Le Marvel: 3:5: Thor: Ragnarok (Ciné)

Bonjour mes petits Marvelvores!

Ajd, nouvel article ès comics, et cette fois, vous n’imaginez même pas à quel point j’ai kiffé revoir le film du jour, encore, encore et encore, tellement il est parfait.

Sans exagérer, Thor: Ragnarok est sans aucun doute mon Marvel préféré, et pour plein de raisons.

Spoilers inside dedans, mais surtout, beaucoup, beaucoup d’amour. 😛

Synopsis

Après avoir récupéré la couronne du seigneur du feu Surtur, Thor retourne sur Asgard pour découvrir son frère présumé mort, Loki, sur le trône, et leur père, Odin, introuvable. En cherchant le Père-de-Toute-Chose, les deux dieux vont découvrir qu’ils ont une sœur cachée, Hela, Déesse de la Mort…

a3

What we do in the Marvel-verse…

Thor n’a jamais été mon Avenger préféré. Vous l’avez deviné il y a des lunes, je pense. Le premier film m’avait fait saigner des yeux, malgré de très bonnes choses (on se demande), mais un héros complètement à la ramasse. Dark World n’était pas mieux, s’offrant un Christopher Eccleston inutile.

Il allait donc être compliqué de réalisé un film stand-alone sur Thor qui remonterait le niveau du personnage, et de son univers pourtant méga intéressant sur papier. Un dieu nordique, avec le lore qui l’accompagne (Yggdrasil, les différents dieux, les Valkyries etc), mais qui se trouve être un alien. Il y avait moyen de faire tellement de choses avec ça.

Et Marvel a donc eu la géniale idée de sortir de ses placards un acteur-réalisateur complètement ignoré de la planète cinéma, pourtant barré au possible et innovateur de génie, un certain Taika Waititi. Qui, depuis Ragnarok, est devenu la coqueluche de Hollywood grâce notamment à Jojo Rabbit. Mais, désolée, son plus grand chef-d’oeuvre restera à jamais What we do in the shadows.

Bref, Taika, Kiwi barré de son état donc, va aborder Thor et compagnie de manière totalement nouvelle. On vire les choses inutiles (genre la chevelure soyeuse de Thoréal); on donne une atmosphère 80s sous acide à l’ensemble du film et surtout à Sakaar; et on offre aux acteurs la possibilité d’improviser un maximum.

Je pense que c’est cela l’énorme force de Ragnarok: les acteurs ont construit leur personnages (ou renforcé, dans certains cas), ont donné leur avis, des idées de répliques, de scènes, d’actions… Chris Hemsworth a eu l’idée du ‘Get Help’ et de l’histoire de Loki se transformant en serpent; Mark Ruffalo des pantalons trop serrés de Tony; et un petit garçon venu visiter le plateau de tournage nous a offert la merveilleuse ‘He’s a friend from work!’.

a2

Alors, bien entendu, les haters viendront dire que le film est trop coloré, qu’il ressemble trop à une comédie, une parodie presque. Mais merde, arrêtez de vous dire fans si vous n’avez jamais ouvert un comic de votre vie! Thor, dans les comics, surtout dans sa deuxième incarnation, évolue dans un univers fluo, très eighties, et Stan Lee lui-même a avoué que le héros avait été créé à une époque où Jack Kirby et lui-même testaient quasi toutes les drogues du marché.

So suck it.

Moi, j’attends Thor: Love and Thunder avec trop d’impatience. 😛

80s space-opera

Certes, cependant, Ragnarok n’est pas parfait. On aimerait en savoir plus sur certains personnages qui, hors caméra, ont une backstory fournie. On aimerait aussi que les effets de certaines scènes soient moins visibles.

Mais il n’en reste pas moins que ce film aura ENFIN montré le potentiel de Thor, lui virant ses cheveux et dans le même temps tout ce qui faisait qu’il me tapait sur les nerfs.

Dans Infinity War, on continuera sur cette voie (puisque Chris a eu plus de libertés là aussi), faisant de Thor le MVP absolu des Avengers. Endgame, par contre… J’en vomis encore. Taika, tout ton travail acharné….réduit à néant par deux frères débiles. I’m sorry, bub. 😡

Thor from Down-Under

Casting?

Chris Hemsworth, donc, s’est acheté un charisme et une intelligence depuis 2011. Ses progrès en tant qu’acteur son fulgurants et, si je ne l’imagine pas encore dans un rôle plus dramatique, j’apprécie de le retrouver ailleurs.

Tom Hiddleston est quant à lui toujours aux commandes de mon Loki chéri, parfaitement parfait dans cet opus. Lui aussi a évolué, retrouve peu à peu l’amour fraternel qui l’a toujours lié à Thor, tout en restant le Dieu de la Malice. Les scènes où il regarde Thor se battre avec Hulk sont merveilleuses. ❤ ❤ ❤

a5

Mark Ruffalo, donc, nous revient avec Bruce Banner et un Hulk qui parle, pour notre plus grand plaisir. Et si Bruce est définitivement fait pour Tony; Hulk et Thor fonctionnent superbement ensemble. 🙂

Idris Elba a quant à lui pu jouer un Heimdall plus badass et plus sexy que jamais, ce qui était génial. Et, là encore…….pas merci les Russos. 😦

Tessa Thompson, que je ne connaissais pas du tout avant Ragnarok, incarne elle Valkyrie, la dernière de son ordre, délicieusement chtarbée et alcoolique, un personnage sublimissime lui aussi défoncé à coups de barre à mine dans Endgame

a4

Taika étant Kiwi, on retrouve donc quelques acteurs from Down Under, outre Chris. Hela, tout d’abord, interprétée par My Queen, Cate Blanchett, super flippante; Skurge, ensuite, le laquais débile, mais toujours sexy parce que KARL URBAN AURA MA PEAU; Topaz, enfin, le bras droit du Grandmaster, incarnée par Rachel House, habituée des films de Taika et qui, pour la petite histoire, voice Tala, la grand-mère de Vaiana. 😉

Taika en profite aussi évidemment pour interpréter Korg. ‘Hi, I’m Korg, I’m made of rocks, as you can see’. Un tas de cailloux à l’accent kiwi; mais un comic relief extraordinaire. XD

Et enfin, que dire, QUE DIRE, du Grandmaster, le plus grand illuminé que Marvel ait jamais pondu, interprété, quoique, par mon Jeff Goldblum adoré. Qui, en fait, ne joue pas. Du tout. Mais c’est tellement jouissif. XD

Bref, Thor: Ragnarok aura redonné ses galons à un personnage en perdition; lui aura redonné son aura des comics; et aura tout simplement été le meilleur Marvel de l’Infinity Saga. Point barroche.

Note: 9,5/10 (scénario: 9/10jeu: 9/10BO: 9/10 (Led Zeppelin mais ouiiiiiiiiii)Marvel-spirit: 11/10 (plus que ça, tu meurs, et OUVRE UN COMIC SALE HATER))

a1

Cadeau, parce que je n’ai pas pu m’en empêcher… 🙂

Un commentaire sur “Le Marvel: 3:5: Thor: Ragnarok (Ciné)

  1. Entièrement d’accord avec toi sur ce film (facilement dans mon Top 5 MCU) et sur Thor en règle générale. Avant Ragnarok, le personnage fonctionnait juste dans les films Avengers grâce à ses interactions et son décalage avec les autres personnages mais ses propres films étaient des catastrophes, les pires de tout le MCU. Seul Loki était à sauver mais c’était loin d’être suffisant alors que tout l’univers dans les comics est génial.

    Je connaissais pas l’histoire derrière le ‘He’s a friend from work!’ ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :