Rebellion (TV)

Hello tout le monde!

Ce mois-ci, j’ai donc décidé de switcher Misfits, qui ne me plait pas plus que ça, pour ENFIN regarder une série irlandaise qui parle d’une partie de l’Histoire de ce pays que j’aime tant que je ne connais que trop peu.

J’ai donc été très heureuse d’y retrouver tout un cast que je connaissais, d’y apprendre des choses, et de retomber amoureuse de l’accent farfadet…

Je ne spoile rien, bien que comme toute série historique le spoil est sur une ligne du temps. 😛

Pâques 1916. Le peuple irlandais, excédé par l’occupation anglaise, décide de frapper une grand coup et de prendre le contrôle. Dans Dublin, plusieurs lieux sont ainsi la cible de l’armée de volontaires, et au milieu de tout cela, le destin de trois femmes va se croiser puis se séparer…

a2

J’ai vécu un an en Irlande. Jusque là, aucune surprise. Sauf que je ne m’étais jamais vraiment posée pour comprendre comment ce pays a pu obtenir son indépendance avant de visiter la capitale avec Chettebi. Parce que nous y avons vu de magnifiques choses où se sont passé de terribles choses.

Ainsi, dans Rebellion, ai-je retrouvé avec un plaisir non-dissimulé le Musée d’Histoire de Dublin, à ce moment-là caserne militaire; l’Hôtel de Ville; et la Gaol de Cork qui a servi de modèle à celle de Dôblin.

C’était bizarre de mettre des évènements sur les lieux que j’avais vus si différents, et en même temps ça a rendu tout cela très concret et maintenant j’ai hâte d’en apprendre plus. 😉

Surtout que les trois héroïnes sont loin d’être cucul mais qu’elles vont chacune prendre une route différente, entre la monarchiste qui reste auprès de son amant anglais; l’irlandaise qui veut défendre les valeurs gaélique jusqu’à la mort s’il le faut; et la jeune bourgeoise qui veut lâcher ses privilèges et se battre pour ce en quoi elle croit.

a1.gif

Je les ai toutes les trois adorées.

Et quel plaisir de retrouver la moitié de la série Love/Hate dans le casting! Et quelques têtes connues d’ailleurs, aussi, dont nous allons parler illico!

Elizabeth Butler, l’une des héroïnes, est donc incarnée par la jeune Charlie Murphy, très juste tout au long des cinq épisodes. Ses parents, Edward et Dolly, sont incarnés par Ian McElhinney, aka Ser Barristan; et Michelle Fairley, aka Catelyn Stark.

Frances O’Flaherty, une autre des trois héroïnes, a elle les traits de Ruth Bradley que j’avais rencontrée dans Primeval et qui ici tue tout.

On peut croiser aussi Barry Keoghan, vu dans Dunkirk; ou encore Perdita Weeks, la Lydia Bennett de Lost in Austen.

Mais quel n’a pas été mon plaisir de voir se pointer un éphèbe roux au minois et à la voix extrêmement familiers bien que je ne l’avais encore jamais rencontré… Ben oui, faut croire que les gènes ne se perdent sérieusement pas chez les Gleeson, puisque le cadet, Brian, incarne Jimmy Mahon, presque personnage principal de la série.

Et les Gleeson frères me font donc chier à être roux aux yeux bleus et canons. J’en ai marre. Que quelqu’un dise ma façon de penser à leur père. Tsssss…

Anyway. Rebellion est une mini-série parfaite pour passer du temps en pleine Irlande d’il y a un siècle et comprendre un peu mieux ce que les héritiers des Gaels ont vécu pour gagner leur indépendance.

Sláinte!

Note: 8/10

challenge

Cette série fait partie de mon Challenge Séries 2018

2 commentaires sur “Rebellion (TV)

  1. Ping : Challenge Séries 2018: bilan juin – Bigreblog

  2. Ping : Top 45 Séries 2018 – De 15 à 1… – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :