La rétro: Harry Potter and the Order of the Phoenix (Ciné)

Hello les Bigronautes!

Eh voilà! Cette fois, je vous embête avec mon deuxième Potter-film préféré, tiré de mon deuxième livre préféré, avec mon personnage préféré qui meurt et me fait crier des « Nooon » inhumains alors que je sais depuis le début qu’il meurt… Bâââh!

En bref, le film de la saga qui m’a rendue le plus chèvre.

Spoilers alert, les amis!

Harry Potter entame sa cinquième année à l’école de sorcellerie Poudlard. Voldemort étant revenu au pouvoir, il se heurte à l’opposition constante des Mangemorts cachés parmi la population, et à celle de ses camarades de classe qui le croient fou. Et lorsqu’une marionnette du Ministère, le Professeur Ombrage, vient mettre son nez dans les affaires de Dumbledore, rien ne s’arrange…

Harry, dans ce film-ci, il m’emmerde royalement. C’est un frigide du fion, et il m’énerve parce qu’il a l’air amorphe dans la moitié du film. Son parrain, là d’accord, il lui fait un -petit- câlin en le revoyant et peut pas s’empêcher de se faire remarquer, mais à part ça, pfuit! Dans le roman, certes la relation Harry/Sirius est moins…chaleureuse, mais elle est quand même plus creusée. Le fait que Sirius voit Harry comme la réincarnation de son père James est complètement mis de côté, et je ne vous parle même pas de la fin qui est, à mon sens, totalement loupée.

Et Ron, qu'est-ce qu'il m'éneeeeerve...
Et Ron, qu’est-ce qu’il m’éneeeeerve…

L’Armée de Dumbledore, pilier de ce cinquième opus, est traitée comme de la merde, sans Luna les scènes à Poudlard ce film aurait été de la bouse, et point barre.

a1

L’Ordre du Phénix, WTF? On voit quasi pas Lupin, on voit deux secondes le père Weasley se faire bouffer et après pfuit comme par magie -c’est le cas de le dire- il est à table pour Noël! Et les scènes avec Lockhart et les parents de Neville, z’en faites quoi? C’est totalement le genre de modifications qui me donnent des poux et me donnent des envies de meurtre…

Le seul qui me fait lover ce film vitesse grand V, c’est Sirius. Vous me direz, c’est normal, je l’aime. Mais en fait, quand on y pense, il est censé être chiant et faire la gueule tout le temps, pas être fringué comme un dieu et être canon comme pas permis… Bref, quand il meurt, c’est ma mort. Et pour bien dire tout, le personnage le plus crédible dans celui-ci, à part Sirius -parce que Lupin je l’adore mais bon, faut qu’il parle de temps en temps aussi – c’est Bellatrix. Attention, j’ai dit crédible, je n’ai pas dit que je l’aimais fort fort. C’est quand même une grosse psychopathe! Mais bon, Helena Bonham Carter, soyez bénie!

Fuyez! La scène la plus bâclée arrive!
Fuyez! La scène la plus bâclée arrive!

Bref, à boire et à manger dans ce film-ci. Autant le livre est donc mon deuxième préféré de la saga, autant ce film est franchement bas dans mon estime. Trop de modifs tuent les modifs.

Note: 7,5/10 (scénario: 5/10 (encore trop de rabotages!) – jeu: 7/10 – BO: 10/10 – effets spéciaux: 8/10 (mais pas encore assez magique!))

4 commentaires sur “La rétro: Harry Potter and the Order of the Phoenix (Ciné)

  1. Ping : Game of Thrones: le cast |

  2. Ping : On fait peau neuve! [2] | Bigreblog

  3. Ping : TFMA #105 « One hundred percent love… » – Bigreblog

  4. Ping : TFMA #210 « One hundred percent love…2.0. » – Bigreblog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :