La rétro: Star Wars: l’Attaque des Clones (Ciné)

Fichtre Seigneur Ô grand Dieu! Que je suis de mauvaise humeur pour ainsi démonter un tel chef-d’oeuvre cinématographique! Mais, que voulez-vous, en tant que fan incontestée et incontestable de la trilogie originale, je ne peux que me délecter des faiblesses de la préquelle!

Et il y en a des pu****s de faiblesse, surtout dans cet « épisode II »! 😡

Anthony Daniels, je te bénis, toi, seul vrai artiste issu de la trilogie originale!

Spoilers alert, bien entendu.

Dix ans après la mort de Qui-Gon Jinn, Anakin Skywalker est toujours le padawan d’Obi-Wan Kenobi. Torturé par des visions de sa mère qu’il sent être ancrées dans le réel, Ani est également troublé par le retour de Padmé Amidala, la jeune femme dont il était tombé amoureux des années auparavant. En parallèle, les Jedis découvrent qu’une armée de clones a été commandée par l’un des leurs…sauf que ce Jedi n’a jamais existé…

Oh, des Clones! :O
Oh, des Clones! :O

J’étais super enthousiasmée d’aller voir cet opus, je m’en souviens encore. Or donc, arrivée au cinéma avec parents et petit-frère (à cette époque-là, les petits frères étaient encore mignons et polis avec leurs aînés). Plantage devant affiche représentant on-ne-sait-trop-quoi avec au-dessus marqué « Star Wars ». Je m’extasie devant la beauté barbue qu’il m’a fallu une demi-heure de film pour reconnaître en Ewan McGregor. On y voit aussi Natalie Portman, pas encore salie par son Oscar non-mérité (désolée, mais Black Swan, ça tenait plus du Saw que du Discours d’un Roi), avec une coiffure digne de sa future fille, mais aussi le tant admiré Maître Yoda qui depuis le premier film s’est fait faire une petite chirurgie esthétique (faut dire, dans l’épisode I, il était grave craignos le Maïtre Jedi).

Et puis mon regard se tourne vers un visage inconnu. Ca ne peut être qu’Anakin. Je me dis: « Mais bon sang c’est qui ce clown? ». Il ressemble pas du tout à Mark Hamill le Hayden, là -en plus c’est quoi ce nom débile?-, il est laid en plus -en même temps, comparé à Mark, z’attendiez quoi de ma part?- et pis il a pas l’air sympa. Rendez-moi Liam Neeson, par pitié!

Après visionnage, deuxième interprétation: Jar-Jar est donc devenu Sénateur. Ouais, vu son Q.I il devrait soon devenir Président de la République Française (oups! détournement de pensée). Avec force « Missa, tissa, moissa heureux de voir voussa », le batracien reçoit donc le poilu (mais je te jure, Maman, sa tête me dit quelque chose!) et l’inconnu qui trépigne on-ne-sait-pourquoi. Moi je vous dis que ça le gratte dans son slip. Bref, Natalie le Cygne les accueille chaleureusement -du genre: « Bonjour, j’ai pas besoin de vous, au revoir », avant d’apercevoir le regard plus que chelou que lui envoie Anakin. Moi, ça me fait grave penser à de la pédophilie, mais dans l’autre sens…

Re-bref, on passe les moments bêêêêêtes du film (et il y en a plein) pour s’arrêter sur Christopher Lee en Comte Dooku. Shit, man! Quand on a joué un badass comme Saroumane, on en joue pas un bas de gamme, mec! Genre pas un qui se fait mettre une rétamée par un nain vert qui sautille de ça de là en parlant à l’envers! Non mais!

La classe, c'est check. L'utilité...pas.
La classe, c’est check. L’utilité…pas.

Et pour finir en « beauté », le ptit gériophile, là, Hayden ou whatever, comme déclaration d’amour j’ai vu mieux que du « je meurs tous les jours un peu plus ». Va mourir alors!

Bref bref bref… Attack of the Clones est plein de moments bâclés, d’une histoire d’amour qui semble pondue juste parce qu’il faut trouver une origine à Luke et Leia (ça aurait très bien pu être une fille lambda, la mère, on y aurait vu que du feu), et d’une genèse de Darth Vader qui est en mousse. EN MOUSSE!

Mais au moins, Anthony Daniels sauve l’honneur. Comme toujours, j’ai envie de dire…

En totale conclusion: c’est l’épisode que j’aime le moins/que je déteste le plus. Voilà voilà.

"I'm tired of these motherfucking plot-holes in this motherfucking film, man!"
« I’m tired of these motherfucking plot-holes in this motherfucking film, man! »

Note: 6,75/10 (scénario: 4/10 (nan mais sérieux? oO) – jeu: 7/10 – BO: 8/10 – effets spéciaux: 8/10)

Nan, mais franchement, le barbu te fais pas penser à quelqu’un? Genre à…je sais pas moi… Kurt Cobain?

3 commentaires sur “La rétro: Star Wars: l’Attaque des Clones (Ciné)

  1. Ping : Ces voix qui m’enchantent: 1: en VO | Bigreblog

  2. Ping : On fait peau neuve! [2] | Bigreblog

  3. Ping : TFMA #40 « Calm your mind  | Bigreblog «

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :