Love, Wedding, Repeat (Ciné)

Bonjour mes Bigronautes adorés!

La fin du mois se profile, et donc, je rattrape quelques reviews en retard pour pouvoir vous rédiger un résumé digne de ce nom. Première review de la semaine, celle d’un film Netflix (pour changer), avec un casting de malade et une bonne idée de départ…ou presque.

Love, Wedding, Repeat, sans spoiler. 😉

Synopsis

Jack se prépare à célébrer le mariage de sa sœur Hayley à Rome. Mais les problèmes et les invités incongrus s’enchainent, sans parler d’un plan de table foireux…

a1

George and Demelza walk into a wedding…

Je ne savais absolument pas que Netflix préparait une comédie anglaise pour ce printemps jusqu’à ce que Coralie me fiche la bande-annonce sous le nez en hurlant qu’il y avait Sam Claflin dedans. XD Sauf qu’en découvrant ladite bande-annonce, j’y ai découvert aussi bien d’autres personnes que j’aime d’amour, dont deux qui venaient fraichement de finir de regarder dans le vide des falaises de Cornouailles. 😛

Bref, une Demelza et un George plus tard, me voici plantée devant Love, Wedding, Repeat. Un titre mystérieux qui donne un indice sur le postulat du film, qui aurait, selon moi, pu être évité. La première moitié est extraordinairement poilante, avec de l’humour à l’anglaise comme j’adore, des situations rocambolesques, des personnages over the top mais avec la classe, et du rire spontané.

Jusque là, tout allait bien, donc. En tout cas, jusqu’à ce que les scénaristes décident d’un twist complètement superflu. Aaaaanywaaaaaay…

Profitez des moments de franche rigolade, des yeux de merlan frit d’un certain personnage, et du charme inné d’autres. 😛

a2

Sam, oh Sam…

Casting?

Sam Calflin mène donc le cast, une coiffure immonde en plus, mais cela donne à son personnage un air de ‘type quelconque’ qui pourrait lui aller.

Sa sœur Hayley, gentiment névrosée, est incarnée par Eleanor Tomlinson, ma Demelza de Poldark (si jamais vous n’aviez pas encore compris, et si vous n’avez pas compris, filez sur Netflix me regarder cette série magnifique).

Bryan, le témoin et demoiselle d’honneur (cherchez pas) a quant à lui les traits de Joel Fry, déjà vu dans Yesterday, par exemple. Il est secondé par Rebecca, la gentille fofolle interprétée par Aisling Bea, humoriste irlandaise que j’adore. ❤

On compte aussi les très belles mais très secondaires Olivia Munn et Freida Pinto.

Mais pour moi, le réel MVP du film est Marc, le wedding crasher incarné avec complète folie par Jack Farthing, eh oui, le George Warleggan de Poldark, qui retrouve donc ici Eleanor, et ça dû être marrant en coulisses. XD

a4

Jack est complètement barré dans ce rôle qui change complètement de ce que j’ai l’habitude de le voir faire. Et purée qu’il est canon. XD

Bref, Love, Wedding, Repeat, vaut la peine, ne fût-ce que pour bien bien rire des situations cocasses dans lesquelles se retrouvent les personnages. Pour le reste, eh bien…ne faites pas trop attention. 😛

Note: 5,75/10 (scénario: 3/10jeu: 7/10BO: 6/10comédie: 7/10)

a3

2 commentaires sur “Love, Wedding, Repeat (Ciné)

  1. Ping : What’s new in the Bigrosphere? [4] – Bigreblog

  2. Ping : La review des films: 2020 (Ciné) – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :