimee, est quant à elle interprétée par Jessica Henwick, déjà vue dans Game of Thrones où elle interprétait Nymeria Sand, Iron Fist, où elle incarnait la badass Colleen, ou dans Star Wars: The Force Awakens, où elle était la pilote Jessika Pava.

Et parmi les secondaires, mais alors vraiment secondaires, on retrouve Michael Rooker, aka Merle de Walking Dead ou Yondu de Guardians of the Galaxy, qui ne sert strictement qu’à être convienently there… 😦

a4

Bref, Love and Monsters est mignon tout plein, mais un peu trop mignon tout plein, jusqu’à en friser la niaiserie… Dommage…

Note: 4,5/10 (scénario: 4/10jeu: 5/10BO: 5/10comédie romantique: 4/10 (pauvres ados))

a1

(Ça me fait penser que le prochain ‘Love and Monsters’ qui sort ce sera Thor, et j’espère que le titre ne leur foutra pas la poisse… :/ )

2 commentaires sur “Love and Monsters (Ciné)

  1. C’est pas Love and Thunder le prochain Thor ?
    Moi j’ai bien aimé ce film. Après tu me mets Dylan O’Brien et je suis prête à aimer n’importe quoi ^^’

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :