Fate of the Furious/F8 (Ciné)

Hello tout le monde!

Une fois n’est pas coutume, Bigregirl étant une fille adepte des films d’actions sans scénario, elle s’est jetée comme une malpolie sur le dernier-né de la franchise des Fast and Furious ce dimanche de Pâques.

Cette review est deux jours en retard pour la bonne et simple raison que j’avais besoin de recul pour être certaine de ne rien vous spoiler. Parce que ce film est tellement génial de par ses surprises que ce serait presque blasphémer de ne pas en faire un même tout petit…

Mais je ne spoile rien du tout, promis! 😀

Dominic Toretto et sa femme Letty profitent enfin de leur lune de miel à Cuba. Tout va pour le mieux, jusqu’au jour où une mystérieuse femme blonde nommée Cipher vient tout bouleverser. C’est alors que la famille de Dom toute entière va avoir affaire à un ennemi plus fort qu’eux: lui…

a2

On est d’accord que les Fast and… font partie d’une franchise qui s’est fortement améliorée avec le temps. De films purement de bagnole avec des filles-objets (2001-2009), on est passés récemment à des purs films d’action, un peu à la Expendables, avec comme thème récurrent les voitures mais sans pour autant qu’elles prennent autant de place qu’avant.

Je n’étais vraiment mais VRAIMENT pas attirée par cette franchise jusqu’à ce que le septième film ne sorte il y a deux ans. Contrairement à la plupart des novices en ce temps-là, ce n’était pas parce que Paul Walker venait de décéder, mais plutôt parce que la franchise avait fait appel à du lourd dans ma cambuse: Jason Statham.

Je m’étais donc marathonnée la saga à donf et j’avais fortement apprécié l’évolution, surtout lorsqu’au détour du sixième opus, le grand méchant était incarné par mon Luke Evans à moi…grrr…

Bref.

Ce huitième film, évidemment, aurait pu beaucoup souffrir de l’absence de Paul, et c’est normal que pas mal de références à son personnage sont faites tout au long de l’intrigue. Mais étonnamment, ils auront réussi à surmonter leur peine et leur deuil pour nous balancer de la sauce en veux-tu en voilà.

Car pour un film de 136 minutes, on ne s’ennuie pas un instant. L’action ne s’arrête jamais: on rit, on tape dans les mains, on rerit, on retape dans les mains. J’ai même trouvé ça trop court, pour vous dire… XD

Côté scénario, je ne peux rien dévoiler sans spoiler. Pour ça, les différentes bande-annonces n’auront pas aidé. Elles n’aident en rien à comprendre l’intrigue ni le fil rouge, et c’est bien dommage parce que tout est ficelé à la perfection, je dis bien tout.

Ça casse pas trois pattes à un canard dans l’absolu, mais au moins c’est cohérent et certains passages sont juste su-ccu-lents… ❤

Tout comme le casting d’ailleurs (et c’est là que ne pas spoiler va s’avérer être le plus difficile…)!

Bien sûr les vieux de la vieille sont toujours là: Vin Diesel (qui aura dégonflé pour celui-ci mais je crois avoir compris pourquoi); Michelle Rodriguez; Chris Ludacris Bridges; Tyrese Gibson; et la petite nouvelle, Nathalie Emmanuel, aka notre Missandei adorée.

Dwayne « The Rock » Johnson est lui toujours là aussi, dans un rôle plus présent que pour le 7, pour le plus graaaaand plaisir de mes zygomatiques. 😀

Kurt Russell a lui aussi rempilé dans le rôle de l’Agent de la C.I.A. Nobody/Personne; et a un nouvel assistant en la personne fortement agréable à l’œil Scott Eastwood, fils de.

a3

(D’ailleurs il ressemble tellement à son père mais en moins grognon que ça en est troublant.)

Du côté des méchants, on citera donc Charlize Theron, la mastermind de cet épisode, toujours aussi canon; et Kristofer Hivju, aka Tonton Tormund. Avec la barbe, sinon c’est pas drôle. 😉

Quant au reste du casting, je vous le laisse le découvrir, tout en sachant que l’énergumène cité en deuxième position du cast au générique de fin n’est pas celui que l’on croit… 😛

Bref, un film qui renoue avec les purs films d’action comme on aime; avec un vrai fil rouge, de vrais salopards, de vraies bastons, de vrais concours de kikis, et des chauves. Pas mal de chauves. XD

Allez le voir, vous allez être agréablement surpris! 😀

Note: 7,75/10 (scénario: 7/10 (bon fil rouge)jeu: 9/10 (oh mais quelle éclate!)BO: 6/10FF-spirit: 9/10 (mon préféré de tous sans hésiter))

a1

4 réflexions sur “Fate of the Furious/F8 (Ciné)

  1. tenten1806 dit :

    J’en sors et tout comme toi j’ai A-DO-RÉ! On ne voit vraiment pas le temps passé et même si j’ai vu des trucs arrivés à des kilomètres, ça n’a pas gacher mon plaisir puisque très bien amené et  »ficelé » comme tu dis.
    Mon préféré aussi 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s